catholic-bishops-pray-070708jpg-00a60d0f3628a481

Assemblée d’automne des évêques américains

Download PDF

 

L’assemblée plénière d’automne de la Conférence des évêques américains (United States Conference of Catholic Bishops, USCCB) se tiendra à Baltimore (Maryland) des 12 au 15 novembre. Un lieu symbolique puisque Baltimore est le premier diocèse érigé aux États-Unis : c’était en 1789 ! En outre, le nouvel archevêque de Baltimore, Mgr William Lori, qui a été nommé à ce siège au début de l’année, est l’un des plus attachants évêques américains. Président de la commission ad hoc pour la liberté religieuse, créée voici peu par l’USCCB, il est aussi le grand aumônier des Knights of Columbus, une association de laïcs catholiques qui compte aux États-Unis et… à Rome.

L’ordre du jour de cette session est assez copieux…

Les évêques américains (177 diocésains de rite latin, 17 de rites orientaux, 1 archevêque aux Armées et, pour la première fois, l’ordinaire de l’Ordinariat de la Chaire de Saint-Pierre –anciens anglicans) devront débattre d’une déclaration rédigée sur les questions économiques et du monde du travail rédigée par la Commission sur la justice sociale dans un contexte de montée de la pauvreté et du chômage aux États-Unis. Ce document intitulé Catholic Reflections on Work, Poverty and a Broken Economy (réflexions catholiques sur le travail, la pauvreté et une économie brisée), même s’il paraît après les élections du 6 novembre sera très intéressant à découvrir – dans sa version approuvée – car les évêques ont manifesté, lors de la session de printemps de l’assemblée plénière (en juin à Atlanta), des divergences notables sur les prises de position de la Commission, notamment sur le projet de budget de la Chambre des Représentants rédigé par le député Paul Ryan qui pourrait devenir, aujourd’hui, le prochain vice Président des États-Unis…

Les évêques devraient également voter une motion appelant les fidèles à renouer avec le sacrement de Pénitence trop négligé aux États-Unis. Ce document préparé par Mgr David L. Ricken du diocèse de Green Bay (Wisconsin), président de la Commission épiscopale sur l’évangélisation et la catéchèse, est une invitation aux catholiques pratiquants à renouer plus régulièrement avec ce sacrement et aux catholiques qui l’ont négligé depuis longtemps à y revenir.

Un autre document intitulé Preaching the Mystery of Faith : The Sunday Homily (prêcher le mystère de la foi : l’homélie dominicale), souhaite encourager le prêtre prononçant le sermon dominical à davantage le lier à la vie de tous les jours des fidèles. C’est le premier document de ce type depuis une trentaine d’années selon l’archevêque Robert J. Carlson de Saint-Louis (Missouri), président de la Commission épiscopale pour le clergé, la vie consacrée et les vocations.

Les évêques seront également invités à réfléchir sur l’usage des nouveaux médias (blogues, réseaux sociaux) dans l’exercice de leur mandat d’enseignants (munus docendi). Un document rédigé par la Commission doctrinale, intitulé Contemporary Challenges for the Exercise of the Teaching Ministry of the Diocesan Bishop (les défis contemporains à l’exercice du ministère d’enseignement de l’évêque diocésain), mais dont le détail n’est pas connu, devrait servir d’instruction générale aux évêques quand ils ont à réagir à des commentaires, des déclarations, des livres… d’un théologien qui déforme l’enseignement de l’Église.

Les évêques devraient aussi aborder la question de la révision des normes des collectes de fonds. L’assemblée devrait entériner le principe avancé par Mgr Charles Chaput, d’une collecte spécifique, chaque trois ans, au profit de l’archidiocèse aux Armées.

Les questions liturgiques feront aussi l’objet de la réflexion des évêques. L’assemblée devrait entendre un bilan de l’application des nouvelles traductions liturgiques du Missel romain, qui ont été mises en application le premier dimanche de l’Avent 2011, et entendre un rapport sur l’état d’avancement des nouvelles traductions en cours du Bréviaire (Liturgie des Heures).

Les évêques seront aussi appelés à élire les présidents et trésoriers de cinq commissions dont les élus prendront leurs fonctions à l’automne 2013.

2 comments

  1. Pauvre Mgr Lori qui a vu le Maryland voté massivement pour The evil Obama. 61,2 % = 1,480,976 et pour Mitt 894,718.
    Ce fut une soirée d’épouvante et aussi éprouvante. Préparons-nous, car il a dit qu’il prendrait des décisions qui ne plairaient pas.
    l’Église et les catholiques auront à prier, car le Prince (Obama) sera féroce. Les Pasteurs seront menacés je le crains.
    Le Wisconsin, est passé aux mains des Démocrates, l’État de Paul Ryan, par une faible majorité de 52.6 versus 47 %. Je ne mentionne pas le nom de l’autre candidat car il ne nuit à personne.
    Parlant de bréviaire quand en refera-t-on un nouveau qui ne s’inspirera pas de celui que Bugnini nous a concocté?

  2. Dragone Francesco

    J’ ai toujours eu beaucoup d ‘ admiration pour l ‘ Eglise Catholique des USA. Ces gents menent depuis longtemps un dur combat contre le nefaste Obama.

    La victoire d ‘ Obama n’est pourtant pas le dernier mot.

    Lisez le site http://www.dewaarschuwing.nl. Le ciel est bel et bien etat d’ alerte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *