POPE GREETS CARDINAL BURKE DURING EASTER MASS AT VATICAN

Le cardinal Burke s’exprime sur la réconciliation de la FSSPX

Download PDF

 

La chose est peu commune et, sans vouloir m’immiscer dans l’étape qui me semble cruciale et ultime du processus de réconciliation de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X avec Rome, il m’a semblé que ce document exceptionnel devait être porté à la connaissance des lecteurs d’Americatho et de Riposte Catholique. L’événement est peu commun pour deux raisons. La première c’est qu’un cardinal de Curie et préfet de congrégation, le cardinal Raymond Burke, a accepté de dire ce qu’il pensait du processus en cours et qu’il a souhaité en donner une large publicité. Il a, en effet, confié ses commentaires à Catholic News Service (CNS), qui est le service d’information officiel de la Conférence des évêques américains, lequel vient tout récemment de se distinguer en donnant la parole à Mgr Bernard Fellay. Peu d’autres cardinaux et peu d’autres services d’information épiscopaux en ont fait autant, alors que cette affaire intéresse l’Église universelle. Voici donc la vidéo qui a été diffusée hier, vendredi 15 juin, par CNS, suivie de ma traduction complète des propos du cardinal Burke.

 

[media id=95 width=460 height=269]

« Je ne peux exprimer l’admiration des plus profonde que m’inspire le pape Benoît XVI à cet égard. Il est clair que dans son cœur il tient beaucoup à la réconciliation des évêques, des prêtres et des fidèles de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. Je crois, qu’avec l’aide de la grâce de Dieu, cette réconciliation se fera. Dès lors, nous devons nous consacrer à sa consolidation et l’aider à progresser. Il y aura des obstacles sur le chemin, et ainsi de suite, mais je crois que sous la direction du pape Benoît XVI, et avant tout avec la grâce de Dieu, sous la direction du Saint Père et avec Mgr Fellay, que cette réconciliation peut se réaliser et être un vrai don pour toute l’Église. Ces gens ont la foi, ils ont la foi catholique et l’amour du sacré, et ainsi de suite, et l’on constate dans l’Église une appréciation nouvelle pour la Messe traditionnelle. Je crois qu’il y devra y avoir un changement dans leur manière de penser et d’agir, par lequel leur obéissance au Saint Père deviendra beaucoup plus concrète parce qu’ils seront placés directement sous sa direction, ce qui n’a pas été le cas depuis des décennies. Ce changement en matière l’obéissance vaut pour toute l’Église et il y a ceux qui ont d’autres idées ou approches : le Saint Père les appelle eux aussi à l’obéissance. Je crois que nous pouvons apprendre de tout cela et qu’avec la foi catholique et avec la pratique des sacrements cette obéissance peut croître, car elle est au cœur de notre vie dans l’Église ».

 

 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *