Un cours sur la théologie de la « guerre juste » supprimé sur une base de l’Armée de l’Air américaine

Download PDF

Au motif que le cours sur la théologie relative au concept de « guerre juste » violait le principe de séparation de l’État et des Églises, la Base aérienne de Vandenberg (Vandenberg Air Force BaseVandenberg AFB) située dans le comté de Santa Barbara (Californie), a décidé de le supprimer. Bill Donohue, président de la Catholic League, a adressé le 5 août au général Edward A. Rice, Jr., commandant de l’administration de l’éducation et de l’entraînement de l’Armée de l’air des États-Unis (Air Education and Training Command), une lettre de protestation contre cette nouvelle discrimination antichrétienne.

« J’ai trois raisons de vous écrire au sujet de la suppression du cours sur la « Théorie chrétienne de la guerre juste » à Vandenberg AFB :

a) je suis le président de la plus grande association catholique de défense des droits civiques du pays ;

b) je suis an ancien professeur de l’enseignement supérieur ;

c) je suis un ancien combattant de l’U.S. Air Force.

La décision de supprimer ce cours n’est pas seulement entêtée : elle traduit une capitulation devant la pression politique qui vient des ennemis de la liberté religieuse. Pendant des années j’ai soutenu la direction de la United States Air Force Academy dans ses efforts pour conjurer les attaques de la Military Religious Freedom Foundation [laïciste] de Mike Weinstein, et de bien d’autres. Le but de ces groupes de pression est, en général, d’interdire l’expression publique de la religion sur les campus des académies et des bases militaires. Ils agissent ainsi sous le prétexte de préoccupations constitutionnelles.

En tant que personne ayant écrit plusieurs livres sur le sujet, je puis attester qu’il n’y a absolument rien dans la Constitution des États-Unis qui interdise la présentation de « la théorie de la guerre juste » selon saint Augustin, et de tout ce qui est dit dans la Bible à ce sujet. En vérité, le Premier Amendement protège la liberté d’expression aussi bien que la liberté religieuse. La « théorie de la guerre juste » est enseignée dans des institutions de l’État dans tout le pays – signalant explicitement la contribution d’Augustin –, et cela n’a jamais créé de problème. En outre, des passages de la Bible sont souvent cités quand on se réfère à l’œuvre du Révérend Martin Luther King. Devrions-nous également les censurer ?

J’ai lu tous les documents utilisés pour ces cours, et je puis vous assurer qu’aucun – sauf pour un fanatique antireligieux – ne présente la moindre faute. En conséquence, je vous presse de vous élever rapidement contre ces intimidations et d’agir conformément à ce qui est académiquement convenable et constitutionnellement protégé : restaurez ce cours. »

 

2 comments

  1. soha

    la « liberté religieuse » est un pur fantasme libéral…
    quand on se suicide, il ne faut pas s’étonner qu’on vous tape sur le cadavre…

    En France, la théorie en question en doit guère être connue,car j’ai entendu sur une radio dite de droite un intellectuel dit de droite en faire une espèce de précurseur des totalitarismes???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *