FRONT-PICaaa

Connecticut : extraordinaire histoire d’une statue du Sacré-Cœur…

Download PDF

Elle nous est rapportée par nos confrères d’Aleteia

Telle la parabole de la brebis perdue de retour dans le troupeau ! Le 28 octobre, quelqu’un a volé une statue de Jésus-Christ qui était exposée à l’entrée de la boutique d’articles religieux Angels & Company, dans la ville américaine de Monroe (Connecticut). Un véritable choc pour la propriétaire Midge Saglimbene, femme très pieuse, qui aussitôt a appelé la police locale. Après quatre jours de silence et de recherches en vain, la statue du Christ “réapparut” mystérieusement, le jour de la Toussaint, à l’endroit même où elle avait été volée. Mais elle ne réapparut pas seulement : le voleur avait essayé de se racheter en opérant une restauration importante de la statue votive, qui avait subi les outrages du temps. La statue, qui auparavant était fissurée par endroits et avait perdu ses couleurs, était de retour mais complètement rénovée, son manteau repeint d’un rouge lumineux, la barbe et les cheveux du Christ rafraichis (Daily Mail, 4 novembre). La sculpture, estimée à 600 dollars, avait une signification spéciale pour la propriétaire et n’était pas en vente. Comme elle l’a raconté, Mme Saglimbene a prié jour et nuit après le vol, demandant l’intercession de saint Antoine, le saint patron des objets perdus. Et ses prières ont été exaucées. Quand la statue est revenue, la propriétaire a pardonné au « bon [larron] ». « Il a refait complètement la statue, mû par la bonté. Je suis restée debout devant la statue et j’ai seulement dit : “Qui que vous soyez, merci. Je vais prier pour vous”. » Interviewée par la chaîne de télévision locale, Midge Saglimbene a dit : « Jésus est de retour. Le voleur n’a laissé aucun message, mais nous pensons que c’était un [“bon larron”], avec de bonnes intentions, et nous lui sommes reconnaissants ». On ne sait toujours pas qui a restauré la sculpture.

Voici une image double de la statue : avant et après la restauration :

avant apres

Les deux copropriétaires du magasin ont mis ce texte sur leur page Facebook le 2 novembre : « Nous voulons remercier le bon larron pour nous voir rapporté la statue de Jésus. Elle est belle et reflète le bon cœur que vous avez. Nous avons eu une prière d’action de grâce à votre intention. »

Ce « bon larron » fut, décidément, mieux inspiré qu’un certain abbé Jean-Jacques Le Roy

7 comments

  1. Belle histoire !…… Saint Antoine de Padoue, pouvez-vous faire aussi que la petite statuette de Notre-Dame de l’olivier volée à l’Abbaye Notre-Dame de la Paix de Castagniers (située dans l’arrière-pays niçois) soit retrouvée …… d’avance merci !

  2. Eric Hollingsworth

    Cette statuaire Catholique traditionnelle doit produire bien des soupirs de consternation dans l’au-dela… Que votre ame et votre coeur apprennent la mystique Chretienne, sans avoir recours a ce que vos yeux croient voir et vos mains tentent de toucher, pour se rassurer, tel Thomas, de votre manque de foi. Nous, Catholiques, devons mediter encore et toujours sur la sagesse divine du deuxieme commandement « Tu ne te feras point d’images taillees, ni aucune representation des choses qui sont en haut dans le ciel…. » Et se rememorer le conseil de Saint Jean-Paul II: « centrer toutes nos prieres sur Dieu en sa Trinite et sur le Christ, notre seul intercesseur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *