L’Église catholique est une « organisation religieuse extrémiste » pour la U.S. Army

Sur l’autre blogue que j’anime, L’Observatoire de la Christianophobie, j’ai signalé vendredi dernier, l’incroyable information signalée ce jour même par Kevin Eckstrom, rédacteur en chef de Religion News Service : un programme de formation à base de diapositives sur « l’extrémisme politique et religieux » destiné aux réservistes de Pennsylvanie du « 316th Expeditionary Sustainment Command » de l’Armée de Terre des États-Unis, présentait l’Église catholique comme un mouvement « religieux extrémiste » dans un tableau figurant sur sa 24ème diapositive de la présentation « Extrémisme et organisations extrémistes » :

 Religious Extremism

L’affaire a provoqué un ouragan de protestations aux États-Unis, dont celle de l’archidiocèse aux Armées dès le 4 avril (25 % des membres des Forces Armées des États-Unis sont des catholiques…). En voici la traduction :

L’archidiocèse aux Armées [Archdiocese for the Military Services] et l’Alliance des aumôniers pour la liberté religieuse [Chaplain Alliance for Religious Liberty] ont récemment appris qu’une séance de formation destinée au programme de l’Armée de Terre des États-Unis sur l’égalité des chances des réservistes, classait expressément le « catholicisme », les « christianisme évangélique » et d’autres groupes religieux comme des exemples « d’extrémisme religieux », à l’instar de groupe comme « Al-Qaïda », « Hamas » ou le « KKK » [Ku Klux Klan].

L’archidiocèse est stupéfait que les catholiques figurent dans une liste à côté de groupes qui sont par leur vocation et leur nature mêmes, violents et extrémistes.

Selon la réponse après enquête du Chef du bureau des aumôniers de l’Armée de Terre, la session de formation en question semble être un incident isolé non toléré par l’Armée de Terre. L’archidiocèse et l’Alliance des aumôniers ont signalé que l’Armée de Terre devrait et doit prendre des initiatives pour que de tels incidents ne se reproduisent pas à l’avenir.

L’archidiocèse invite le ministère de la Défense à vérifier tout ce type de matériau et à garantir que l’argent du contribuable ne soit plus jamais utilisé à présenter des matériaux ouvertement antireligieux aux hommes et femmes sous les drapeaux.

De son côté, l’Armée de Terre, par son porte-parole George Wright, a précisé que « la diapo n’a pas été produite par l’Armée de Terre. Elle l’a été par une personne à l’insu et sans la permission de quiconque dans la chaîne de commandement (…) Après qu’une plainte, émanant d’une seule personne ayant vu la présentation, ait été reçue, la personne a supprimé cette diapo et elle n’a plus jamais été projetée. Cette personne a présenté ses excuses à tous ceux que cela aurait pu choquer, et nous considérons cette affaire comme classée ».

Classée, vraiment… Voilà qui va peut-être un peu vite en besogne. Car il y a une autre diapo, la n° 5, qui mériterait aussi d’être supprimée. La voici :

 Prohibitions

Si on lit bien ce qui précède, voici la liste des activités interdites aux militaires américains :

1. « Participer à des manifestations ou des rassemblements publics » : les militaires catholiques seraient-ils donc interdits de manifestation pour la défense de la vie ou du mariage ?

2. « Participer à un meeting ou à une activité en sachant que ce meeting ou cette activité implique une cause extrémiste » : serait-il donc interdit aux militaires catholiques de participer à une réunion du comité économique paroissial voire même à un pique-nique de la paroisse ?

3. « Activités de levée de fonds » : les militaires catholiques seraient-ils donc interdits  de vente de pierogis ou de roulés aux noisettes après la Messe pendant l’Avent pour procurer des ressources à la paroisse ?

4. « Recruter ou former des membres » : serait-il donc interdit aux militaires catholiques d’enseigner le catéchisme ?

5. « Créer, organiser ou assumer un rôle de direction visible dans de telles organisations » : serait-il donc interdits aux militaires catholiques d’être diacres, de présider un comité paroissial ou d’être chef de chœur ?

6. « Diffuser des documents imprimés à l’intérieur comme à l’extérieur d’enceintes militaires » : serait-il donc interdit aux militaires catholiques de distribuer un bulletin paroissial à la sortie de la Messe ou à un compagnon de chambrée ?

Avouez que tout cela est quand même fort inquiétant…

9 comments

  1. jejomau

    Vous oubliez de faire remarquer en revanche que l’Anté-Christ O’Bama a autorisé la pédérastie et le lesbianisme dans son Armée….

  2. senex

    Par exemple /Fsspx = extrême droite= secte= danger = interdiction . ensuite les communautés diverses etc..
    on connait le raisonnement .C’est très grave.Tous aux abris

  3. bitika

    heureusement qu’il y a des personnes qui ‘epluchent’ tout a la loupe,

    je suis cependant etonnee que de telles diapos soient diffusees, sans qu’il y ait auparavant un controle (un peu comme dans l’affaire du ‘couscous merguez’….

  4. amedee

    Tout ceci est parfaitement normal;dans le NOM d’essence satanique qui prend possession de notre planète,l’église catholique est bien l’ennemi et à combattre puisqu’elle défend l’ordre divin.
    [modéré]

  5. Charles Martel

    L’ US Army,aurait elle l’intention de s’allier avec les muftis des pays arabes comme la fait Hitler pour anéantir l’Europe en son temps.Est ce ça la nouvelle démocratie a l’ américaine.

  6. soleily

    Oui! Cela est très inquiétant tout autant pour les chrétiens que pour l’Armée Américaine elle-même…
    « la diapo n’a pas été produite par l’Armée de Terre. Elle l’a été par une personne à l’insu et sans la permission de quiconque dans la chaîne de commandement… » Ainsi, on peut « noyauter » aussi facilement l’Armée? Et « classer l’affaire » aussi facilement?

  7. Philippe

    On pourrait inventer un concept : Le « softing » : Une information mensongère, calomnieuse ou discriminante, Pas assez importante pour provoquer une réaction du sens critique, mais suffisante pour désinformer et peu à peu fausser le jugement par intoxication psychologique. Le « softing » profite justement de son coté faussement négligeable pour s’insinuer et franchir la barrière du sens critique sans provoquer de réaction. EXEMPLE :
    - Quand Caroline Fourest dit qu’elle s’est fait tabasser à la Manif du 13 Janvier.
    - Un journaliste sur la 8 déclare qu’une député Vert a eu sa voiture défoncée par des opposants au mariage gay et que selon les organisateurs de la Manif Pour Tous, ils sont eux-même débordés (donc « MPT »=désordre, CQFD).
    Bien entendu il n’y aura jamais d’enquête sérieuse ni de plainte déposée sur des faits absolument invérifiable, et donc la désinformation passe, en douce.

  8. DoudouReac

    Si je peux me permettre, au sujet de la diapositive n°5, elle fait référence au soutient aux organisations EXTREMISTES, donc si ils enlèvent la diapositive désignant le catholicisme comme l’une d’entre elles, alors c’est tout à fait justifié !!!
    L’armée a le droit d’interdire à ses membre de collecter des fonds pour « Al-Qaïda », le « Hamas » ou le « KKK », non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>