Obama-Administration-No-Christians-Allowed1

La Catholique League salue une grande victoire de la liberté religieuse aux États-Unis

Download PDF

La Cour suprême des États-Unis a rendu le 11 janvier, un arrêt unanime – alors que la Cour est divisée entre Juges de gauche et de droite – statuant que le gouvernement américain n’a pas à s’immiscer dans la gestion par les cultes reconnus de leurs personnels salariés. Ce faisant, la Cour suprême a confirmé le droit traditionnel dit « d’exception ministériel » qui protège les églises et les différents cultes contre des procès pour discrimination que pourraient leur intenter leurs employés et salariés. C’est une énorme défaite pour le gouvernement Obama, et un soulagement notamment pour l’Église catholique comme l’explique Bill Donohue, le président de la Catholic League dans un communiqué du même jour.

C’est une grande victoire pour la liberté religieuse et une énorme défaite pour le gouvernement Obama. En octobre dernier, lorsque la Cour suprême a écouté les plaidoiries orales de cette affaire, l’avocate du gouvernement Obama s’est montrée une telle fanatique laïciste qu’elle a stupéfié même les membres les plus progressistes de la Haute juridiction. Leondra R. Kruger a plaidé de manière si excessive qu’elle réussi à mettre d’accord et sans réserve la Juge Elena Kagan avec le Juge Antonin Scala.

Si le gouvernement Obama avait gagné, il aurait pu contraindre l’Église catholique à accepter des femmes prêtres. On dirait que la vieille garde, retranchée dans les années 1960, a de nouveau perdu.

Un grand merci à Leondra pour s’être totalement planté.

On pourra trouver une analyse plus détaillée de cette affaire sur le blogue de ma consœur Jeanne Smits.

 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *