Image: Pope Benedict XVI places red biretta, a four-cornered hat, on head of new Cardinal Dolan of the U.S. during consistory ceremony in Saint Peter's Basilica at the Vatican

Le bidonnage de la presse de gauche contre le cardinal Dolan

Download PDF

 

Tous les loups de la presse pourrie et hypocrite de gauche américaine (New York Times, Huffington Post et ejusdem farinæ) tombent à bras raccourcis sur le cardinal archevêque de New York Timothy Dolan pour avoir, alors qu’il était archevêque de Milwaukee dans le Wisconsin (2002-2009), continué à payer un salaire à des prêtres suspectés ou coupables d’abus sexuels contre des mineurs, après les avoir suspendus. Il eut été en effet plus convenable qu’on les lapide en place publique, c’est du moins ce qu’on infère de l’indignation médiatique. Ce que les médias ne disent pas, c’est que Mgr Dolan est arrivé dans ce diocèse pour faire un grand ménage, que dis-je ?, pour nettoyer les écuries d’Augias laissées par son indigne prédécesseur Rembert Weakland… Les « souillures » et les « saletés », comme disait Benoît XVI dans son Chemin de Croix de 2005, accumulées par Weakland avaient, en effet, besoin d’un Hercule. Ce fut Mgr Dolan. Mais la justice n’exclut pas la charité. C’est ce qu’on reproche au cardinal de New York. Bill Donohue, président de la Catholic League, est revenu hier sur cette “indignation” à géométrie variable. Lisez le communiqué qu’il a publié.

Le cardinal Dolan est critiqué pour avoir poussé des prêtres suspectés de dépravation à abandonner le sacerdoce quand il était l’archevêque de Milwaukee. Cette critique n’est que du bidon. Si la question était de savoir comment gérer le cas d’abuseurs sexuels, ses contempteurs auraient dû d’abord commenter les faits qui suivent :

. En Californie, les fonctionnaires de l’État convaincus de n’importe quel crime continuent à recevoir leurs traitements complets.

. À Los Angeles, un instituteur sous le coup de 23 inculpations pour comportement obscène avec des enfants âgés de 6 à 12 ans, a reçu 40 000 $ cette année pour abandonner sa procédure d’appel.

. Dans l’État de Washington, un enseignant accusé de mauvaise conduite sexuelle a touché 55 000 $ cette année pour abandonner sa procédure d’appel.

. Un enseignant de l’État de New York convaincu de téléchargement de pornographie pédophile a touché près de 22 000 $ chaque année.

. Un abuseur sexuel avéré de l’État de New York, qui purge une peine de 50 années de prison, continue à recevoir un traitement de plus 52 000 $ [par an].

. Un autre délinquant sexuel convaincu de posséder de la pornographie pédophile, reçoit un traitement [annuel] de 49 120 $.

. En 2012, un enseignant de New York convaincu d’abus sexuel a touché 100 000 $ pour l’année alors qu’il était condamné à dix ans d’asile de fous ; il a le droit de toucher 85 400 de traitement par an, et il touchera également 55 000 $ pour ne pas avoir utilisé tous ses jours de congé de maladie.

. Un conseiller d’orientation du Queens accusé d’avoir sexuellement abusé un étudiant handicapé a reçu 102 852 $ par an depuis 2003.

. Un enseignant du Queens qui aurait abusé puis épousé une jeune fille (après l’avoir mise enceinte) reçoit 94 145 $ chaque année depuis 2003 (il avait été préalablement accusé d’avoir abusé de deux mineurs de 12 ans).

Aucun de ces incidents – et il y en a des centaines d’autres de ce type – ne feront jamais devenir chèvre ceux qui tirent des pétards mouillés contre le cardinal Dolan. Il a hérité d’un énorme problème du honteux archevêque de Milwaukee, Rembert Weakland, et il a fait tout ce qu’il a pu pour remettre les choses à l’endroit. En outre, et contrairement aux salariés de l’enseignement public, il n’a pas accordé pour leur vie durant traitements et avantages sociaux aux criminels allégués. On devrait le féliciter et non le condamner pour cela. »

 

2 comments

  1. Morovaille

    La « gauche américaine »? Jamais entendu ça de ma vie, il faudrait cesser de penser par 0 et 1, ou alors l’afficher, pourquoi de pas dire « des méchants américains »?

    Déjà qu’en France, on n’a toujours pas perdu cette habitude déplorable de « réfléchir » de cette façon, mais alors si on se met à plaque notre schéma sur les pays dans lesquels il n’y a ni gauche ni droite, on ne va pas s’en sortir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *