jenkey

Des professeurs pétitionnent pour chasser l’évêque de Peoria des conseils de Notre Dame University

Download PDF

On n'oubliera pas de sitôt la trahison du P. John Jenkins, président de Notre Dame…

 

L’homélie roborative de Mgr Daniel Jenky, CSC, aura eu pour double effet de confirmer dans la foi les catholiques conséquents, mais aussi de faire “sortir du bois” les loups. On l’a constaté avec la plainte déposée contre lui auprès du fisc américain par l’association des Americans United for Separation of State and Church. L’évêque de Peoria (Illinois), comme vous le savez désormais, appartient à la Congrégation de Sainte-Croix (CSC) fondée par le bienheureux Basile Moreau en 1837. C’est un autre prêtre français de cette Congrégation, le Père Édouard Sorin, qui créa la Notre Dame University de South Bend (Indiana) en 1842, et il en fut le premier président.

L’université et gouvernée par deux conseils : le conseil de gestion ou d’administration (Board of Trustees) et le conseils des associés (Board of Fellows, composé de six religieux membres de la CSC et de six laïcs).

Mgr Jenky est particulièrement lié à cette université dont il fut étudiant en 1965, l’année précédant sont entrée au noviciat de la CSC de Bennington (Vermont). Après son ordination sacerdotale en 1974, il y enseigna, devint recteur du Dillon Hall (une des vingt-neuf résidences du campus), directeur de l’apostolat sur le campus puis recteur de la Sacred Heart Church de l’université (qui deviendra basilique sous son rectorat) tout en continuant à y dispenser ses cours. Enfin, en 1985, Mgr Jenky devint le supérieur des prêtres et religieux de la CSC de l’université. En 1997, il devint évêque auxiliaire de Fort Wayne-South Bend, le diocèse sur lequel est érigée l’université, jusqu’à ce que Jean-Paul II le nomme, en 2002, évêque de Peoria. Pour toutes ces raisons, Mgr Jenky est aujourd’hui membre du Board of Trustees et du Board of Trustees de Notre Dame, le seul évêque catholique à appartenir concomitamment à ces deux conseils. On voudrait désormais l’en chasser…

Pas moins de cinquante enseignants de Notre Dame – sur les 1 241 membres du corps professoral… –,  ont écrit vendredi dernier une lettre au Père John Jenkins, président de Notre Dame – celui-là même responsable de la scandaleuse invitation du Président Obama – et à Richard Notebaert, président du conseil d’administration, dans laquelle ils dénoncent le caractère « profondément choquant » de l’homélie de l’évêque : « Les commentaires de l’évêque démontrent son ignorance de l’Histoire [l’évêque est licencié en Histoire de Notre Dame…], son insensibilité envers les victimes du génocide [ ?] et son absence de jugement [ !] ». Quand Grosjean en remontre à son curé, cela ne manque pas de piquant… Les “libellistes” poursuivent : « [il est] profondément choquant qu’un membre de la plus haut autorité de notre université bien-aimée ose comparer les actes du Président avec ceux dont les politiques génocidaires ont assassiné des dizaines de millions, y compris les cibles spéciales que constituaient les catholiques, les juifs et d’autres minorités en raison de leur foi ». Voilà une protestation du dernier grotesque – relisez l’homélie de Mgr Jenky – et qui, vous l’aurez remarqué, “oublie” le génocide des enfants à naître dont Obama est le complice et le promoteur ! Mais j’ai réservé le meilleur pour la fin : « Nous vous demandons de faire une déclaration au nom de l’Université désolidarisant absolument Notre Dame de la déclaration incendiaire de l’évêque Jenky. En outre, nous estimons qu’il serait du plus haut intérêt pour Notre Dame que l’évêque Jenky démissionne du conseil d’administration de l’Université s’il n’est pas disposé à abjurer clairement et publiquement son analogie ravageuse ».

La sortie de ces ânes pontifiants, drapés dans leurs toges et coiffé de mortiers à gland, laisse songeur sur l’identité catholique d’une partie – au moins… – du corps enseignant de Notre Dame. Mais ce n’est pas une révélation…

 

2 comments

  1. Charles

    Tous est dit a la fin de votre article.
    L’eglise catholique a de tres beaux « restes » de par le monde,
    grace a l’abnégation des generations qui nous ont précédé.

    Elles ont donné à leur église leur temps (parfois une vie entiere)
    leur travail et une partie de leur épargne pour que l’eglise puisse vivre « ad eternaem »

    Ces « beaux restes  » se retrouvent en particulier dans son patrimoine immobilier et foncier,dont le domaine éducatif(écoles & universités).

    Ces plateformes logistiques sont indispensables pour pouvoir transmettre l’heritage culturel venu du 1er siecle et enrichi
    des apports venus des generations precedentes.

    Ces outils sont convoités et dérobés par les malveillants ennemis
    déclarés ou masqués de la religion qui a créé ces memes outils.

    Ceci est valable tant aux EUA qu’en Europe,particulierement en France.

    Chez nous ,l’enseignement « catholique » est passé sous le controle
    des ennemis « humanistes » de notre religion.

    Les degats culturels chez nos enfants et petits enfants
    sont considerables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *