Mel Gibson indispose de nouveau les représentants autoproclamés du judaïsme américain avec un nouveau projet de film

Download PDF

Voici une nouvelle qui me rajeunit d’une huitaine d’années puisque, comme certains des lecteurs de ce blogue ne l’ignorent pas, j’avais pris ma part dès le mois de mai 2003 dans la polémique déjà féroce aux États-Unis qui grondait autour du film La Passion du Christ dont Mel Gibson achevait le tournage en Italie. Que de souvenirs… Quoi qu’on pense de Mel Gibson, il n’empêche que La Passion est et demeure un chef-d’œuvre cinématographique et je ne regrette absolument pas d’avoir trimé pendant deux ans à défendre ce film et à avoir, à ma modeste place, contribué à en assurer la distribution en France, ce qui n’était, croyez-moi, pas du tout évident…

L’agence Reuters a publié, le 8 septembre, une dépêche intitulée « Le film de Mel Gibson sur Judas Macchabée suscite la colère des dirigeants juifs ». Et ce n’est pas sans un sourire au coin des lèvres que je lis dans cette dépêche la charge d’Abraham Foxman, le patron de l’Anti Defamation League : « Ce serait une mascarade que de voir l’histoire [de Judas Macchabée] racontée par quelqu’un qui n’a aucun respect ou sensibilité pour les conceptions religieuses des autres peuples ». Le rabbin Marvin Hier – encore une vieille connaissance… –, patron du Simon Wiesenthal Center, n’y va pas non plus avec le dos de la cuillère : « Mel Gibson n’a jamais manifesté autre chose que son antagonisme et son absence de respect envers les juifs ». Les mots étaient sensiblement les mêmes au moment de La Passion. Que dis-je ? Avant même que La Passion soit tournée. Pour le film sur Judas Macchabée, les mêmes mots reviennent et toujours avant même que le film soit tourné, puisqu’il n’est encore qu’un projet… même si je savais depuis longtemps que Gibson caressait déjà ce projet avant même, sans doute, de s’être lancé dans l’aventure de La Passion.

Au demeurant, on rappellera que les Livres des Macchabées ne figurent pas au canon de la Bible hébraïque – ni d’ailleurs dans les Bibles protestantes.

6 comments

  1. Ce sont des livres deutérocanoniques. Mais les juifs les reçoivent avec vénération, comme des livres de leur histoire. Et la TOB publie maintenant les deutérocanoniques et même, dans le futur, elle doit publier les tritocanoniques (livres reconnus par les orthodoxes et non par les catholiques).

    Le grand nom d’Onias III, grand prêtre déposé, puis martyr, et que je soupçonne d’être le fameux Maître de Justice des Esséniens, figure en bonne place au début du Second livre des Maccabées.

  2. Marie

    Cela signifie qu’un non-juif n’a pas le droit de parler de l’histoire juive, canonique ou non ?

    Cette religion qui s’occupe de tout le monde et fait la morale à tous vents, au fond est une religion TABOO ?

  3. lève-toi

    Jean Ferrand

    Vous pourrez lire un auteur qui a remis les pendules à l’heure, après avoir dû attendre la disparition de l’Abbé Carmignac , pour pouvoir s’exprimer, l’abbé étant considéré comme le -spécialiste unique- , rien ne pouvait être dit sans son opinion,( il ne s’imposait pas, mais ON l’imposait) cet auteur c’est Etienne Couvert, détesté par ceux qu’il a démasqués, là où on ne les attendaient pas, il y a quelques année.
    M Tresmontant a reconnu la qualité de son travail et en particulier son livre :
    La Vérité sur les Manuscrits de la Mer Morte » (SA.DPF)
    Ses analyses sont remarquables.

  4. Charles ED Durand

    Vous avez raison La Passion est sans doute le plus grand film sur la mort du Christ et sa résurection. Lors de sa sortie le mercredi des cendres je suis allé le voir. À la fin j’étais demeuré assis fortement ébranlé et touché. Oui je pleurais. Après quelques minutes je dis à mon confrère il faut sortir. Me levant je vois que la quasi totalité des gens étaient demeurés assis. Au sortir on interviewait un certain V. G. qui est juif. Finalement il ne trouvait rien à redire sur le film. Mel Gibson est fait de chair d’os et de sang et connaît l’emprise de l’alcool. Cela dit il est notre frère et je n’ai pas à le juger seul Dieu sonde les coeurs et les reins. Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. En tant que cinéaste, concepteur et réalisateur il est un chercheur et un fouilleur de documemts rigoureux et honnête. Je ne suis pas un cinéfile mais que ce soit sur l’Écosse, La Passion et un autre sur les Incas Mel Gibson n’invente rien il va à la source. Ce n’est en rien un Dan Brown qui a écrit le Da VinciCode dont on a fait un film. Brown est malhonnête et dangereux car il prétend à l’historicité alors que tout y est faux. Que certains de nos frères ainés dans la Foi sortent l’artillerie lourde ne me surprend pas. Ce sont les mêmes qui dénigrent Pie XII. Je suis judéophile et si je comprends cette peur atavique considérant les persécutions vécues par ce peuple au cours des siècles, pour exemple l’holocauste et la haine manifeste et souvent mortelle qui entoure Israël, je crois que l’appréhension de certains Juifs envers Mel Gibson est infondée. Son projet de film ne devrait aucunement les alarmer. Il est honnête et ses réalisations le démontrent. Si il est vrai que Les Livres des Macchabées et d’autres ne sont plus dans le Canon hébraïque, ils l’étaient au temps de Jésus ce n’est qu’un siècle plus tard que les Rabins firent une nouvelle codification. Je crois par conséquent que ce n’est pas faire injure au peuple juif que de laisser au créateur Mel Gibson de réaliser son film.

  5. soha

    la louange de Couvert ne va pas plaire à ceux qui on cru l’enterrer un peu rapidement (Cellier-Sernine, abbé de T. etc ).
    Merci à qui nous apprend tant de choses.
    Gratitude immense aussi à D.H.pour nous avoir permis de voir la « passion » ( de Gibson…et de Jésus). Ce fut, avec la messe grégorienne entendue sur Radio court(oisi)e le début d’une interminable et bien difficile conversion.
    Je prie Saint Judas Macchabée tous les jours, qu’il nous donne la force et les armes du sursaut indispensable !
    Reste la plus grave question: combien de temps le peuple juif réel se laissera-il dominer et entraîner à sa perte par de pseudo représentants qui font la loi et les prophètes dans et hors de l’ISraël ancien ??? cela l’a déjà conduit à des catastrophes et cela continuera…Il se portait mieux quand il avait la protection …des papes…(mais quelle « démocratie directe » à la Y.Blot le leur permettra?) D’ailleurs la question est la même pour tous les peuples de la terre, et pour la France de 1000 ans de Gaulois et de 1000 ans de catholicisme…
    Supplions !!!

  6. Michèle

    Merci à Jean Ferrand pour ces références.
    Je me souviens de la « tourmente » de La Passion, et de la part non négligeable que vous avez pris, cher Daniel Hamiche , à la défense et la promotion du film, face à ce qu’il faut bien appeler le retrait peureux dans les abris de « l’inter-religieusement correct », voire la mauvaise foi, d’une bonne partie de nos épiscopes..et non des moindres!
    La Passion de Mel Gibson de A à Z, propassio.com…toute une aventure!
    J’attends avec impatience la réalisation du projet de Mel Gibson!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *