Le “mariage” gay obtenu à New York à cause de deux sénateurs “catholiques”

Download PDF

Une longue recherche ce matin, m’avait permis de découvrir qu’un des quatre sénateurs Républicains qui ont voté la loi légalisant le “mariage” gay dans l’État de New York, était catholique… Il s’agit de Mark J. Grisanti qui appartient à la paroisse catholique St. Rose of Lima de Buffalo (diocèse de Buffalo). Dans son post d’aujourd’hui, Thomas Peter, l’American Papist, signale qu’il y en a deux : la loi ayant été votée par 33 voix contre 29, si ces deux catholiques avaient opiné conformément à l’enseignement de l’Église, les voix auraient été partagées 31 contre 31 – et je n’ai pas eu le temps d’aller vérifier l’identité religieuse des Démocrates qui ont voté cette loi… Dès l’or qu’il reste trois sénateurs Républicains ayant voté la loi et que Stephen M. Saland est israélite, il nous reste James S. Alesi ou Roy McDonald, mais, à l’heure où j’écris, ces lignes  j’ignore lequel des deux est catholique. Sans esprit de polémique, on ne peut que constater combien la “pastorale” des l’Église américaine envers les élus catholiques a été plutôt… inefficace depuis plusieurs décennies. Le résultat est là… Je rappelle, pour mémoire, que le gouverneur de l’État de New York qui s’est empressé de promulguer dans la foulée la loi, Andrew Cuomo, est lui aussi un “catholique”. Sans doute, comme le signale Thomas Peter, les organisations religieuses ont obtenu à la toute dernière extrémité d’apparentes garanties d’immunité judiciaire. Mais les ajouts à la loi allant dans ce sens, n’ont pu, faute de temps, être étudiées par les juristes et la nouvelle rédaction a donc été votée dans la précipitation. Cette précipitation pourrait, d’ailleurs, valoir une action judiciaire car une autre loi de l’État de New York dispose que les textes des projets de lois doivent être disponibles au public trois jours avant d’être votés. La loi a donc été bafouée.

3 comments

  1. ema

    Et si le nerf de la guerre était encore l’argent. J’ai lu sur un site argentin par rapport au mariage « gay » qui vient d’être autorisé il y a quelques mois dans ce pays, que bien évidemment le premier divorce « gay » venait d’avoir lieu (je passe les détails de l’affaire).
    Quand le mariage devient de moins en moins courant, ou tout au moins selon les normes d’antan, un homme une femme, les divorces le sont aussi, la profession d’avocat spécialisé en droit matrimonial tombant en plein marasme, il fallait trouver, comme dans toute économie de marché qui se respecte, faute de nouveaux consommateurs, une nouvelle diversification de l’offre. Voilà qui est fait, notamment à New York.
    Amon est toujours là!

  2. soha

    la précipitation est partout (contrairement à l »âme chrétienne ni oisive ni empressée » selon Bossuet et tant d’autres chantres de la « règle » et de la « mesure ») : à l’UE aussi, on vote sans avoir le temps de lire (ni souvent les moyens de comprendre) , et à l’ONU …et au Vatican ( « Santo Subito » pour bien des « saints nouveaux » du style « beaujolais nouveau »..pas pour Pie XII ou Isabelle la Catholique..cherchez l’erreur )
    Satan et les grands initiés qui le servent sont pressés..Ils savent que la Victoire définitive leur a depuis 2000 ans échappé .
    Est-ce question de pastorale? COmment empêcher la légalisation des moeurs.. quand on accepte par ONU,UNICEF etc interposés que les enfants soient « homosexualisés » en masse dès la première éducation sexuelle ( « pro choix »…i e conforma à l’idéologie du « genre »)
    C’est ce qu’ Alain de Benoît, grand ami de certains de nos plus solides théologiens, appelle la « dialectique de la loi et des moeurs »
    Le même qui appelle à la  » vie en réseaux » contre les « institutions  » déclinantes et au relent trop maurrassien à son goût…Mais il ne mentionne jamais( du moins dans les émissions de Radio courtoisie) ces réseaux ultra puissants qui mènent le monde par dessus états et nations, regroupant les patrons des multinationales, ceux des banques, les propriétaires de médiats, et les grands animateurs des hauts degrés des sectes qui n’existent pas…
    En cela très en harmonie avec la gauche qui vient seulement de découvrir le « siècle » pourtant un réseau bien anodin à côté de tant d’autres..

    Ce sont eux qu’il faut combattre…et face à ce Goliath, notre petit David est de plus en plus petit.Surtout depuis des décennies où on l’a éduqué à « dialoguer » avec Goliath…

    • NGPM

      Oui, Soha, vous avez raison. Et c’est pourquoi il faut sanctionner les Catholiques qui collaborent avec l’ennemi. Peu à peu, ceux qui ne collaborent pas verront qu’il n’est pas possible de dialoguer avec ces gens-là. Bannir ses enfants de participer dans les partis politiques existants, ça serait imprudente de la part de l’Eglise en raison 1. des réactions que provoquerait une telle acte, et 2. de son innécessité. L’Eglise n’a qu’à marquer clairement les limitrophes pour ses fidèles et leur rappeler qu’ils sont obligés de suivre les moyens de suivre ses commandements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *