hollywood+sign

Encore un film offensant sorti de l’usine à cathophobie de Hollywood…

Download PDF

À l’origine, Les Trois Stooges (The Three Stooges [compères ou comparses en américain]) furent un célèbre trio de comiques américains – en fait, avec les remplacements, ont compta six comédiens sur l’ensemble de la série –  qui tournèrent plus de vingt courts métrages burlesques entre 1930 et 1965, et illustrant un type très particulier d’humour dit Slapstick caractérisé par une violence physique volontairement exagérée. À côté d’eux, les Marx Brothers pourraient aisément passer pour un trio d’acteurs shakespeariens… C’était gros, gras, peu relevé et ça amusait beaucoup les Américains. Ne nous moquons pas d’eux : nos arrières grands-parents était hilares aux exploits du Pétomane…

Le 13 avril, sort sur 3 482 écrans américains une adaptation de The Three Stooges due aux deux frères cinéastes quinquagénaires Peter et Bobby Farrelly. “Adaptation” n’est peut-être pas le mot qui convient pour cette production hollywoodienne qui ne se porte commercialement pas très bien – en deux semaines d’exploitation, il a à peine remboursé son investissement. Comme l’écrit Bill Donohue, le président de la Catholic League, dans un communiqué du 12 avril, « ce film n’est pas qu’un simple “remake” : c’est un marqueur culturel qui a une signification sociologique et ce qu’il nous apprend sur la façon dont nous avons changé n’est pas encourageant ». Loin d’être fidèle au modèle original, cette production la trahit et manifeste une nouvelle rupture du respect des religions qui était la marque du cinéma hollywoodien des années 1950, comme l’atteste le traitement scandaleux que les deux réalisateurs réservent aux religieuses catholiques… La photo qui accompagne ce papier et la bande-annonce que vous allez pouvoir découvrir, en disent plus qu’un long discours. Et qu’on ne vienne pas encore nous accuser de “victimisation” ! Hors la scandaleuse tenue de la jeune “religieuse”, notons encore qu’une autre “religieuse” du film a pour nom Sœur Mary-Mengele – du nom du “médecin” nazi – et que ce rôle est interprété par un homme travesti en femme, qui n’est autre que Larry David, comédien et producteur né dans une famille juive de Brooklyn en 1947. Il avait manifesté ce qu’il pensait du catholicisme en 2009 dans un épisode de la série Curb Your Enthousiasm qu’il produisait sur HBO, en urinant sur une peinture représentant le visage de Jésus-Christ… Il paraît que ce n’était que de l’humour. Je dois avouer que je suis absolument dépourvu de ce type d’humour-là…

 

[media id=69 width=560 height=480]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *