supreme_court_building

Mariage : l’épiscopat américain condamne les décisions de la Cour Suprême

Download PDF

La Conférence des évêques américains (United States Conference of Catholic Bishops) a publié hier un communiqué condamnant les décisions de la Cour suprême des États-Unis relatives au mariage. Ce communiqué est signé du cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York et président de la Conférence, et de Mgr Salvatore Cordileone, archevêque de San Francisco (Californie) et président de la sous commission de la Conférence pour la Promotion et la Défense du mariage. En voici le texte intégral traduit par mes soins.

Aujourd’hui est un jour tragique pour le mariage dans notre pays. La Cour Suprême a commis une profonde injustice envers le peuple américain et démantelant en partie la loi fédérale sur la défense du mariage* [Defense Of Marriage Act]. La cour s’est trompée. Le gouvernement fédéral doit respecter cette vérité que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme, même si des États ne le font pas. La protection de la liberté et de la justice exige que toutes les lois, fédérales ou des États, respectent la vérité y compris la vérité sur le mariage. Il est également malheureux que la Cour n’ait pas saisi l’occasion de confirmer la Proposition 8 californienne** mais ait plutôt décidé de ne pas statuer sur cette affaire. Le bien commun de tous, et particulièrement de nos enfants, dépend d’une société qui s’efforce de maintenir la vérité sur le mariage. Le temps est désormais venu de redoubler nos efforts pour témoigner de cette vérité. Les décisions qui viennent d’être prises font partie d’un débat national de grande conséquence. L’avenir du mariage et le bien-être de notre société sont dans la balance.

USCCB-LogoLe mariage est la seule institution qui unit pour la vie un homme et une femme, et apporte à tout enfant qui pourra naître de cette union le socle solide que constitue le père et la mère.

Notre culture a tenu pour acquis depuis bien trop longtemps ce que la nature humaine, l’expérience, le bon sens et le sage dessein de Dieu confirment tous : la différence entre un homme et une femme est importante et la différence entre un papa et une maman est importante. Alors que la culture a failli de bien des manières à renforcer le mariage, il n’y a aucune raison de laisser tomber. C’est maintenant le temps de renforcer le mariage, pas de le redéfinir.

Quand Jésus enseignait sur la signification du mariage – l’union exclusive et pour toute une vie d’un homme et d’une femme – il nous renvoyait « au commencement » de la création de la personne humaine comme mâle et femelle (voyez Matthieu au chapitre 19). Face aux coutumes et aux lois de son temps, Jésus enseignait une vérité impopulaire que tout le monde pouvait comprendre. La vérité du mariage est invariable, et nous continuerons à la proclamer fermement avec confiance et charité.

Alors que la Cour vient de promulguer ses décisions, c’est avec une intention renouvelée que nous appelons tous nos responsables et le peuple de notre belle nation de se lever résolument et tous ensemble pour promouvoir et défendre la seule signification du mariage : un homme, une femme, pour toute la vie. Nous demandons également que l’on prie pour que les décisions de la Cour soient révisées et que leurs implications soient mieux clarifiées.

* À comprendre ici à la manière américaine : le Federal Government est composé des trois “branches” : Exécutif, Législatif et Judiciaire. Le gouvernement, comme nous l’entendons en France, est dit Administration aux États-Unis.

** Votée portant par référendum par les citoyens californiens et confirmant que le mariage était réservé à l’union d’un homme et d’une femme.

5 comments

  1. moreau jean-pierre

    Si vous me permettez une expression un peu triviale je dirais sans autre commentaire que ça a une autre gueule que le pathos d’un épiscopat que je ne nommerai pas.

    God save America !

  2. Sonia

    Merci Monseigneur Dolan de dire tout haut ce que la majorité pense tout bas et que ce Nouvel Ordre Mondial vient imposé par l’intermédiaire des juges non élus, souvent désignés par ce NOM afin d’affaiblir la famille, briser la solidité d’une communauté et de répandre le désordre social dans le but non avoué de faire de l’argent dans la vente des ventres de pauvres femmes, qui dès la naissance seront obligés de céder un bébé à des étrangers lorsqu’il a encore besoin de la chaleur maternelle­. Qui pense aux bien être des enfants à naître et à la solidité de la famille aujourd’hui si non, nos chefs spirituels? Que Dieu les garde et les protège.

  3. Sonia

    J’ai essayé à maintes reprises d’envoyer mes points de vue en cette affaire à Radio Canada-Nouvelles internationales et RC ne les a pas publié toutes avec les autres.
    Cette manipulation des opinions par les Médias est devenu comme un virus dictatoriale qui s’ajoute à l’intervention des non-élus Juges pour briser la paix sociale et la société comme telle.
    Les Espagnoles font environ 12% moins d’enfant cette année. C’est un génocide grave et camouflé organisé et imposé par l’Oligarchie Financière de ce Nouvel Ordre Mondial. Le tout afin de briser la société Espagnole, son histoire et son nationalisme pour facilité leur colonisation.
    Peuple libre Catholique et Orthodoxe, levez-vous pour prendre la parole et faire entendre notre voix, la voix de la fidélité à Dieu, à l’ordre, à la famille et à la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *