Un sénateur catholique de New York « embrassé » par son curé pour avoir voté la légalisation du « mariage » gay

Download PDF

Le sénateur Jim Alesi lors de la manifestation de Human Rights Campaign

Le sénateur Républicain de l’État de New York, Jim Alesi, élu du 55ème Disctrict (diocèse de Rochester), est un catholique pratiquant, ce qui ne l’a pas empêché de voter le 25 juin dernier la loi légalisant le « mariage » gay dans cet État en dépit des mises en garde répétées de tous les évêques de la province ecclésiastique de New York. Son vote, ainsi que celui de trois autres sénateurs Républicains, a été décisif pour faire passer la loi adoptée par 33 voix contre 29. On notera, en passant, que le gouverneur “catholique” de l’État, Andrew Cuomo, qui a promulgué la loi avec toute précipitation, s’est toujours refusé à soumettre le « mariage » gay à référendum : dans les 32 États américains où un référendum a été organisé sur ce sujet, le « mariage » gay a été repoussé…

Le sénateur Alesi était, quatre jour après le vote de la loi, l’hôte d’une réunion publique organisée par Human Rights Campaign, le lobby homosexualiste le plus puissant aux États-Unis. Il y fut, comme il fallait s’y attendre, copieusement et chaleureusement applaudi par les présents. Un accueil chaleureux dont il a déclaré qu’il était semblable à celui qu’il avait reçu des fidèles de sa paroisse lors de la Messe dominicale du 26 juin. Le sénateur a même précisé : « Quand je suis allé recevoir la communion, mon curé m’a embrassé »

Il y a vraiment un problème de réception de l’enseignement de l’Église et d’obéissance à l’évêque dans le diocèse de Rochester, chez les fidèles comme chez certains prêtres…

5 comments

  1. ema

    Drôle de curé et drôle de paroissien! Et pendant ce temps il y en a qui critiquent les curés qui disent la messe en latin. L’on marche sur la tête.

  2. soha

    toujours ahuri de vos remarques et de vos étonnements. On dirait que vous vivez dans une Eglise idéale( comme dans une France  » catholique »)dans un catholicisme qui n’existe plus et cedu fait même des plus hautes autorités de l’Eglise.Mais visiblement vous en voulez pas aborder cette question de front…
    Car on ne marche plus sur ce qu’on n’a plus, mais on n’a pas non plus « perdu » la tête. Elle nous a été guillotinée: c’est cela 1789(ou pour les érudits 1794) dans l’Eglise.
    Reste donc à trouver un chirurgien et quelqu’un à la « tête bien faire » qui veuille bien se sacrifier pour une greffe …
    Je ne connais d’assez amoureux et sublime que « le plus beau des enfants des hommes »,notre chef, la Tête de l’Eglise , Jésus Christ Verbe de Dieu incarné mort et ressuscité, lui qui a déjà vaincu toutes les crucifixions et décapitations( même au piss christ,où il fut décapité par les « vengeurs »???)…pour opérer ce miracle.
    encore faudrait-il ( sauf JEanne d’Acr bis) que des papes, des évêques, des prêtres nous transmettent enfin une doctrine et une pratique, une mystique et une politique LISIBLES !!! Et pas tout et le contraire de tout à tout moment… ce qui finirait par faire croire que leurs ordinations ne sont pas valides et que leur lien avec l’apostolicité a été rompu !

    Graves abîmes!!!
    Que le Dieu de Force nous en tire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *