Ouverture à Boston du procès en canonisation du fondateur de l’Opus Dei aux États-Unis

Download PDF

Né en Espagne en 1912, l’abbé Joseph Muzquiz est décédé à Boston (Massachusetts) en 1983. C’est donc à l’archidiocèse de Boston qu’il revenait d’ouvrir officiellement son procès en canonisation, première étape qui s’y est déroulée le 2 juin dernier, rapporte The Pilot, l’organe officiel de l’archidiocèse.

Prêtre chaleureux, d’une grande piété et d’un grand dévouement selon son biographe américain John Coverdale (Putting Down Roots: Father Joseph Muzquiz and the Growth of Opus Dei, Scepter, 2010), l’abbé Muzquiz rejoignit les rangs nationalistes lors de la guerre civile espagnole puis l’Opus Dei en 1941 dont il fut l’un des trois premiers ordonnés. Il acclimata cette association de laïcs catholiques, fondée par saint Josémaria Escriva de Balaguer, aux États-Unis mais aussi au Canada, au Japon et au Venezuela. Son apostolat le poussa à retourner en Europe dans les années 1960-1970. Il revint aux États-Unis en 1981.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *