Blessed+Sacrament

Adoration et bénédiction eucharistiques en forme de “flash mob” dans une ville de Californie…

Download PDF

La paroisse St. Raymond de Downey (Californie) a été érigée canoniquement en 1956 et son église construite l’année suivante. L’abbé John Higgins, ordonné prêtre en 1981, fut l’administrateur de cette paroisse dès 2003, puis son quatrième curé en 2007. Il est assisté d’un vicaire, un carme indien, le Père Ossy Kalathil, OCD. La paroisse compte plus de 2 500 familles inscrites sur ses registres. La paroisse semble, vue de Sirius, assez banale avec des usages liturgiques assez ordinaires – comme le montre notre photo –, n’était la personnalité de son curé qui ne manque pas d’humour comme en témoigne cette histoire assez drôle – mais vraie – qu’il a consignée sur le site de la paroisse. Jugez-en vous-même.

En Floride, un athée a fait un procès avant qu’arrivent la Pâques des chrétiens et la fête de Pessa’h des juifs. Il a fait appel au service d’un avocat pour plaider devant le tribunal ce cas de discrimination car on respecte l’observance des fêtes sacrées des chrétiens et juifs et il n’est donc pas équitable que les athées n’aient pas, eux aussi, des jours de fêtes reconnus. L’affaire est arrivée devant un juge. Après avoir entendu la plaidoirie passionnée de l’avocat, le juge prononça sa sentence : « Plainte rejetée ». L’avocat se leva aussitôt pour objecter : « Votre Honneur, comment pouvez-vous rejeter cette plainte ? Les chrétiens ont Noël, Pâques et d’autres fêtes, les juifs Pessa’h, Yom Kippour et Hanouka, alors que mon client et les autres athées n’ont aucune fête ». Le juge se pencha vers l’avocat et lui dit : « Mais vous en avez une. Votre client, mon cher avocat, est lamentablement ignorant. » L’avocat répliqua : « Votre Honneur, nous ignorions qu’il existât un jour de fête pour les athées ! » Le juge répondit : « Le calendrier indique que le 1er avril est le “jour des fous” [April Fools Day]. Le psaume 14, verset 1, déclare “L’insensé dit en son cœur : Il n’y a point de Dieu !” Ainsi, c’est l’opinion de la cour que si votre client déclare qu’il n’y a pas de Dieu, alors il est un insensé. Par conséquent, le 1er avril est son jour de fête. La séance est levée. »

Mais ce qui est moins banal chez ce curé c’est qu’il n’hésite pas à faire de singulières adorations et bénédictions du Saint Sacrement dans des lieux publics de la ville de Downey comme va vous le montrer la vidéo qui suit… L’abbé Higgins a adapté un nouvel usage, notamment chez les catholiques américains, qu’on appelle là-bas une flash mob, une mobilisation éclair, c’est-à-dire un rassemblement de courte durée dans un lieu public pour mener une action concertée. Celle que je vous propose de découvrir en ce dimanche, a été réalisée et tournée le 23 juillet de l’année dernière. Point de chape ni de voile huméral dans cette cérémonie, ce qui contrevient aux normes, mais enfin il semble que l’aube et l’étole blanches suffisent désormais…

Que pensez-vous de ce type d’exposition eucharistique ?

 

[media id=55]

2 comments

  1. paulo

    Je trouve que ces flash mobs sont une bonne idée sur le fond, mais manquent cruellement de conditions de forme:
    en effet, il est dans la tradition de l’Eglise d’organiser des processions publiques (notamment lors de l’épidémie de peste au XIVeme siècle), mais ici, je trouve que Notre Seigneur mérite mieux que d’être amené dans une valise, mérite que le prêtre porte une chape et un voile huméral, et que les deux qui ne portent pas le Saint Sacrement aient la décence de s’agenouiller devant leur Sauveur!! De plus, je pense qu’ériger un autel eût été préférable!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *