Dolan-menaçant

Une initiative sans précédent : les évêques américains constituent un Comité pour la liberté religieuse afin de contrer les agressions répétées de l’administration Obama

Download PDF

Il y a des dates dont l’Histoire conservera la mémoire. Celle du 29 septembre marquera, assurément, un temps fort de l’opposition entre l’Église catholique aux États-Unis et l’État incarné par la lamentable administration Obama. C’est en effet le 29 septembre que l’archevêque de New York, Mgr Timothy Dolan, qui avait précédemment annoncé un « conflit de proportion majeure entre l’Église et l’État » (voir ici), a officiellement annoncé, en sa qualité de président de la Conférence épiscopale, la création d’un Comité Ad Hoc pour la liberté religieuse, placé sous la présidence de Mgr William Lori, évêque de Bridgeport (Connecticut), et destiné à contrer les agressions incessantes de l’administration Obama contre la liberté de conscience et la liberté religieuse.

L’archevêque Dolan, énumère les cinq raisons principales qui ont conduit à la création de cet organisme sans précédent dans l’histoire des relations entre l’Église catholique et l’État américain.

  • Le ministère de la Santé s’efforce d’imposer aux sociétés d’assurances santé de prendre en compte et de rembourser la contraception et la stérilisation.
  • Ce même ministère veut imposer au service Migration et Réfugiés de la Conférence épiscopale de fournir « la gamme complète des services de santé reproductive » (entendez : contraception, avortement, pilule du lendemain, etc.).
  • Le gouvernement fédéral cherche à imposer aux programmes internationaux d’aide humanitaire de procurer aussi les services de santé reproductive (voir au § précédent).
  • Le ministère de la Justice mène une offensive contre le Defense of Mariage Act (DOMA) sous le prétexte que la défense du mariage traditionnel et naturel relève du sectarisme. Les courriers à Obama du cardinal Francis George – ancien président de la Conférence – et de l’archevêque Dolan sur cette question cruciale sont restés sans réponse !
  • Le ministère de la justice s’attaque à une liberté religieuse connue comme « l’exception de ministère » qui garantit les employeurs religieux contre tout empiètement de l’État.

L’administration Obama a déclaré la guerre aux croyants américains. L’Église catholique – et toutes les autres dénominations religieuses – sont en état de légitime défense. L’Église catholique vient de le signifier avec force. Le contexte qui a justifié la création de cette initiative, sera à l’ordre du jour de l’assemblée plénière d’automne de l’épiscopat américain en novembre prochain.

2 comments

  1. Michèle

    Bonne date pour commencer à livrer un combat, le 29 septembre, sous les auspices de Saint Michel. La protection et l’aide du très saint Archange ne seront pas de trop pour rappeler aux mécréants qu’ils ne sont pas comme Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *