Le gouverneur du Kentucky viole la règle de séparation de l’État et des Églises

Download PDF

Steve Beshaer, 66 ans, gouverneur Démocrate du Kentucky depuis 2007, est membre des Disciples of Christ, une dénomination qui compte environ 680 000 membres. Le gouverneur vient de s’opposer, mercredi dernier, au projet de fusion de plusieurs établissements hospitaliers de l’État (University Hospital, Jewish Hospital et St. Mary’s HealthCare) avec le St. Joseph Health System qui est la propriété de Catholic Health Initiatives de Denver (Colorado). Le motif invoqué par le gouverneur c’est que le University Hospital de Louisville (Kentucky), subventionné par l’État (61 millions de $) et par la ville de Louisville (7 millions) et qui a une « mission de service public », s’il était absorbé par St. Joseph Health System devrait cesser d’offrir la gamme complète des « soins reproductifs » (nom de code pour l’avortement). Très intéressant conception par le gouverneur Beshaer de la règle de séparation de l’État et des Églises aux États-Unis…

1 comment

  1. wilsdorf

    Cher Daniel Hamiche,

    Je ne comprends pas votre argumentation, ou du moins votre titre.

    Un hôpital (University Hospital) reçoit des fonds publics pour assurer, entre autres, un « service d’avortoir ».
    Je vois là le seul vrai problème.

    Que le regroupement de cet hôpital avec le St. Joseph Health System et d’autres se traduise par la suppression du « service », et que, dès lors, les subventions soient supprimées serait logique d’un point de vue a-confessionnel. Ceci pourrait d’ailleurs se produire (espérons le) indépendamment d’un tel regroupement.

    Je ne connais pas, loin s’en faut, la législation fédérale des USA (ni celle du Kentucky), mais comment donc un gouverneur peut-il s’opposer à la fusion d’entreprises privées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *