LCWRopening2-Sid Hastings

Pour le fun uniquement : le dîner de clôture de la LCWR

Download PDF

 

Les religieuses de la Leadeship Conference of Women Religious ont conclu leur assemblée de St. Louis (Missouri) par un grand… dîner, où toutes ces vieilles dames blanches en tenues de ville ont été servies à table par une escouade de serveurs noirs. Miss Daisy et son chauffeur… La présidence de la LCWR a souhaité rendre hommage à ces serveurs en faisant chanter par toute l’assemblée debout et le bras droit tendu – Heil Sisters ? – en signe de “bénédiction” une chanson intitulée Jehovah, the blessing (Jéhovah, la bénédiction), dont voici les paroles : « De la source de tout, du fondement de l’être, recevez la force et la lumière, recevez la paix, recevez l’amour, de nos cœurs à vos cœurs, de nos âmes à vos âmes recevez la force et la lumière, recevez la paix, recevez la lumière ». Une théologie de sels de bain relaxant. Une chansonnette typique de la comédie musicale Hair. Pour ces adeptes New Age de l’évolution – c’était le thème principal de leur réunion – c’est une sacrée… involution ! Retour aux années 60. Peace and Love. On me dira sarcastique et méprisant. Je ne dis pas que c’est juste, je dis que ça soulage… Si vous ne me croyez pas, voyez vous-même…

 

 

15 comments

  1. Ah oui alors, ce bras droit tendu, ça fait froid dans le dos….

    Quelle honte ces modernistes. Si je me souviens bien, Hitler les aimait beaucoup ..

    Extraits de Hitler dans le T2 p.343 :

    « L’État eut rarement la possibilité, au cours de l’histoire d’Allemagne, d’agir sur l’évolution interne de l’Église. L’occasion la plus favorable s’est probablement présentée à l’époque du modernisme, dans les années 1907-1909. Il est vrai que ce mouvement, en bien des choses, n’a fait que reprendre certaines façons de penser des catholiques libéraux. Toutefois, à d’autres points de vue, le modernisme apportait des éléments nouveaux. »

    « Il faut tenir compte également du fait que les modernistes désiraient sincèrement une entente avec l’Église évangélique. Il y avait donc la possibilité de jeter un pont entre les deux confessions chrétiennes. Mais l’État, trop faible, a passé à côté de cette chance. Il n’y avait personne qui eût l’envergure nécessaire pour embrasser le problème et le résoudre. Le jeu de l’Église fut facile. Elle menaça et excommunia. Un prêtre de plus de cinquante ans, qui a défroqué, et qui est mis au ban de l’Église, ce n’est plus rien.
    À coups de menaces, les modernistes furent tourmentés jusqu’à ce qu’ils se soumissent. La plupart cédèrent. C’est un fait que les menaces de l’Église ont un caractère tangible. Quand il s’agit d’affaires sérieuses, elle ne se contente pas du spectre de l’Enfer, ou même du Purgatoire. Aussi le mouvement moderniste ne tarda-t-il pas à péricliter. Le coup de grâce lui fut donné par l’obligation imposée désormais à tous les prêtres de prêter serment à l’Église.  »

    Ca laisse songeur….

  2. arnaud41

    Vous n’avez pas honte ? Vous vous dites Chrétien ? Catholique…peut-être… mais chrétien, non. Si vous aviez été à la messe aujourd’hui et écouté, compris la lettre de saint Paul, vous n’auriez pas pu écrire et diffuser votre lamentable prose. Oui, honte à vous ! N’importe laquelle de ces religieuses que vous tournez en dérision, a plus fait pour le Royaume que vous, si ce sont là vos oeuvres.
    Relisez l’épître de Paul de ce matin et mettez en face votre prose venimeuse.
    Honte à vous !

    • @ arnaud41
      Visiblement vous parlez pour ne rien dire – c’est votre habitude – et ne connaissez rien au dossier dont je traite – c’est aussi votre habitude. Je valide votre commentaire pour votre honte, pas la mienne.

  3. Ab Séb

    Non, vous n’êtes pas méprisant ni sarcastique, cher ami. C’est malheureusement tout à fait ça. Vous tapez dans le mille. La grande question qui me taraude depuis longtemps: pourquoi sont-elles bonne soeurs!

  4. gaudet

    Devant un tel spectacle si affligeant j’allucine littéralement!

    Bien que compatisant avec l’ensemble des chrétiens tués et réprimés de par le monde, je reconnait ouvertement la solidité de la sainte théologie catholique romaine , par rapport à tous les égarements doctrianaux que le protestantisme , sous toutes ses formes a pu répandre à travers les siécles et dans le monde entier.

    Confronté à cette réunion ou le psycho dramatique se confont au plus profond ridicule, je ne sais si St Thomas d’aquin aurait piqué une crise de rire ou de colére.

    Mais pendant certains festoient de maniére désinvolte , les autres donnent véritablement leur vie pour l’église et le christ dans des conditions épouvantables!

  5. Pingback: sindividendos.com – Patético Congreso de las monjas rebeldes USA

  6. bonin

    c’est honteux!!!!
    quand on se donne au Seigneur on garde son habit de Religieuse j’usqua ça mort .
    et on ne se maquille pas ou si non on reste dans le monde !!!
    l’habit signifi qu’on donne sa vie au Seigneur et elle sont marier au Seigneur pour la vie .
    je les plain qu’en elle passeront devant le Seigneur ça va chauffer !!
    et pour les pretres qui n’assure pas leur ministère comme il se doive, et laisse des églises sans messe le Dimanche .

  7. Salvador Ferrando

    Pardon si je ne peut pas ecrire très bien en français mais il fait beaucoup que je ne practique pas.J´habite en l´Australie et J´ai comproubée les consequencies de la relaxation des chrétiens pour icí; j´ai vu l´influence du modernisme en les Ordres religieuses et après j´ai arrivé a la conclusion des autres commentaristes de que cet Ordres ils ont arrivée a la final de leurs messages. Ils ont perdu les chemins par lesquelles ils ont arrivèe a la fait. C´est pour çà qu´il ni a pas plus vocations en leurs Communités parce que les mêmes membres en le Nom de la Justicie,l´egalité et unes autres conceptes Chretiennement acceptables,oublient le concepte sacrèe de leurs missions,et avec l´elimination de toute proyection Divine, »tout peut être disscutèe entre les hommes ». Cést triste voir combient d´animes ils on perdu le nord que pendant 20 siècles il ha marquèe le chemin de l´Eglisse. Je travail en une école Catolique et quelquefoix je parle avec les frérès de cette écòle (De l´Ordre irlandesse dés Christian Brothers) et quelque frérè m´ai dit qu´il ne peut pas expliquer pourquoi et avec le grand efort qu´ils on eu pendant sa vie en aprocher les hommes a Dieu,ils n´ont gagnée rien sûr les objetives proyectèes pour la nouvelle evangelisation.Des qu´il a commencée cette renovation no seulement ils on perdu vocations,ils on perdu la Fait. Inconscientement ou no, ils on poussée le bouton d´autodestruction de leurs Ordres,sense s´arreter deux foix a penser en ses consecuencies pour le peuple de Dieu.

  8. Ab Séb

    A Aranud41

    En fait, le commentaire de jejomau est pertinent, si on accepte de voir plus loin que le bout de son nez!

    Toutefois, je vous rejoins lorsque vous dites qu’un grand nombre de ces soeurs ont beaucoup fait. Je suis moi-même dans une ville ou existent des communautés de soeurs qui ne portent plus l’habit, et leur travail est pourtant remarquable.
    Je ne pense pas que l’article visait leur travail en faveur des plus démunis.

    Mais être religieux ou religieuses ne se limite pas à ces domaines d’action. En effet, c’est un état de vie, ou l’intéressée se sent appelée à répondre à l’appel du CHrist dans un certain charisme. Hors le fondateur ou la fondatrice à prévu le charisme de sa congrégation avec une règle. Celle-ci prévoit le style de vie, l’habit, le style de prière, le manière de vivre en communauté, et le domaine d’apostolat. C’est le charisme du fondateur.
    Quand vous entrez en religion, on ne vous cache rien: vous savez que toute votre vie, vous la vivrez sous une règle, avec une vie communautaire exigeante, avec un rôle en communauté, un HABIT à porter, une mission à remplir. Si vous ne voulez pas l’un de ces aspects, vous n’êtes tout simplement pas fait pour cette vie, ou pour ce charisme.

    Je vous invite tout simplement à vérifier. Constatez par vous même: les congrégations féminines qui ont laissé le charisme du fondateur, qui ont laissé l’HABIT, qui ont abandonné le style de vie communautaire et les prières en commun sont des communautés vieillissantes et qui n’attirent plus de vocations. La preuve en est que sur la vidéo, je vous mets au défi de trouver une jeune soeur!

    Oui, elles font sans doute beaucoup pour les plus pauvres, pour les enfants, pour les malades, pour les exclus… je n’en doute pas. Mais elles ne sont pas soeur pour ça: elles le sont tout d’abord pour leur sanctification, pour le CHrist, et pour le bien du monde.

    Sans la prière, sans cette discipline qui les veut unies au Christ et à son successeur, et bien elles n’ont aucune raison d’être, sinon de former une ONG en plus.

  9. Ces religieuses americaines font penser a de vieilles coquettes. Elles vont certainement demeurer sur leurs positions. Ni l »Eglise ni le Christ ne les feront changer d’avis. Secularisees, elles sont devenues de simples assistantes sociales. Il faudrait sans tarder les ramener au statut dun Institut Seculier puisqu’elles se sont debarrassees de l’habit religieux. Leur langage douceureux peut trromper les naifs mais pas les gens eclaires.

  10. Melmiesse

    si l’on m’avait montré la vidéo sans commentaire j’aurais pensé à une fête dans une maison de retraite ou un banquet pour personnes agées; elles travaillent dans le social dit-on mais à la croix rouge à Emmaus j’ai des amies non religieuses et certaines non croyantes qui y travaillent beaucoup. on devrait sentir chez la religieuse qu’elle donne au prochain l’amour du Christ et non pas son amour à elle

  11. Ab Séb

    En fait, si les positions théologiques sont à l’exemple de leur discipline, alors il faudra leur demander de choisir ou dans l’Eglise ou hors de l’Eglise.

  12. @ AB Seb

    Bah ! vous fatiguez pas ! Je connais « Arnaud41 « sur d’autres blogs.. Vous perdez votre temps ! Je vais vous résumer son état d’esprit :

    Il défend les bonnes soeurs hérétiques parcequ’elles sont lectrices de « La Croix »…. tout comme lui !

    Voilà !

  13. hermeneias

    Les « bonnes oeuvres » sans le Christ ….. La vraie Charité , Caritas , théologale , ce ne sont pas les « bonnes oeuvres » « caritatives » , la plus haute Charité est de conduire au Christ et de rendre témoignage à la Charité divine manifestée dans le Christ .

    Cf « l’hymne à l’Amour » de St Paul . « Quand bien même je distribuerai tout mes biens aux pauvres…. »

    Ses soeurs témoignant d’un vague déisme « humaniste » new-age ne servent à rien . Qu’elles fondent une ONG !

    Le nouveau pape François Ier a visé juste en disant que l’Eglise n’était pas une ONG tout récemment

  14. Boanergues

    Il n’est pas correcte de nommer « religieuses » ces citoyennes lambda, défroquées et maquillées comme de vieilles folles ménopausées.

    Il est bien connu que la ménopause en fait dérailler beaucoup, mais au point de donner des leçons au Pape et de roucouler quelques notes pseudo religieuses le bras levé comme des nazis, force est de reconnaître qu’elles ne sont pas inspirées par le Saint-Esprit, pour autant qu’elles ne L’aient pas renié !

    Je suis d’accord avec vous Jejomau, le bras droit tendu, démence sénile (?), fait froid dans le dos !

    Quant au commentaire d’Arnaud 41, je voudrais qu’il explique ce qu’il voit encore de catholique chez ces défroquées.

    Ce n’est pas avec leurs singeries qu’elles sauveront une seule âme, dans la mesure où elles connaissent encore toute la grandeur de l’âme !

    Miroir, ne suis-je pas la plus belle ? Voilà leur décadence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *