salvatore-cordileone-2010-11-16-10-51-10

L “évêque” épiscopalien ne souhaite pas la bienvenue à l’archevêque catholique de San Francisco…

Download PDF

 

Si, si ! C’est l’“évêque” épiscopalien Marc Andrus…

C’est aujourd’hui 4 octobre, en la fête de saint François d’Assise, que Mgr Salvatore J. Cordileone sera intronisé archevêque de San Francisco (Californie). Présenté, sans sa notice sur Wikipedia, comme « un théologien conservateur et partisan de la Messe tridentine », le nouvel archevêque va avoir fort à faire dans un archidiocèse où les mentalités de nombre de catholiques sont rarement orthodoxes et peu portées à la célébration des Saints Mystères selon la forme extraordinaire du rite romain… Mais, curieusement, ce n’est pas des secteurs progressistes du catholicisme de San Francisco que vient le désagrément de voir arriver ce nouvel archevêque mais de Marc Andrus, l’“évêque” épiscopalien local. Ce dernier a troussé une lettres à ses fidèles – enfin, à ce qu’il en reste – pour attaquer la position de l’Église catholique sur le mariage et inviter les catholiques en rupture de ban à le rejoindre. Dans le dialogue interreligieux ont fait mieux. « L’évêque Cordileone, écrit-il, a été un soutien actif à la Proposition 8 [un référendum gagné visant à interdire le « mariage homosexuel » en Californie], que moi même et les autres évêques épiscopaliens de Californie avons combattue (…) Nous ne serons jamais en paix avec l’oppression. La reconnaissance de la dignité et des droits dans la société et dans l’Église des personnes lesbiennes, bisexuelles, gays et tansgenres, et des femmes est au cœur de notre proclamation de l’Évangile, comme l’est notre solidarité avec les pauvres, les victimes de la violence et de l’oppression politique, et avec la Terre » (ouf, j’avais peur que l’“évêque” oublie le réchauffement climatique). « Des catholiques, ajoute-t-il, pourront se sentir hors de chez eux avec l’installation de Salvatore Cordileone, et pourraient être amenés à entrer dans l’Église épiscopalienne. Nous les accueillerions alors comme nos sœurs et nos frères. Même quand nous accueillons ceux qui peuvent nous rejoindre et cherchons le moyen de travailler avec nos frères dans la foi qui sont catholiques romains, nous ne nous tairons pas dans notre proclamation de l’inclusion de Dieu ». Je n’ai pas tout compris, mais je comprends que l’archevêque n’est pas le bienvenu pour les schismatiques anglicans. So what ? Curieusement, cela ne me fait même pas peur…

2 comments

  1. c

    Il faut mieux être dans l’église épiscopalienne au grand jour qu’être un crypto épicospalien de l’église de M. Andrus dans l’Eglise (catholique). Au moins avec M. Andrus c’est clair!

  2. Pingback: Kirche heute, 4. Oktober 2012 « Moment Mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *