CHI_logo_with_service_mark

Pour Catholic Health Initiatives, un fœtus n’est pas une personne

Download PDF

En ce jour même où des centaines de milliers de militants pro-vie, essentiellement des catholiques, vont manifester à Washington D.C. lors de la March for Life marquant le 40ème anniversaire de l’abominable arrête Roe vs Wade de la Cour suprême des États-Unis, pour la défense de l’enfant à naître, il est, je pèse mes mots, absolument écœurant qu’un hôpital catholique plaide, dans un procès qui lui est fait, qu’un fœtus n’est pas une “personne” !

Voici cette abominable affaire telle qu’elle est racontée dans un article du Digital Journal d’hier.

Le service des urgences du St. Thomas More Hospital

Le service des urgences du St. Thomas More Hospital

Le 1er janvier 2006, Lori Stodghill, âgée de 31 ans et enceinte de deux jumeaux à sept mois de gestation, fut frappée d’essoufflement et de vomissements. Elle contacta son obstétricien, le Dr Pelham Staples, qui lui conseilla de se rendre immédiatement au service des urgences de l’hôpital St. Thomas More de Cañon City dans le Colorado. Son mari, Jeremy, l’y conduisit sans tarder et la laissa au soin des urgentistes le temps de garer sa voiture. De retour aux urgences, Jeremy constata que son épouse était inconsciente et qu’une infirmière pratiquait sur elle un massage cardiaque en lui demandant de « se éveiller ». L’équipe des urgences tenta frénétiquement de ranimer Lori tout en bipant l’obstétricien Staples qui était d’astreinte ce jour là à l’hôpital, mais qui ne se déplaça pas. Jeremy réussit à avoir Staples au téléphone qui lui dit : « Bon, que voulez vous faire ? Garder les bébés ? Garder les bébés ? ». Réponse de Jeremy : « Mais je ne suis pas docteur ! ». Une infirmière des urgences tenta d’ausculter la maman pour voir si les cœurs des jumeaux battaient mais n’entendit rien. Les médecins urgentistes se refusèrent à procéder à une césarienne périmortem, une pratique d’urgence permettant d’accoucher le fœtus en cas de décès de la maman. Lori finit par décéder d’une crise cardiaque foudroyante ce qui entraîna la mort des deux jumeaux.

Après la mort de son épouse et de ses deux jumeaux, Jeremy déposa une plainte contre l’hôpital pour décès imputables à une faute, car si Staples avait répondu à l’appel et ordonné aux urgentistes de procéder à une césarienne, Lori aurait peut-être perdu la vie mais les deux jumeaux auraient pu être sauvés.

La Catholic Health Initiatives (CHI) de Denver (Colorado), qui gère l’hôpital St. Thomas More (et environ 170 autres établissements médicaux dans 17 États américains), affirme sur son site sa totale adéquation à l’enseignement de l’Églises et aux préconisations des évêques du Colorado pour l’éthique médicale, mais son avocat, Jason Langley, a tenu un tout autre discours lors des audiences de première instance et d’appel du procès intenté par Jeremy : « [Le tribunal] ne saurait renverser une règle établie depuis longtemps dans l’État du Colorado, à savoir que le terme de “personne”, dans le sens où il est utilisé dans cette affaire, n’englobe que des individus nés vivants (…) Par conséquent, le plaignant ne peut soutenir son accusation  de décès imputables à une faute, fondée sur deux fœtus non nés ».

Ainsi, pour le CHI des fœtus de sept mois ne sont pas des personnes ! Le tribunal de première instance et la cours d’appel ont suivi l’argumentation de l’avocat du CHI. Les avocats de Jeremy ont porté, en septembre dernier, l’affaire devant la Cour suprême de l’État du Colorado. Mais on ne saura que dans quelques semaines, si la Cour suprême accepte d’entendre le cas et de prononcer son arrêt. En attendant, l’affaire fait grand bruit aux États-Unis : les pro choix dénonçant “l’hypocrisie” de l’Église prêtre à s’asseoir sur ses principes pour des questions d’argent, et les pro vie dénonçant la rhétorique du CHI qui est en désaccord avec les principes catholiques et l’enseignement constant de l’Église…

 

8 comments

  1. Yves Castel

    L’avocat a fait son boulot, les journaleux non.
    L’hôpital a commis deux fautes graves: l’absence de l’urgentiste, le refus de césarienne, ce qui ne met pas en cause son caractère catholique. Plutôt son organisation et son personnel…
    Le scandale, c’est que l’Etat du Colorado considère encore que le bébé n’est pas une personne tant qu’il n’est pas né ! Il serait injuste que l’hôpital ou l’Eglise payent les arriérés de retard de la déontologie de ce petit état semblable à d’autres qui prônent l’avortement gratuit et l’euthanasie pour tous !

  2. Dr Jacques Bailly

    « Serpents, race de vipères » :

    Ce Stapels qui devrait être interdit de toute pratique médicale pour faute professionnelle grave.

    Ce Langley, qui est assez faux-cul que pour ne pas reconnaître la vie dans l’être humain qu’est le foetus. Pourtant, il fut foetus lui aussi !
    D’une mauvaise foi crasse, il zappe d’un effet de manches satanique, le fait que ces jumeaux seraient certainement nés vivants sans la négligence coupable de Stapels.

    Ces « catholiques » qui ne sont en fait que des Judas.

    Ces « juges », bouffis d’orgueil, car ils se substituent à Dieu pour faire le jeu de Satan.

    Peut-on espérer mieux de la Cour suprême de l’Etat du Colorado ?
    Cela m’étonnerait car ces « enrobés » appartiennent tous à la même clique !…

  3. Tiernvael

    Attention au texte, il y a une coquille, au début on parle de jumeaux de sept mois, et à la fin de sept semaines ; je pense que c’est toujours de mois qu’on veut parler.

  4. Bonjours,

    1: L’obstétricien, le Dr Pelham Staples, il est qu’un obstétricien, pas un cardiologue.

    2: Elle, Lori Stodghill, est décédée d’une crise cardiaque foudroyante, et, ce de ce contretemps, entraîna (peut-être) la mort des deux jumeaux.

    3: Une infirmière pratiquait sur elle un massage cardiaque en lui demandant de « se réveiller ». L’équipe des urgences tenta frénétiquement de ranimer Lori.

    Exemple à retenir:
    (Genèse 35:16-19) […] Rachel se mit à accoucher, et elle avait un accouchement pénible. 17 Or il arriva, pendant qu’elle accouchait difficilement, que l’accoucheuse lui dit : “ N’aie pas peur, car tu auras encore ce fils. ” 18 Et il arriva, comme son âme sortait (car elle mourut), qu’elle l’appela du nom de Ben-Oni, mais son père l’appela Benjamin. 19 Ainsi Rachel mourut […] // [morte probablement d’une hémorragie foudroyante]

    4: Une infirmière des urgences tenta d’ausculter la maman pour voir si les cœurs des jumeaux battaient mais n’entendit rien. [Rien, ça veut dire rien! Eux aussi étaient morts] [La science médicales a des limites. Les spécialistes ne font pas toujours des miracles].

    5: Les médecins urgentistes se refusèrent à procéder à une « césarienne périmortem », [Périmortem: aux alentours de la période de la mort] une pratique d’urgence permettant d’accoucher le fœtus en cas de décès de la maman.

    Ainsi, conclusion 1: Les médecins et infirmières urgentistes ont tous tenté de les sauvés mais ont tous échoué dans leurs efforts. Les trainer en cour de justice est une très belle façon de les remercier. Bravo! C’est très valorisant… Et de surcroît, les avocats sont heureux et plus riches.

    « Jeremy déposa une plainte contre l’hôpital pour décès imputables à une faute, car si Staples avait répondu à l’appel et ordonné aux urgentistes de procéder à une césarienne ». Ça va être très dur à gagner parce qu’a lui-même, Jérémie, alors présent, très présent, on lui avaient déjà demander l’autorisation:  » « Bon, que voulez-vous faire ? Garder les bébés ? Garder les bébés ? ». Réponse de Jeremy : « Mais je ne suis pas docteur ! ». Sa Réponse aurait dû être : « Oui! ». Il a donc hésité! Il, Jeremy, a pris une décision à ce moment-là. De CE fait, les urgentistes n’ont pas procédé à la « césarienne périmortem » ! Le docteur, qui n’est pas urgentiste, aurait fait mieux? Bien voyons donc! Quand c’est foudroyant, c’est foudroyant! [Sens 1: Qui frappe de façon soudaine. Synonyme soudain. Sens 2: Stupéfiant. Synonyme terrassant ]. Il, le docteur, ne s’appelle pas « Docteur Miracle « !

    1 Les bébés étaient déjà morts. (cf. 4)
    3 Le système hospitalier ne fait seulement que sont possible. Pas l’impossible. Pr conséquant, réponse au Dr Jacques Bailly 26 janvier 2013 at 9 h 48 min
    « Ce Stapels qui devrait être interdit de toute pratique médicale pour faute professionnelle grave. ». Ce docteur aurait-il fait mieux? N’a-il jamais perdu des patients au cour de sa carrière? S’appelle-il « Docteur Miracle »? –« le fait que ces jumeaux seraient certainement nés vivants sans la négligence coupable de Stapels. »– « Quel fait? Le fait est: Il n’y a absolument aucune certitude! Aucune! Le fait: la limite humaine existe! Le fait: Lori Stodghill, âgée de 31 ans et enceinte de deux jumeaux à sept mois de gestation, fut frappée d’essoufflement et de vomissements. Ils étaient déjà en train de mourir! Qui faut-il accusé?
    4 Oui! Qui faut-il accusé?
    Son mari?
    Les infirmières?
    Les urgentistes?
    L’ambulance?
    Son obstétricien?
    … Ainsi Rachel mourut […]
    Donc, sur qui baver et invectiver?
    Si Rien n’arrive sans la permission de Dieu! « Donc et Alors »: LE Grand Responsable serait Dieu lui-même! [(Romains 3:31) […] Que cela n’arrive jamais ! […]]

    On est tous imparfaits et mortels.

    Il y a néant moins, un Grand Coupable? Il existe! Il est là! Il rôde!

  5. Pingback: Les évêques du Colorado vont étudier l’affaire du CHI | Riposte-catholique

  6. Vous devriez revoir les Pères de l’Église tels qu’Augustin ou Thomas d’Aquin pour qui le fœtus n’était évidemment pas une personne et qui n’étaient pas défavorables à la contraception ou à l’avortement.

    Sont-ils aussi « écœurants » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *