L’initiative la plus sotte qui se puisse imaginer…

Download PDF

Connaissiez-vous le Center for Constitutional Rights ? Rassurez-vous : moi non plus. Jusqu’à hier. Cette “officine”, créée à Washington D.C. en 1996, s’est donné pour objectif de « promouvoir et de protéger les droits garantis par la Constitution des États-Unis et de la Déclaration universelle des droits de l’homme ». Fort bien. Mais elle vient hier de déposer une plainte auprès de la Cour internationale de justice de La Haye pour « crimes contre l’humanité ». Mais contre qui ? Contre le pape Benoît XVI, le cardinal-secrétaire d’État Tarcisio Bertone, le cardinal Angelo Sodano, doyen du Sacré Collège et ancien secrétaire d’État, et le cardinal William Levada, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Et pour quel motif ? Pour avoir été incapables « d’empêcher et de punir » les prêtres et religieux auteurs de viols ou d’abus sexuels sur des mineurs, mais surtout d’avoir « systématiquement et sur une grande échelle » couvert ces crimes. Évidemment, on ne peut, comme le Saint Père, que déplorer et dénoncer ces abus dont des prêtres, la plupart décédés aujourd’hui, se sont rendu coupables, et prier pour la guérison psychologique des victimes et la miséricorde divine pour les coupables. Mais cette initiative est tellement saugrenue et sent tellement le “coup” médiatique à dix mille années lumière, qu’elle ne peut que nous inspirer, à défaut de mépris, un simple haussement d’épaule. Attendons-nous à bien des commentaires dans les médias…

 

12 comments

  1. Majeur

    Certes « un haussement d’épaule »…, mais ils sont si nombreux que nous en gardons une douloureuse séquelle.
    C’est encore du mauvais grain à moudre pour les esprits fragiles et indécis. La bête recrute toujours.

  2. soha

    cela fera autant recette et dans le même sens qu’Assise.
    le « goût du néant et la course au mensonge » du psaume ont pris le pouvoir. Certains ne semblent pas s’en être aperçus…qui dialoguent à tour de bras avec les « dialogueurs officiels » de mouvements qui ne cherchent que leur ruine…
    Reste au Vatican à demander que tous les pasteurs, imams, rabbins, gourous, encadreurs laïcs de la jeunesse, familles incestueuses etc …soient poursuivis avec la même rigueur et le même acharnement (les ministres aussi …)!

    Nous ne pourrons bientôt plus « hausser les épaules » tant on nous les aura bastonnées!

    Supplions ( que Dieu défende Sa Gloire et que nous inventions une stratégie en ce sens, la guerre fait rage, grâce aux pacifistes qui n’ont que la « paix  » à la bouche )

  3. Michèle

    Oui, cette initiative imbécile et malhonnête sera vraisemblablement complaisamment relayée par les media.
    Que le diable emporte ces bourriques malades. Dieu veuille que la cour de la Haye, juridiction peu estimable, ne donne pas suite à cette bouffonnerie malfaisante

  4. Jean-Marc

    Hum, je ne vois pas beaucoup de défenseurs d’Assise : j’en suis …
    Pour cette initiative, cela ressemble fort à une peau de banane, et elle peut être dangereuse si ceux qui auront à en juger n’attendent que ce bon prétexte. Bientôt c’est le pape qui aura encouragé les prêtres à devenir pédophiles ! Une certaine presse ne manquera pas de le dire (pas l’Osservatore Romano tout de même, à mois que …)

  5. arnaud

    « Imbécile », « malhonnête », »bourriques malades », « peu estimable », « bouffonerie malfaisante »… »que le diable les emporte » ! Michèle, relisez Mt5 Aimez vos « ennemis ». Pourquoi tant de haine ?

  6. Michèle

    @ Désolée Arnaud, mais cette initiative est malhonnête, et imbécile aussi ; si ces personnes se souciaient réellement des enfants victimes de pédophiles, elles iraient voir où se trouve réellement le danger.
    La Cour de la Haye est également une juridiction des plus discutables, avec des appréciations à géométrie variable…mais vous êtes libre de penser autrement.
    Vos critiques par ailleurs sont difficilement recevables: en effet, vous n’êtes pas crédible pour deux raisons. La première est que vous ne lisez pas attentivement : dans un message précédent vous prétendez me citer en parlant de sphère privée et de sphère publique, alors que j’ai écrit « dimension privée et dimension publique »: relisez donc avant de mettre des  » « . La seconde raison est que vous ne pratiquez pas ce que vous prétendez enseigner, avec beaucoup de condescendance d’ailleurs:
    vous citez Saint Paul qui nous enseigne à considérer le prochain,c’est à dire toute personne comme supérieure à nous : je vous aurai mal lu, sans doute , mais vous ne m’avez pas donné une seconde l’impression que votre humilité vous conduisait à me considérer supérieure à vous (il doit y avoir des exceptions à la règle).
    Par ailleurs vous parlez aisément de haine, il est vrai que c’est le discours en vogue pour tenter de faire taire ceux qui ne partagent pas votre façon de voir; je me permets de vous suggérer de relire ma réponse à votre précédent message, dont le ton était, sans grand mérite d’ailleurs, plus pacifique et plus courtois que le vôtre.

  7. arnaud

    Michèle : « Relire ma réponse à votre précédent message »… je ne trouve pas ce dont il s’agit. Dites-le moi . Où est-elle cette réponse que je n’ai lue ?
    Quand à « sphère privée » ou « dimension privée » il faudra me faire un dessin pour m’expliquer la différence.
    Ce que je dis, c’est qu’un chrétien engage tout le corps par son comportement ; c’est en tout cas ce que nous enseigne l’apôtre Paul.
    Quand à l’humilité… De quel droit dirais-je de l’autre qu’il est une bourrique malade que le diable peut emporter, ou que telle institution européenne qui a l’estime de tous les pays européens puisqu’ils la financent, ne mérite pas notre confiance.
    Et je pense qu’il est inutile, en l’occurrence, de faire appel à Dieu : il nous a confié le monde et ne tire plus les ficelles. Même pour une neuvaine, il ne soufflera pas de réponse à cette institution…

  8. Michèle

    En réponse à votre question , Arnaud, il s’agit de commentaires à propos d’une video ( Americatho du 7/09).J’ai répondu à votre apostrophe le 10, et vous avez répondu à votre tour le 12. J’ai expliqué clairement, il me semble, que vous ne lisez pas attentivement, puisque vous prétendez citer mes propos et que vous en utilisez d’autres. Avons-nous la liberté de changer les mots quand nous citons quelqu’un d’autre, et nous appartient-il de décider que c’est la même chose? Il ne me semble pas.
    Je ne sais ce que vous enseigne l’apôtre Paul, mais je doute qu’il vous encourage à vous croire légitimement en droit de définir ceux des autres. Par ailleurs j’ai du mal à voir ( la myopie, sans doute) comment vous mettez en pratique cette invite à considérer toute personne supérieure à soi, que vous faites si volontiers à autrui.
    Mais si vous voulez affirmer que tout le monde estime la Cour de La Haye, que l’on peut citer quelqu’un en changeant les termes qu’il a choisis, que Dieu fait telle chose et ne fait pas telle autre, grand bien vous fasse, cela ne me regarde absolument pas. A Dieu ne plaise que je me mêle de prétendre changer et vos idées, et votre vocabulaire.

  9. arnaud

    Michèle, je viens d’aller voir mon message du 12/09, message auquel vous faites référence ci-dessus : faut-il qu’il vous ait troublé pour que vous n’en releviez que cette transformation malencontreuse et grave du terme « dimension » en « sphère » !
    Il me semble que mon propos était un peu plus épais. Rien d’autre ?
    Allez, Michèle, continuez à vouer à Satan, pardon au diable, vos frères qui pensent différemment

  10. domremy

    les stakhanovistes de la propagande anticatholique

    A Paris ,en me rendant ce matin au travail impossible d’échapper à toutes les grandes affiches plastronnant partout « Les Borgia » , ni au slogan qui l’accompagne : « n’ayez pas foi en eux ».

    Et je me dis

    « çA Y EST LES STAKHANOVISTES DE LA PROPAGANDE ANTICATHOLIQUE FONT RIPAILLES …

    Je ne savais pas si bien dire!

    Petit retour sur le web pour voir de quoi il s’agit et comment ces mecs tissent leur toile :passionnant ! …. Si les Borgias ont fait des émules ce n’est certainement pas dans l’Eglise Catholique .

    Cherchez plutôt chez les producteurs , les réalisateurs , les diffuseurs de cette M. …

    VOIR /

    http://cinematheque.over-blog.net/article-critique-gonzo-borgia-serie-creee-par-tom-fontana-83829241.html

    L’on voit qu’on ne mégotte pas sur les moyens quand il s’agit d’attaquer l’Eglise Catholique

    [Critique gonzo] Borgia, série créée par Tom Fontana
    Tom Fontana (France, 2011)
    Note :

    Quand un producteur (ou un distributeur, diffuseur, tout ce que vous voulez…) doute du programme audiovisuel qu’il est censé vendre au public, il va alors tout tenter pour se mettre la critique (voire parfois une partie du public) dans la poche, quitte pour cela à commettre des dépenses folles dans des supports promotionnels insensés ou des soirées thématiques un peu débiles, ce que l’on nomme des « évènementiels » quand on veut un peu se la jouer… Et généralement plus il doute, plus il va mettre le paquet !

    Il se trouve que j’ai justement été invité ces jours-ci par Canal + (via une agence de com, cela va sans dire !) à découvrir « l’événement de la rentrée » sur la chaîne cryptée, le tout dans un lieu tenu secret jusqu’à la dernière minute, et où l’on m’emmènera en taxi… Environ 50 euros au compteur plus tard (c’est là que l’on voit que les compagnies de taxi se servent bien quand elles travaillent avec une société, le taxi du retour démarrera d’ailleurs sa course à 12 euros !), j’arrive au lieu dit et on m’annonce après tous ces mystères un peu vains que je vais assister à la projection des deux premiers épisodes de « Borgia », qui sera diffuser à partir d’octobre… Bon, pourquoi pas, allons-y, me dis-je, me demandant toujours pourquoi on m’avait invité alors que mon sujet favori tourne plutôt autour du grand écran… et d’autant plus que tous les autres blogueurs invités écrivaient plutôt sur les séries, l’univers geek ou évènementiel, justement.

    Sauf qu’avant la projo, il a fallu quand meme passer par une sorte de buffet réception, avec champagne et petits fours certes (ça, c’est toujours bon a prendre !), mais surtout avec une mise en scène kitsch et outree a mort, qui faisait un brin « too much » : COMITE D’ACCUEIL habille en cures ou en nonnes sexy, DECORUM RELIGIEUX en carton pate, BOUGIES degoulinantes de cire un peu partout, écrans plasma et gadgets technologiques ludiques mais surtout plein de vanité… APRES LA DEGUSTATION D’UNE HOSTIE EN CHOCOLAT BLANC (nettement meilleur que le pain azyme), il était enfin possible d’accéder a la salle de projection, ou l’on m’apprit cependant que l’on m’avait filmé a l’insu de mon plein gré pendant mon voyage en taxi, pour voir ma réaction devant un appareil photo plein de clichés douteux abandonné sur mon siège que jamais je ne trouvai… Si la salle avait l’air plutôt joyeuse, dans l’ensemble, de s’être ainsi faite piégée et manipulée, je commençais à trouver l’atmosphère de cette absurde mise en scène assez pesante et pénible, sans compter que le procédé de filmer les gens à leur insu me paraissait douteux et intrusif : une terrible atteinte à mon intégrité venait d’être franchie… Sans compter que l’utilisation de ces images reste encore incertaine.

    A L’ISSUE DE LA PROJECTION, UN SAC PLEIN DE CADEAUX NOUS ATTENDAIT ENCORE : un beau (et gros) livre sur le travail de David Lachapelle (un cadeau de moins à acheter pour Noël !), le dossier de presse sur papier glacé très épais et rangé dans une boîte classieuse (quand des films magistraux me font bien plus d’effet avec un dossier de presse modestement imprimé sur quelques feuilles A4 agrafées les unes aux autres), un carton à fermeture aimantée contenant divers goodies à l’effigie – religieuse – de la série (dont un « chapelet clé USB » qui ne pénètre dans aucun port USB de mon environnement technologique !) Bref ! Tout un tas d’éléments pour mieux « acheter » l’opinion de leurs « influents » invités, comme ils nous appelaient pour nous caresser dans le sens du poil… Sauf que ce genre d’afféteries ne marche pas avec Phil Siné, qui ne se laissera jamais corrompre pour vous donner son avis, mes chers et fidèles lecteurs !

    QUANT A LA SERIE « BORGIA » EN ELLE-MEME, JE NE SAIS PAS SI C’EST A CAUSE DE TOUT CE TRALALA, MAIS ELLE M’A PARU BIEN FADE AU FINAL… LE STYLE y est pompeux, le scénario très bavard et verbeux, les décors semblent parfois assez cheap (malgré les moyens astronomiques engagés : un comble !), LE CASTING n’est pas des plus glorieux (certains acteurs sont même plutôt mauvais, osons le dire !), LA MISE EN SCENE manque cruellement d’audace et suit un schéma très plan-plan et « télévisuel »… Sans compter le vrai problème de l’ensemble, qui est cette volonté purement gratuite de toujours vouloir être dans la provocation sans jamais y parvenir : ce n’est certainement pas deux ou trois scènes un peu porno chic ou gore qui vont suffire à convaincre un public moderne, qui aura déjà vu ça mille fois, d’autant plus que CES PSEUDO PROVOCATIONS N’APPORTENT ABSOLUMENT RIEN A CE FEUILLETON INFINIMENT VAIN ET DEFINITIVEMENT SANS INTERET… et je vous interdis de dire que je suis de mauvaise foi en disant ça ! « N’ayez pas foi en eux », comme l’annonce le slogan de la série à propos des Borgia, mais ayez un peu foi en moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *