En Alabama, des moines schismatiques retournent à la pleine communion de l’Église

Download PDF

Les efforts de deux évêques de Birmingham (Alabama), un émérite, Mgr David Foley, l’ordinaire actuel, Mgr Robert Baker, et la bonne volonté de moines traditionalistes, ont abouti au retour à la pleine communion d’une toute petite communauté religieuse de Culman, Christ the King Monastery (le monastère du Christ Roi). Toute petite, voire minuscule communauté puisqu’il s’agit seulement de deux religieux, ordonné prêtres de manière invalide, dont Mgr Baker a reçu le 1er mai les vœux réguliers d’ermites bénédictins.
Le monastère avait été fondé en 1984 par le père bénédictin Leornard Giardona (décédé en janvier de cette année), transfuge d’un monastère bénédictin régulier, qui s’affilia à la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X avant de la quitter en 1989. Il s’agissait, en fait, d’un groupe sédévacantiste qui, au sommet de son recrutement, compta jusqu’à onze moines, cinq religieuses et environ une centaine de fidèles qui assistaient aux messes dominicales invalides. En décembre 2010, après que le père Giardona suggéra de trouver un chemin de réconciliation avec Rome, six moines quittèrent le couvent, l’un d’entre eux se réconciliant de son côté avec Rome, et les trois religieuses encore présente faisant de même.
Les deux moines restant, obéissants à la demande de Rome, sont revenus à leur statut canonique antérieur à leur ordination invalide, ce qui est une belle leçon de courage et d’humilité. Pour assurer la transition et permettre une Messe dominicale célébrée selon l’ancien missel, Mgr Baker a obtenu l’assistance de prêtres religieux des Chanoines réguliers de saint Jean de Kenty de Chicago. Depuis leur arrivée, la chapelle du monastère, qui était fermée au public depuis le mois de mars, reçoit désormais des fidèles le dimanche pour la Messe célébrée selon la forme extraordinaire, et le nombre d’assistants ne cesse de croître. La chapelle du monastère de Culman est ainsi devenue le troisième endroit du diocèse où se célèbre régulièrement la Messe dite de saint Pie V. Un petit mais beau fruit de Summorum Pontificum, et une belle manifestation, de la part de l’évêque de Birmingham, de ce qu’est une vraie “communion” dans l’Église.

5 comments

  1. QUIN

    Invalide… ou illicite ?
    Franchement je ne peut penser à aucun évêque sédévacantiste procurant le sacrement d’ordination de manière invalide.
    Malheureusement , ou heureusement, je ne suis pas omniscient ceci expliquant cela ou pas.
    François QUIN

  2. soha

    Il est vraiment sidérant de croire qu’il y a quelque part de la « validité » ou de la « licéité » garanties( je ne saisis pas la nuance, étant de plus en plus barbare et grossier)…
    certains séminaristes d’un institut que je ne citerai pas le quittent avant l’ordination, même pas sûrs que l’évêque qui va leur conférer les ordres le fera d’une manière « valide »…
    D’autres se demandent même si nos évêques sont bien des évêques validement consacrés. Et quand on voit leur comportement depuis un demi siècle, on peut, même s’il on n’est pas spécialiste es « sacrements » se poser des questions…
    La collaboration évidente de toutes les plus hautes sphères catholiques avec le « monde » mondialiste est un fait dramatique (à part, pour certains clercs , quelques petites réserves sur l’avortement et l’euthanasie, aux deux bouts de la chaîne de la vie … sans s’intéresser du tout à ce qui se passe entre les deux ..puisque le Christ ne doit plus régner…)

    Et quand on voit les baptêmes sans eau et les formules de consécration des huiles saintes, l’inefficacité des nouvelles formules de l’exorcisme( pour les rares qui s ‘en servent encore !!!) on se pose des questions…

    .Mais si certains veulent se rassurer en croyant qu’il y a du solide quelque part, que Dieu les bénisse et les garde..

    j’aime mieux poursuivre me chemin d ‘angoisse et de croix…en Espérant un jour la Vérité ,que de me rassurer à si bon compte…

    En Espérant que ce n’est pas le Satan qui m’inspire

  3. klenik

    peu m’importe les mots, dont on ne sait plus ce qu’ils signifient…
    je ne constate que le triste courant du monde…. chacun souhaitant faire sa petite cuisine a sa facon… meme en religion…
    des religieux entrainant derriere eux des fideles, persuades qu’ils sont de detenir la vraie Verite… ecorchant au passage ceux qui ne pensent pas commme eux…. cela fait pitie..
    vraiment, de faire des etudes, n’a pas rendu les gens plus intelligents que nos ancetres…. mais surement moins humbles….
    ou est le beau temps de cette Foi simple et forte ?? la « Foi du charbonnier »… ou dans les familles on passait plus de temps a Prier qu’a epier son voisin… ou Internet n’existait pas….

  4. Jean-Pierre

    invalide, invalide…. ouuuuuuh, ça fait froid dans le dos ! Daniel Hamiche joue à faire peur ou est-ce encore un coup bas contre la fraternité saint pie X ?

    –> Par qui les prêtres ont-ils été ordonnés et quand ?

    Voilà les informations essentielles que tout journaliste « catholique » se devrait de rechercher et de communiquer avant de répéter avec les troupeaux de moutons : « invalide, bêê, invalide, bêêêê ! »

    Je rappelle que les ordinations conférées par la Fraternité Saint-Pie X sont pleinement valides. Prétendre le contraire seraitse montrer plus papiste que le pape.

    Allez Monsieur Hamiche, au boulot !

    • Americatho
      Author

      « encore un coup bas contre la fraternité saint pie X ? ». La remarque est déplaisante, car mon blogue n’est pas connu pour pratiquer ce genre de « coup bas », je vous mets amicalement au défi d’en trouver la moindre trace dans les 2 029 articles écrits à ce jour ! Ces moines, selon ce que j’en sais – car je ne sais pas tout… – semblent avoir été “ordonnés” par des évêques vagus et à la succession apostolique à tout le moins douteuse, ce qui n’est évidemment pas le cas dans la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X avec laquelle ils n’ont fait qu’un très court pas-de-deux. Merci de m’encourager à travailler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *