cardinal_dolan_rect-460x307

La rebuffade du Parti Démocrate au cardinal Dolan

Download PDF

 

C’est Bill Donohue, président de la Catholic League, qui nous a signalé hier ce qu’il faut bien qualifier d’affront fait par le Parti Démocrate au cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, et président de la Conférence épiscopale des États-Unis.

Je vous avais signalé avant-hier que le cardinal Dolan avait accepté l’invitation qui lui avait été faite par le Parti Républicain de venir prononcer la « prière de bénédiction » lors de la Convention nationale du parti qui se tiendra du 27 au 30 août à Tempa (Floride). J’avais également signalé dans ce bref article que le cardinal Dolan aurait volontiers accepté de faire de même à la Convention nationale Démocrate qui se tiendra du 3 au 6 septembre à Charlotte (Caroline du Nord) à la condition évidente d’y être invité. Ce que j’ignorais, et que m’a appris le 24 août le New York Post (grâce au signalement de Bill Donohue), c’est que le cardinal Dolan avait fait prévenir, voici plusieurs semaines le Parti Démocrate, et avant même de donner sa réponse au Parti Républicain, qu’il avait reçu une invitation de ce dernier pour prononcer la « prière de bénédiction » lors de sa Convention nationale. Le cardinal proposait ses “bons offices” aussi au Parti Démocrate, manière, pour lui, de montrer qu’il n’était pas d’esprit partisan – ni rancunier… Le Parti Démocrate n’a pas même accusé réception ! Et, comble de camouflet, un haut responsable de la campagne d’Obama faisait savoir le 23 août que la Convention nationale de Charlotte serait honorée de la présence d’un catholique « de haut rang », enfin dès que le détail de son billet d’avion aurait été réglé… ce qui veut dire que l’affaire n’est pas “finalisée” et que la décision d’inviter un autre catholique de « haut rang » a été prise très postérieurement à l’“offre de service” du cardinal Dolan. On ne saurait être plus désobligeant, et surtout plus impolitique, ce qui a fait dire à l’ancien maire Démocrate de New York, Ed Koch, que les Républicains avaient été « élégants » en invitant le cardinal. Traduisons : mon parti ne l’a pas été en lui faisant ce camouflet…

 

 

5 comments

  1. LO

    Coquille : « affront fait par le Parti DÉMOCRATE au cardinal Timothy Dolan »

    Merci pour l’information, même si cela ne m’étonne pas venant de la partie des démocrates

  2. Au premier paragraphe une coquille m’a surpris Quote:  » il faut bien qualifier d’affront fait par le (Parti républicain) au cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, et président de la Conférence épiscopale des États-Unis ».
    Je vois en lisant qu’en fait vous parliez du Parti démocrate.
    Vous êtes toujours sur la brèche, aussi je comprends que votre charge de travail est immense, alors peut se comprendre qu’une erreur se glisse. Quiconque aura lu votre rapport sait que c’était du Parti démocrate dont il était question. Félicitations pour votre engagement au service de l’Église du Christ et bien sûr votre contribution à nous tenir tous informés.

    • En effet, pour une “coquille » c’était vraiment tout un hangar de poules pondeuses. Vous êtes nombreux à m’avoir alerté – ce qui montre que vous êtes nombreux à lire les articles d’Americatho. Un grand merci à tous !

  3. Pingback: À la Convention Démocrate, le cardinal Dolan fait prier pour la vie, la famille naturelle, la liberté religieuse et aussi pour… Mitt Romney et Paul Ryan ! | Riposte-catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *