Ordinariat-US

La juridiction de l’Ordinariat personnel anglo-catholique américain s’étend au Canada

Download PDF

L’Ordinariat personnel de la Chaire de Saint-Pierre qui a été érigé le 1er janvier de cette année aux États-Unis en application de la constitution apostolique de Benoît XVI Anglicanorum Cœtibus du 4 novembre 2009, connaît une progression très estimable comme je le signalais le 9 avril dernier. Sa juridiction qui s’applique bien naturellement à l’ensemble du territoire des États-Unis, s’étendra aussi au Canada voisin. Dans ce dernier pays, il semble bien que les temps ne soient pas encore mûrs pour la constitution d’un Ordinariat personnel en raison du faible nombre de demandeurs. Pourtant, les retours à l’Église d’anglicans existent. Ainsi, dimanche 15 avril dernier, deux “évêques” anglicans canadiens, Peter Wilkinson, “évêque”, et son auxiliaire Carl Reid du “pro diocèse” anglican Our Lady of Walsingham – qui regroupe une poignée de paroisses fréquentées par un vingtaine ou une trentaine de fidèles – et une quarantaine de membres de leurs congrégations ont été officiellement reçus dans l’Église catholique par Mgr Terrence Prendergast, archevêque d’Ottawa. Dès le mois de février dernier, lors d’une réunion entre le prélat Peter Wilkinson et Monseigneur Jeffrey Steenson, ordinaire de l’Ordinariat personnel pour les États-Unis, il fut arrêté que toutes les congrégations canadiennes présentes et futures souhaitant faire retour à l’Église catholiques seront constituées en paroisses et regroupées dans un doyenné canadien qui sera canoniquement et organiquement rattaché à l’Ordinariat personnel de la Chaire de Saint-Pierre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *