christendom

Le Christendom College à l’honneur à Rome

Download PDF

Le Christendom College de Front Royal (Virginie), est l’un des meilleurs « college » (au sens anglo-saxon d’établissement d’enseignement supérieur) catholiques aux États-Unis, un catholicisme intégral, si je puis m’exprimer ainsi. Son président, Timothy O’Donnell, était à Rome pour participer à la vingtième assemblée plénière du Conseil pontifical pour la famille, présidé par le cardinal Ennio Antonelli, et fondé par le bienheureux Jean-Paul II (exhortation apostolique Familiaris Consortio du 22 novembre 1981). Timothy O’Donnell, qui fut nommé consulteur à ce Conseil par Benoît XVI en 2009, est le premier laïc à avoir obtenu sa licence puis son doctorat en théologie mystique et ascétique à l’Angelicum de Rome. Le président du Christendom College a prononcé un discours, lors de cette assemblée plénière à laquelle participaient de très hauts prélats : les cardinaux Sean O’Malley, archevêque de Boston, George Pell, archevêque de Sydney, André Vingt-Trois, archevêque de Paris, qui s’y sont aussi exprimé. Timothy O’Donnell a traité de la situation contemporaine, culturelle et sociale, de la famille en Amérique du Nord, une situation marquée par les défis posés par le mouvement radical homosexualiste, l’industrie de la pornographie et le mépris de la vie, mais aussi par les faiblesses et les échecs catholiques : « Nous devons reconnaître, en tant qu’Église, en tant que peuple chrétien, que notre échec à vivre en témoin de la beauté et du caractère sacré du mariage, doit être blâmé. Avec notre rejet de l’enseignement de l’Église sur la contraception, avec le divorce facile, avec le scandale des annulations [de mariages] aux États-Unis, nous nous sommes privés du témoignage clair et beau sur le sacrement du mariage chrétien (…) Nous devons aussi proclamer joyeusement, oui, et de manière prophétique, l’enseignement de l’Église sur la beauté de la paternité, de la maternité et des enfants qui sont une bénédiction, et le mal de la contraception qui détruit ce lien sacré ».

À l’issue de ses travaux, l’assemblée plénière a été reçue en audience par le pape Benoît XVI et c’est Timothy O’Donnell qui a été choisi et délégué pour saluer le Souverain Pontife : « J’ai pris ses mains et je lui ai dit : “Salutations du Christendom College” – Ah, oui ! Que Dieu vous bénisse » a répondu le pape qui a une bonne mémoire et connaît bien le Christendom College

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *