Michele Bachmann lance un “signal” à l’électorat catholique

Download PDF

C’est une candidate “sérieuse” dans la course à l’investiture Républicaine pour l’élection présidentielle de novembre 2012. Michele Bachmann, une des figures politiques préférées du Tea Party et “bête noire” de l’établissement progressiste, sait que la clé de son éventuel succès, tant aux primaires du parti Républicain que dans la “finale” pour la Maison Blanche, est détenue par l’électorat catholique qui constitue véritablement aux États-Unis le « Swing Vote ».
Michele Bachmann est protestante et même luthérienne puisqu’elle a appartenu pendant plus de dix ans, avec son époux Marcus, à la Salem Evangelical Lutheran Church de Stillwater (Minnesota) qui fait partie du Wisconson Evangelical Lutheran Synod, lequel regroupe environ 400 000 fidèles du Wisconsin, et adhère très étroitement à la doctrine de Luther.
La semaine passée, les médias ont cru embarrasser Bachmann en rappelant que le document « Doctrinal Statement on the Antichrist » de ce Synode affirme que le Pape de Rome était un antéchrist ! Pas fameux fameux si l’on escompte les voix des catholiques ! Déjà en 2006, alors que Bachmann était en campagne pour être élue Représentant au Congrès des États-Unis, ce petit “détail” lui avait été signalé. Elle avait nié, déclarant que c’était « aberrant » de dire que le Pape était l’antéchrist, affirmant qu’elle « aimait les catholiques » et que son église « ne croyait pas que le Pape fut l’antéchrist ». Elle se trompait. Mais elle s’est sans doute rendu compte de son erreur et a cessé de se rendre au culte de cette congrégation depuis plus de deux ans. Mieux encore, elle et son époux ont demandé voici peu de mois d’être supprimés de la liste des membres enregistrés de la Salem Evangelical Lutheran Church, ce qui leur a été accordé, il y a quelques semaines, par le Synode.
Commentant l’événement, Bill Donohue, le président de la Catholic League, exonère Bachmann de tout sentiment anti-catholique, regrettant toutefois qu’on trouve « encore des tendances d’anti-catholicisme dans certains cercles protestants », mais il n’estime pas « déplacé » qu’on « soulève quelques questions sur les principes religieux de la Représentante Bachmann ». Moi non plus.

2 comments

  1. Jean Ferrand

    « ne croyait pas que le Pape fût l’antéchrist » « Fût » avec un accent circonflexe, S.V.P. Subjonctif passé. « Fut » est le passé simple de l’indicatif.

    Lisant Mauriac, en ce moment, « Le baiser au lépreux », j’ai remarqué qu’il faisait quelques fois la faute (lui, ou son typographe). C’est une excuse pour vous, car c’est vraiment un grand écrivain.

  2. soha

    Dommage qu’on ne soit pas déjà en 2017 ou une année Luther est prévue, « concélébrée » par le Vatican …( peut-être même une année Lénine?)

    Restreindre la chose à « quelques cercles protestants  » c’est faire preuve de beaucoup de naïveté ou d’oecuménisme..Une de mes connaissances, pasteur protestant ( de quelle dénomination je ne sais) prétend qu’il concélèbre la « nouvelle messe » dans un monastère « catholique » ..mais envoie lire de la documentation sur Internet où la haine du catholicisme s’étale à foison..
    Et il n’est pas le seul. Et cela ne se limite pas aux « frères » protestants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *