Le Saint-Siège préoccupé par le prochain ambassadeur U.S.

Parlant sous couvert d’anonymat, un « responsable » du Saint-Siège, cité dans un communiqué du 18 janvier, a confié à l’agence catholique d’information Catholic News Agency les préoccupations du Vatican quant à la personnalité que l’administration Obama pourrait choisir comme ambassadeur auprès du Saint-Siège en remplacement de Miguel Diaz qui a, précocement, quitté son poste pour rejoindre une université américaine. « Si l’on en juge par les initiatives qu’a prises Obama au cours de l’année écoulé, il semble qu’il tente d’affaiblir l’influence de l’Église ». Au cœur des préoccupations romaines, le HHS Mandate condamné par tous les évêques américains soutenus fermement par le Saint-Siège. Le « responsable » du Saint-Siège précise publiquement, mais “diplomatiquement” la chose a déjà été signalée à la Maison Blanche, qu’il serait « contraire aux usages diplomatiques » de nommer un ambassadeur qui aurait exprimé des opinions « opposées aux institutions du pays où il est envoyé. Le choix d’une personne franchement critique de l’Église serait un faux pas malencontreux ». Le « responsable » fait sans nul doute allusion aux noms qui ont assez largement circulé ces tout derniers mois, notamment ceux Stephen F. Schneck et Nicholas P. Cafardi, dont le Saint-Siège indique ainsi et indirectement qu’ils ne seraient pas des choix appropriés…

schneck(2)Schneck est le directeur de l’Institute for Policy Research and Catholic Studies de la Catholic University of America (Washington D.C.) et ancien président du département d’Études politiques de cette université. Il est membre des Democrats for Life (ce qui est un bon point) mais aussi des Catholics in Alliance for the Common Good (ce qui en est un mauvais) une association plusieurs fois critiquée par les évêques américains pour entretenir une confusion sur la hiérarchie des valeurs morales en mettant sur le même plan l’avortement (point non négociable) et l’environnement. Schneck s’est montré également au printemps dernier très critique envers les Knights of Columbus, dénonçant comme « scandaleuse », « ridicule » et « dangereuse » la position de défense frontale des Knights of Columbus contre les attaques de l’administration américaine envers l’Église catholique et la liberté religieuse : « il n’y a pas de persécution contre les catholiques aux États-Unis » a-t-il affirmé… Le Vatican, est-il besoin de le prciser ?, a une position diamétralement opposée et sur les Knights of Columbus et sur les attaques contre l’Église et la liberté religieuse.

2010_07_17_Cafardi_SomethingMissing_ph_NicholasCafardi, ancien doyen de la faculté de droit de la Duquesne University et ancien président du comité des évêques américains pour la protection des enfants et de la jeunesse, le U.S. bishops’ National Review Board for the Protection of Children and Youth, est un ferme soutien depuis 2008 d’Obama malgré la position de ce dernier sur l’avortement. « Je pense que nous avons perdu la bataille de l’avortement, définitivement » a-t-il eu le front de soutenir, ce qui lui a valu de nombreuses critiques dans les milieux universitaire et ecclésiastiques catholiques.

Schneck et Cafardi sont tous deux de fermes soutiens du HHS Mandate et de Kathleen Sebelius, ministre “catholique” de la Santé. Ils  n’ont pas craint cosigner en 2009 une lettre ouverte la qualifiant de « femme d’une foi profonde »

D’autres noms d’éventuels candidats au poste d’ambassadeur ont circulé dans la presse, mais le Saint-Siège vient de faire savoir qu’en tout cas les deux que j’ai signalés ne seraient pas persona grata au Vatican.

 

6 comments

  1. Secotine

    le Vatican a toute latitude pour refuser la demande d’accrédiation d’un ambassadeur et n’a pas besoin d’ne fournir les raisons.
    Toutefois, des refus répétés seraient sans doute mal perçus par l’Administration Obama qui de toute façon « n’en a rien à faire » du Vatican. Cette représentation diplomatique peut donc rester avec un Chargé d’Affaires jusqu’à ce que la situation « se débloque »à savoir, soit Obama nomme propose un représentant « compatible » avec le Vatican soit le Vatican attend son départ pour donner son agrément à un cancidat remplissant les critères souhaités.
    Peut-être doit-on prendre cela comme une provocation de la part de Barak Hussein Obama.

  2. gaudet

    je partage entièrement sur le point la position du saint siège, il est un fait que l’administration démocrate d’obama a multiplié les attaques contre les vrais catholiques, et nous devons envisager que dans les temps avenir la communauté catholique d’Amérique connaîtra des situations de plus en plus difficiles, exactement comme cela est en train de se préparer en Angleterre et surtout en France ou l’église est victime d’un rejet scandaleux de la part d’un gouvernement laicard, au sens le plus vulgaire du terme.

    Sans atteindre encore le niveau de grossièreté des politiciens français à l’égard des catholiques , l’angleterre et l’Amérique sont en train de mettre en place un judicieux et pervers système de persécution très douloureux, dans le but avoué de faire disparaître la foi catholique ainsi que ses membres innocents.

    En réalité plutôt que d’avoir un ambassadeur pourri et ingérable , je conseillerais presque au Vatican d’annuler toute nomination jusqu’à nouvel ordre, puisque de toute maniéré avec ou sans représentation diplomatique, les catholiques sont appelés à être confrontés à une persécution très dure!

  3. Graf.Amug

    * Je partage totalement votre grande inquietude,et votre
    tristesse,c’est tres insupportable!cette persecution des
    catholiques!mais le Seigneur Jesus Christ Lui meme dit
    a St Pierre
    Combien de fois: Nero ,et les puissants rois,empereurs
    dictateurs du monde l’ont essayes?
    vous memes,vous avez la reponse*
    L’eglise catholique et ses catholiques ne disparaitront
    jamais de la terre!parceque les catholiques du monde
    entier,ont Jesus en eux pour toujours* Jesus Christ lui
    meme va chasser,expulser ce mal,une fois pour toute*
    il faut seulement prier,et ne haissez personne*
    Dominus Jesus*

  4. Graf.Amug

    NB* tres etonnant!

    J’ajoute les phrases qui manquent sur mon premier
    commentaire,alors que je les ai ecrit*
    Le Seigneur Jesus Christ,dit lui-meme a Saint Pierre:

  5. Pingback: Obama a choisi son nouvel ambassadeur au Vatican | Riposte-catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>