newt_gingrich_2

L’équipe de campagne de Newt Gingrich a diffusé une déclaration rectificative du candidat suite à son « dérapage » sur le début de la vie humaine

Download PDF

Le récent dérapage du candidat catholique à l’investiture du parti Républicain pour la présidentielle de 2012, Newt Gingrich, a inquiété au plus haut point les catholiques orthodoxes et le mouvement pro-vie américains. Sous le titre « Gingrich réaffirme sa conviction sur le caractère sacré de toute vie humaine, née ou à naître », l’équipe de campagne de l’ancien président de la Chambre des Représentants, Newt2012, a diffusé le 3 décembre, depuis Altanta (Géorgie), une déclaration du candidat dans laquelle il précise, à deux reprises, que la vie humaine commence dès la conception (et non à l’implantation), ce qui est conforme à l’enseignement de l’Église, et définit son programme présidentiel pro-vie.

« Anticipant sur le forum de ce soir organisé par Mike Huckabee, Newt2012 diffuse la déclaration qui suit de Newt Gintrich, relative à sa conviction sur le caractère sacré de la vie humaine, née ou à naître.

“Comme je l’ai déclaré bien des fois tout au long de ma vie publique, j’ai la conviction que la vie humaine commence dès la conception. Je crois que toute vie à naître est précieuse, quelle qu’en est été la conception. Je crois aussi que nous devons travailler pour le jour où il n’y aura plus d’avortements, pour quelque raison que ce soit, et pour que tout enfant à naître soit le bienvenu dans le monde et protégé par la loi.

C’est pourquoi j’ai soutenu et je continuerai à soutenir une législation pro-vie qui non seulement réduira mais limitera le nombre total des avortements, dans la perspective d’une future protection légale pour toute vie humaine à naître.

Comme je l’ai déjà déclaré auparavant, le premier jour de mon entrée en fonction je signerai un décret présidentiel qui réinstaurera la politique dite Mexico City de Ronald Reagan, qui interdit que les dollars des contribuables soient utilisés pour financer l’avortement à l’étranger. Je travaillerai aussi avec le Congrès pour abolir l’ObamaCare, cesser tout financement public de Planned Parenthood afin qu’aucun dollar du contribuable ne serve à financer l’avortement, mais qu’il soit transféré vers la promotion de l’adoption et vers d’autres politiques favorables à la famille, et pour faire adopter une loi qui définira qu’on est une personne dès la conception.

J’ai également bien précisé dans plusieurs de mes déclarations publiques au cours de cette campagne, que je suis opposé à tout financement fédéral de toutes recherches destructrices d’embryons humains parce que de telles recherches touchent à la vie humaine.

Mes convictions quant à la vie humaine remontent à loin, elles sont profondes chez moi et constituent des questions de conscience irrévocables. Je ferai tout ce qui sera en mon pouvoir– et toujours – pour promouvoir le respect de la vie” ».

Dont acte… Ces rappels et précisions publiés sans délai de Newt Gingrich sont les bienvenus. Je souhaite souligner une déclaration importante à mes yeux du candidat quand il précise, pour l’embryon humain, « quelle qu’en ait été la conception » (§ 1), un point à mettre en relation avec les « recherches destructrices d’embryons humains » (§ 4). Il précise ici que même conçu « in vitro » – même sans « projet parental », comme on dit… –, l’embryon humain ne devra être ni détruit – l’affaire tragique des embryons dits « surnuméraires » – ni servir à la recherche. Un bon point pour ce candidat…

 

1 comment

  1. Pingback: » Républicains : Gingrich et Paul devant Romney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *