20130701_inq_pchaput01-b - copie

États-Unis : refus de communion aux provocateurs

Download PDF

Deux incidents récents survenus aux États-Unis remettent sous les projecteurs la question du refus de communion à des personnes qui méprisent l’enseignement de l’Église mais se présentent à la communion sacramentelle.

Le premier incident est survenu à Chicago en l’église Our Lady of Mont Carmel le dimanche 16 juin dernier, lors de la Messe qui y été célébrée à l’occasion du 25ème anniversaire de la création de l’apostolat diocésain en direction des gays et des lesbiennes (Archidiocesan Gay and Lesbian Outreach), célébrée par le cardinal Francis George, archevêque de Chicago (Illinois). Deux ou trois dizaines de militants du Gay Liberation Movement et du Rainbow Sash Movement (le sach est une écharpe aux couleurs de l’arc-en-ciel qui un emblème des militants homosexuels) hurlaient des slogans hostiles à l’Église devant son entrée, tandis que le fondateur du Rainbow Sash Movement, Joe Murray assistait à l’intérieur à la Messe. Il s’est signalé en tournant le dos à plusieurs reprises et ostensiblement au cardinal George. Lorsque Joe Murray a cru pousser la provocation en peu plus loin en venant se présenter devant le cardinal au moment de la communion, l’archevêque l’a lui a poliment mais fermement refusée.

TCPCard005

Le second incident s’est déroulé à Philadelphie (Pennsylvanie) en la cathédrale des Saints Pierre et Paul dimanche soir dernier alors que l’archevêque, Mgr Charles Chaput, célébrait une Messe pour plus de justice pour les immigrés. Une trentaine de personnes protestant contre la fermeture de deux paroisses du diocèse, étaient présentent dans l’intention évidente de provoquer un esclandre. Certains s’étaient liés les mains, d’autres s’étaient mis un bandeau sur les yeux… Quand l’un des protestataires s’est présenté avec son bandeau sur les yeux à la communion pour protester contre « l’aveuglement » de l’archevêque, ce dernier lui a poliment mais fermement expliqué qu’il ne la lui donnerait pas…

20130701_inq_pchaput01-b

9 comments

  1. bitika

    il faudrait que tous les pretres aient la meme fermete, pour la Communion sacramentelle

    notre Pape Francois ne donne pas la communion en public afin de ne pas etre complice de ceux qui auraient l’audace de se presenter devant Lui en etat de peche

    si certains veulent vraiment recevoir la Communion spirituelle pour la demander

    ‘ O JESUS, qui voyez le fond de mon Coeur…..’

    http://prieresetdevotions.blogspot.com/2007/07/communion-spirituelle.html

    oui, JESUS est le SEUL a pouvoir l’accorder, si nous en sommes dignes

    • Erick

      Résidant dans l’extrème sud de la Chine populaire, donc sans possibilité de joindre une église catholique fut-ce patriotique chinoise, j’ignorai cette prière de demande personnelle de communion. Grand merci à vous d’avoir publié ce lien.

  2. gaudet

    St Jean Marie Vianney affirmait que nous étions forcément tous indignes de recevoir la communion , mais que nous en avions besoin.

    Le cardinal Georges, ne pouvait cependant que refuser la communion ce provocateur gay, dont l’état d’esprit est contraire à la morale et la foi de l’Eglise. Sa tentative de recevoir la sainte communion n’était pas un acte de foi et de charité, mais la volonté d’affirmer un mépris et d’accomplir un sacrilège infâme envers la sainte religion.
    Monseigneur George s’est calmement opposé à ce honteux simulacre de dévotion , et ceci avec justice et raison, dans le but de préserver la dignité de l’Eglise et de ses sacrements!

    En revanche , je suis beaucoup moins catégorique en ce qui concerne le cas de Philadelphie, car nous sommes ici en présence de personnes à l’évidence pieuses, très attachées à leur paroisse dont la fermeture fut vécue comme une injustice, et qui sont en état de souffrance réelle.

    Je ne suis pas en mesure de porter un jugement éclairé sur les motivations profondes ayant conduit à la fermeture de ces paroisses, n’étant pas aux USA pour évaluer la situation pastorale dans toute sa réalité objective. Cependant , je suis assez certain que l’homme aux yeux bandés, cherchant à recevoir la communion, était à priori animé de réels sentiments de foi et de charité envers notre Seigneur , contrairement au chef du mouvement gay, et par conséquent, le refus qui lui fut opposé, peut être perçu comme une injustice.

  3. Hélène

    C’est très bien. La communion n’est pas un droit et il est grand temps de rappeler qu’il existe des conditions préalables à celle-ci: être baptisé , ne pas se savoir en état de péché mortel, être en conformité avec les enseignements fondamentaux de l Église.

  4. Castille

    @Gaudet.
    J’entends bien vos arguments, mais pourquoi ne pas quitter un moment son bandeau? Lorsque nous nous approchons de la Sainte Table, nous n’approchons pas n’importe quoi encore moins de n’importe qui. Le Christ est à la fois l’autel, le prêtre et la victime. L’aurions-nous à ce point oublié ? Du reste l’église n’est pas le lieu pour protester…. même de la fermeture d’autres églises. Décidément ce catholicisme, il pourrait y mettre un peu du sien !

    Je vois de plus en plus de gens venir communier et repartir les bras ballants ou les mains dans leurs poches !!!!! Bientôt j’en rencontrerai qui sifflotent. Dans les messes conciliaires cela peut se comprendre (j’ironise) mais aux messes de l’ancien rit, c’est effrayant.

    A vue humaine, nous sommes foutus. A vue humaine, j’ai bien dit.

    Union de prières constantes, cela dit.

  5. Castille

    L’Arc-en-Ciel est le signe de la promesse de Dieu de ne plus noyer la terre. Ces personnes se l’approprient pour narguer Dieu en lui disant : Tu ne peux manquer à ta parole. Tu ne nous détruiras pas. Il n’y a rien d’innocent ou de simple avec l’inversion. L’ésotérisme n’est jamais loin avec eux.
    Or le bon Dieu ne dispose pas que de l’eau. Est-ce un scoop ?
    A Jesus par Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *