Homeschooling : le commentaire et des précisions d’un lecteur aux États-Unis

Download PDF

Mon article du 29 mai dernier sur la controverse entre catholiques concernant le homeschooling et les déboires des homeschoolers d’Austin (Texas), a suscité un commentaire documenté de Jean-Marc, que je remerrcie, un compatriote lecteur de ce blogue et père de famille demeurant aux États-Unis en Virginie, dans le diocèse d’Arlington. Un commentaire bref, mais de grand intérêt. Le voici…

  • « Merci pour cette information, qui contribuera je l’espère à mieux faire connaître au public franco-américain, souvent très ignorant dans ce domaine (comme la plupart des Français), la réalité et les bénéfices potentiels de l’école à la maison. Nos 3 enfants adultes (sur 6) sont des exemples vivants de la validité de ce mode d’éducation catholique. Notre clergé l’admet volontiers (même s’il soutient parfois excessivement l’enseignement catholique diocésain), et cela comprend notre évêque [Mgr Paul S. Loverde] qui a admis au séminaire Pontifical College Josephinum [Columbus, Ohio] notre fils, “pur produit” du homeschooling (de 6 ans à 18 ans), n’ayant reçu aucun diplôme de “graduation” du système scolaire classique (public ou privé). Ceci dit, je n’irais pour autant jamais demander à notre évêque, ni à aucun autre, de célébrer une messe pour les homeschoolers. La demande de ce groupe d’Austin était maladroite et ressemble fort à une tentative de manipulation qui aurait pu viser à obtenir que l’évêque cautionne le groupe. Les positions du Père Stravinskas n’en sont pas moins regrettables. Mais de tout mal peut sortir un bien, et le débat lancé par Our Sunday Visitor est une très bonne chose : oui, nous sommes une “menace” pour les écoles catholiques qui refusent de se réformer. Le dynamisme du homeschooling catholique peut favoriser l’évolution des écoles catholiques vers une identité catholique plus authentique. »

J’ai plusieurs fois traité de la question du homeschooling aux États-Unis. Voyez ici un exemple au Texas. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à vous rendre, par exemple, sur le site Catholic Homeschool Support.

 

4 comments

  1. Thibaud

    Peut-on reprocher aux Français de tout ignorer du « homeschooling » étant donné que celui-ci est, malheureusement, illégal en France (si je ne m’abuse) ?

  2. GPL

    Non ce n’est pas illégal en France, bien que les expressions communément répandues comme « l’école obligatoire à 6 ans », ou « obligation scolaire » puissent laisser le penser (et c’est probablement le but).

    Les Lois françaises actuelles ne rendent obligatoire que l’instruction des enfants de 6 à 16 ans, avec suivi des Inspections académiques pour le niveau de l’enfant et les raisons alléguées (lutte contre les sectes).

    Par contre un nouveau projet de Loi qui sera débattu au Sénat en juin prévoit le remplacement discret du mot « instruction » par « scolarisation », ce qui changerait TOUT, et l’abaissement de l’âge à 3 ans (soi-disant pour prévenir les futurs décrochages scolaires).

    • NGPM

      « Par contre un nouveau projet de Loi qui sera débattu au Sénat en juin prévoit le remplacement discret du mot « instruction » par « scolarisation », ce qui changerait TOUT, et l’abaissement de l’âge à 3 ans (soi-disant pour prévenir les futurs décrochages scolaires). »

      Oui, parce que 10 ans, ça ne suffit pas pour que l’état arrache encore un esclave des parents libres… faudra désormais 13.

  3. neige

    3 ans !?
    Pourquoi donc obliger les pauvres gosses à aller à la maternelle , Le seul intéret d’y aller étant d’attraper les maldies infantiles et (vaguement) apprendre l’alphabet, les chiffres et le coloriage ?
    Et puis … qu’est ce que l’Etat a à faire dans l’éducation ? Je sais, c’est là un débat sans fin, mais il me semble que les personnes le mieux à même d’élever les enfants, ce sont les parents !

    D’ailleurs, en France, le grand projet est de réduire de 2 semaines les vacances scolaires 🙁

    Et pour lutter contre l’échec scolaire, le mieux ne serait il pas de considérer que le bases (lire, écrire , compter) sont plus importantes que la sécurité routière, l’expression artistique ou la lutte contre le racisme et l’homophobie ?
    Peut être faudrait il aussi considérer que tout le monde n’et pas capable de faire de longues études …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *