piss-christ

L’ignoble Piss Christ redébarque à New York…

Download PDF

 

Après avoir soulevé l’indignation des chrétiens en avril 2011 lors de son exposition à Avignon, l’ignoble « Piss Christ », cette provocation d’Andres Serrano qui remplit les poches des “marchands d’art”, débarque à New York. L’“œuvre” avait été pourtant déclarée à l’unisson « détruite » par les médias. Ne croyez pas qu’elle a “miraculeusement” été reconstituée ! L’“œuvre”, en fait, ce sont des tirages photographiques d’un négatif original… Dans un communiqué du 21 septembre, Bill Donohue, président de la Catholic League, dénonce cette infamie, fait quelques commentaires aussi utiles que bien sentis et annonce la réplique. Comme toujours : le deux poids, deux mesures. C’est lassant…

Le 27 septembre, la galerie Edward Tyler Nahem, située dans le centre de Manhattan, accueille une exposition intitulée « Body and Spirit: Andres Serrano 1987-2012 » [le corps et l’esprit] qui présentera l’œuvre de Serrano « Piss Christ ». Elle montre un crucifix immergé dans un bocal remplie de son urine. L’exposition se terminera le 26 octobre.

Serrano a déclaré que le « Piss Christ » avait « pour signification de questionner la notion même de ce qui est acceptable et inacceptable ». Il n’y a pas tellement à se poser une telle question : pour les honnêtes gens, c’est inacceptable. Mais dans les cercles de l’élite culturelle, l’art antichrétien n’est pas seulement acceptable, il est louable. Toutefois, n’offensez jamais les musulmans. À preuve cette semaine, une caricature irrespectueuse de Mahomet, d’origine française [il s’agit, en fait, de toute une livraison de Charlie Hebdo], n’a été montrée sur aucune chaîne du réseau câblé ou d’un quelconque journal télévisé.

En 2006, quand les caricatures d’origine danoise, qui mirent en colère les musulmans, furent publiées, non seulement ne furent-elles pas montrées sur aucun réseau hertzien ou câblé, mais aucun journal du pays n’accepta de la faire. En fait, tous les grands quotidiens firent écho à la position du New York Times déclarant que c’était une faute de publier « des attaques gratuites sur le terrain religieux ». Pourtant, ce même journal et dans le même article reproduisait l’œuvre « bouse sur la Vierge Marie » [Dung on the Virgin Mary de Chris Ofili] qui fut exposée au Brooklyn Museum of Arts dans le cadre de l’exposition « Sensation » en 1999 ! Pour manifester combien l’art antichrétien était acceptable, trois jours après le vernissage de « Sensation », Christie’s patronnait l’exposition d’un tirage de « Piss Christ ».

« Piss Christ », qui remonte aux années 1980, ne devrait pas préoccuper plus que cela les chrétiens de 2012, n’était-ce les déclarations serviles offertes par le  gouvernement Obama à la suite d’une vidéo antimusulmane. Jamais auparavant les Américains n’avaient su combien nos élites étaient profondément offensées par le prix de l’antireligieux. Si seulement nous pouvions les croire. Quand donc ont-elles condamné des films ou des œuvres d’art antichrétiennes ?

Je serai sur place ce jeudi avec un contingent de la Catholic League. Des détails suivront la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *