Double victoire législative de la culture de vie au Kansas

Le gouverneur Républicain et catholique du Kansas, Sam Brownback, élu en novembre dernier, a signé

Le gouverneur du Kansas Sam Brownback

hier et promulgué deux lois votées par le corps législatif de l’État qui marquent une avancée sensible dans la défense de la vie et un recul non moins sensible delà mentalité abortive. « Ces lois, a déclaré Brownback, posent le Kansas, situé en cœur de l’Amérique, comme État de la culture de vie. Et nous n’y reviendrons pas ».
Les deux lois ont été rédigées par le député Républicain Lance Kinzer, président de la commission judiciaire de la Chambre des Représentants de l’État. En voici les principales dispositions.
La première loi (HB 2218) proscrit l’avortement après vingt semaines de gestation. La seconde (HB 2035) restreint le recours à l’avortement (légal aux États-Unis), obligeant les bénévoles ou les employés travaillant dans des organisations (associatives ou commerciales) s’occupant des grossesses chez les mineures de signaler systématiquement à l’autorité (police, justice) ces cas assimilés à des abus sexuels sur des mineurs – ce qu’“oublie” de faire Planned Parenthood… –, exige des avortoirs de fournir à leurs clientes une documentation stipulant que « l’avortement supprime la vie d’un être humain plénier, autonome et unique ». La définition de l’avortement, dans la nouvelle loi de l’État, ne se limite pas à celle de l’avortement chirurgical, mais à tous les autres moyens abortifs notamment chimique. L’État dispose désormais du pouvoir légal de poursuivre judiciairement ceux qui ont procuré ou subi un avortement postérieur aux vingt semaines de gestation et exige le consentement parental explicite pour tout avortement envisagée sur une mineure.
Toutes ces dispositions avaient déjà été votées par les précédentes législatures, mais s’étaient vu opposer le veto du précédent gouverneur : la Démocrate et “catholique” Kathleen Sebelius, aujourd’hui ministre de la “Santé” d’Obama
C’est une double et grande victoire de la culture de vie aux États-Unis.

2 comments

  1. jeffmoveone

    Vingt semaines ! Vous vous rendez compte !Soit 5 mois ! Et avouer dans une brochure que l’on permet le meurtre d’un etre humain plénier.Plénier ou pas c’est un etre humain.Il y a pas de quoi se réjouir!

    • Americatho
      Author

      Évidemment que tout le monde s’en rend compte, mais votre indignation est vraiment mal placée. Vous naviguez dans je ne sais quel éther ou empyrée : il vous faut revenir aux réalités. Le “droit” à l’avortement est constitutionnel aux États-Unis. L’arrêt de la Cour suprême Roe vs Wade permet même pratiquement l’avortement jusqu’au dernier jour de la gestation ! C’est dans ce cadre contraignant qu’il faut travailler pour faire progresser la culture de vie. Ce que l’État du Kansas vient de voter est objectivement un progrès de la culture de vie puisqu’il vient d’y faire reculer sensiblement la culture de mort. On peut donc parler sans excès sensationnaliste de « double victoire ». Ce combat pour la culture de vie et l’abrogation de l’arrêt Roe vs Wade se mène depuis près de quarante ans aux États-Unis, avec des hauts et des bas. C’est un “haut” qui nous vient du Kansas. Bouder la joie qu’il nous inspire, me semble vraiment curieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>