Abus sexuels sur des mineurs : les salésiens devront payer 24,8 millions de $

Download PDF

Fondés par le vénérable Père Louis Brisson (1817-1908), un de nos compatriotes, la congrégation enseignante des Oblats de saint François de Sales (salésiens), qui scolarise aujourd’hui plus de 70 000 jeunes dans dix établissements, a essaimé aux États-Unis dès 1893, et une communauté stable a été constituée en 1903. En 1966, les Oblats se sont répartis en deux provinces : celle de Wilmington-Philadelphie (Delaware) et celle de Toledo (Ohio). Cette première province vient d’accepter de régler un montant de 24,8 millions de $ à 39 personnes ayant subi des abus sexuels de la part de religieux de cette congrégation, et a aussi diffusé la liste de ses 12 membres coupables de tels abus sexuels contre des mineurs, les plus récents remontant à plus de vingt ans. Sur les 12 prêtres dont les noms ont été divulgués, 8 sont décédés et 4 sont encore vivants privés de tout ministère. C’est évidemment abominable, mais cela remonte loin dans le temps et aucun abus sexuel n’a été enregistré depuis une vingtaine d’années – d’autres institutions américaines ayant affaire aux jeunes, peuvent-elles en dire autant ?

7 comments

  1. abbé F.H.

    Une erreur factuelle qu’on vous pardonnera puisqu’il paraît que Dieu lui-même s’y perd dans les congrégations religieuses!

    Les « Salésiens » au sens strict sont les Salésiens de Don Bosco, SDB: c’est la congrégation fondée par Don Bosco, le cardinal Bertone est un SDB.

    Les Oblats de St François de Sales, OSFS, fondés comme vous le dites bien par le Vén. Buisson à Troyes, sont sans aucun doute salésiens de spiritualité, mais n’ont rien à voir avec les Salésiens. Mêmes si comme les SDB, ils ont comme priorité l’éducation!

    Bien cordialement.

  2. Êtes-vous bien sûr qu’il y a en moyenne 7 000 élèves par établissement tenu par les OSFS ?

    Ceci dit, puisque c’est la première fois que je poste une réponse (et c’est d’ailleurs une question !), je vous remercie et pour la qualité de l’information, et pour la justesse générale du ton ecclésial de votre site.

    Abbé Bernard Pellabeuf

    • Americatho
      Author

      L’OSFS possède aussi une université (que je n’ai pas mentionnée dans l’article) : la DeSales University de Center Valley (Pennsylvanie) qui compte à elle seule 4 000 étudiants. Il existe également des établissements affiliés, notamment – à ce que j’ai cru comprendre, mais je n’ai pas approfondi la question – le NativityMiguel Network (65 établissements dans 25 États), qui est affilié à la Nativity Preparatory School de Wilmington. D.H.

  3. soha

    ceux qui ont été victimes d’abus sexuels dans leur famille ou ailleurs que dans l’Eglise catholique attendent toujours que justice soit faite..mais ils ne trouvent aucun défenseur, aucun accusateur.
    Dans mon enfance déjà, le curé de ma paroisse était accusé de ce genre de comportement? fantasme? rumeurs? réalité? jamais on ne saura. et jamais je n’écrirai son nom…Mais ceux qui dans ma famille l’ accusaient, eux , ne voyaient rien de ce qui se passait dans leurs propres murs…Notre Seigneur a déjà dit « paille et poutre »..;…

    un grand oncle franc maçon, brillant architecte, avait même érigé l’inceste en principe d’éducation. Personne ne voulait croire sa fille quand elle en parlait (pourtant cela concordait avec les positions du père!) . je suis allé la revoir dans l’ouest de la France quelques années avant sa mort et elle m’a confirmé les faits et nous avons pu un peu nous soutenir dans la considération du gâchis d’une vie par ce genre de pratiques..

    mais qui s’y intéresse???

    Que le Sang de Dieu lave tout cela !

  4. domremy

    ET CES PROMOTEURS DE LA PÉDOPHILIE QUAND LES JUGERA-T-ON ?

    http://marucha.wordpress.com/

    USA: konferencja zwolenników legalizacji pedofilii

    Posted by Marucha w dniu 2011-08-17 (środa)

    TRADUCTION :

    USA : CONFÉRENCE DES PARTISANS DE LA LEGALISATION DE LA PEDOPHILIE

    Posté par Marucha ce Mercredi 18 Aout 2011-08-17

    Aujourd’hui à Baltimore s’ouvre une conférence, avec la participation de chercheurs venant de différents milieu universitaires Etats Uniens, qui se propose de débattre des moyens pouvant amener la légalisation de la pédophilie. Ces savants vont réfléchir sur les moyens de convaincre l’Association Américaine de Psychologie de la nécessité de retirer la pédophilie de la liste des troubles psychiques, tout comme cela fut fait pour l’homosexualité .

    L’organisateur de la conférence est un groupe de militants pédophiles de l’institution B4U-ACT. Elle regroupe des psychiatres qui contestent le fait que les penchants sexuels d’adultes pour des enfants relèvent d’un trouble psychique devant etre soigné.

    Participent à cette conférence un certain nombre de représentants du monde universitaire, notamment d’Harvard et de la Johns Hopkins University ainsi que d’écoles supérieures de Louisville et de l’Illinois .

    Le Président de l’organisation B4U-ACT, Howard Kline a critiqué, fin de Juillet, la définition de la pédophilie formulée par l’Association des Psychologues Américains estimant que les critères ayant donné lieu à cette classification sont « erronés et dépourvus de bases scientifiques ». Il a ajouté que se proposer de traiter les pédophiles était « inconvenant » et « erroné ». De l’avis de Kline l’Association des Psychologues Américains se base avant tout sur des recherches effectuées sur des prisonniers, hors ce ne sont pas toutes les personnes ayant des penchants sexuels envers les enfants qui s’avèrent etre des délinquants. Il a ajouté que son Organisation « peut aider » l’American Psychologists Association à changer sa classification de la pédophilie « puisqu’existent des gens qui écrivent sur ce thème ».

    Le B4U-ACT classe la pédophilie comme une simple orientation sexuelle autre et condamne « la stigmatisation » dont elle est l’objet. « Nul ne décide de ses penchants sexuels pour les enfants. La cause en est inconnue. En réalité nul ne connaît non plus les causes des penchants sexuels pour les adultes » – assurent les militants de la légalisation de la pédophilie qui n’aiment pas l’idée d’avoir à soigner ce dérèglement.

    Dans son communiqué de presse la B4U-ACT informe l’APA qu’elle a critiqué sa classification des maladies psychiques.

    Dans son interview pour LifeSiteNews le professeur de droit Judith Reisman, expert en matière d’éthique sexuelle et de pornographie, a critiqué la conférence de Baltimore. Elle a reconnu que déjà , dans les années 70 , elle s’est confronté avec de multiples initiatives visant à légaliser la pornographie infantile. Les pédophiles avaient alors engagé des « savants » amenant divers « travaux scientifiques » sur la pornographie, la prostitution et sur d’autres aberrations sexuelles. Ils envoyaient ensuite leurs conclusions à divers parlementaires qu’ils voulaient convaincre d’adopter leurs scandaleuses lois

    Cest à la suite d’initiatives du meme ordre e de moultes démonstrations que les sodomistes ont obtenus en 1973 que l’homosexualité soit effacée de la liste des maladies psychiques figurant dans la classification du guide publié par l’Association des Psychologues Américains . Quand bien meme ont paru depuis de nombreux travaux scientifiques confirmant les aspects négatifs de l’homosexualité et sa nocivité pour la santé de nombreuse associations de psychiatres gardent désormais le silence sur ce sujet.

    Source : LIfeSiteNews.com, AS

    (Commentaire : Depuis pas mal de temps apparaissent des commentaires démontrant que la pédophilie sera la prochaine perversion à devoir etre considérée comme norme . C’est de plus en plus clairement que l’on observe les conséquences du l’exclusion dans la sexualité humaine hors de toute évaluation morale. Espérons que l’opinion publique ne se laissera pas embobiner par le baratin de tous ces pseudo-chercheurs et s’insurgera contre la promotion scandaleuse de cette dépravation ).

    Marie Immaculée prie pour nous .

    http://www.piotrskarga.pl

  5. santelli

    Ne vous étonnez pas ! Depuis que notre civilisation se laisse glisser sans réaction à perdre tout sens moral, on voit notre mode de civilisation s’auto-détruire progressivement : le divorce, l’IVG, l’homosexualité, l’authanasie, le genre et maintenant pouquoi pas la pedophilie, l’inceste… la zoopyhilie
    et qui sait quoi encore… Soyons progressistes et adoptons la pensée correcte,voilà l’avenir laïque et républicain.

    Quant à nous, prions avec le Saint Père au secours de l’humanité que le seul vrai Dieu éternel et tout pouissant nous donne la force et les moyens de résister et que son Esprit Saint chasse Satan de esprits corrompus de ce monde qui refuse Jésus mort et ressuscité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *