5e67d_0

L’archevêque Aquila et la tuerie d’Aurora

Download PDF

 

La joie de son installation comme huitième évêque et cinquième archevêque de Denver (Colorado) le 18 juillet dernier, n’aura été que de courte durée pour Mgr Samuel Aquilapuisque dans la nuit du 19 au 20, un jeune

Mgr Conley prononce l’”invocation” le 22 juillet

détraqué ouvrait le feu dans une salle de cinéma d’Aurora (Colorado) tuant 12 innocents et en blessant 59 autres. L’archidiocèse de Denver est en deuil et son archevêque comme son évêque auxiliaire, Mgr James D. Conley, ont multiplié leurs présences au sein de la communauté pour manifester la sollicitude priante et compatissante de l’Église pour les victimes comme pour les parents. Mgr Conley a prononcé le 22 juillet ce que les Américain appellent l’ «invocation », qui est une prière non “confessionnelle” lorsque des chrétiens de différentes Églises ou communautés sont réunis ensemble. Lors de cette vigile de vendredi soir qui rassemblait des milliers de personnes à l’Aurora Municipal Center en présence du maire de la ville et du gouverneur du Colorado, Mgr Conley a invité les participants « à glorifier Dieu dans l’amour que nous nous portons les uns les autres, à glorifier Dieu en répondant à toute violence par la paix et au mal par l’amour (…) Vous avez, ô Seigneur, au mal par l’amour. Dans votre amour illimité vous avez vaincu le péché et la mort. Votre victoire sur la mort c’est notre espérance, car nous savons que nous ne vivrons par à tout jamais dans cette cité terrestre » et il a conclu en rappelant la parole du Seigneur « Heureux les affligés, car ils seront consolés ».

De son côté, l’archevêque Aquila avait célébré, entouré de plus de vingt prêtres concélébrants, le jour même du massacre une Messe en l’église Our Lady of the Peace de la ville d’Aurora, située à quelques pâtés de maisons de la salle de cinéma où s’est déroulée la tragédie. L’archevêque a rappelé à la foule recueillie qui emplissait l’église que « le péché, le mal et la mort n’ont pas le dernier mot (…) Ce qui s’est passé [ici] fut une rencontre avec la mal, une rencontre avec la violence. Mais il n’y a pas de doute, l’amour du Père est plus fort que les balles qui ont tué douze personnes et en ont blessé [beaucoup plus] ».

On notera l’extraordinaire présence de l’Église catholique dans ce diocèse et le respect que tous, chrétiens ou non chrétiens, lui portent et lui ont témoigné dans cette tragédie qui a frappé l’État du Colorado.

 

[media id=119 width=460 height=269]

 

1 comment

  1. btk

    le ‘chretien’ Obama, qui s’est deplace en la circonstance (il faut bien soigner son image de marque pre-electorale), n’a meme pas pris soin d’inviter a prier, pour les victimes et leurs familles…. etonnant dans un pays ou les gens expriment si souvent leur Foi, sans complexe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *