Aperçu statistique sur le catholicisme aux États-Unis : plus de messalisants et plus de messes, mais moins de paroisses et moins de prêtres

Download PDF

Sous le titre « The Changing Face of U.S. Catholic Parishes » (changement d’aspect des paroisses catholiques aux États-Unis), le Center for Applied Research in the Apostolate (CARA) vient de faire paraître une étude très détaillée qui rend compte, d’un point de vue quantitatif et statistique, des profondes modifications en cours dans le tissu paroissial aux États-Unis.
CARA remarque d’abord la diminution du nombre de paroisses : en 2010 on n’en compte que 17 784, une diminution de 1 359 par rapport à l’année 2000 (- 7,1 %). Le nombre de paroisses en 2010 est de la même grandeur que celui que l’on constatait en 1965 (17 637). La cause de cette diminution tient essentiellement aux regroupements paroissiaux.
Le nombre moyen de familles enregistrées dans une paroisse américaine a augmenté en 2010 (1 168 familles en moyenne), et le nombre moyen de messalisants par paroisse se monte à 1 110 (contre 966 en 2000).
La moitié des paroisses américaines offre quatre messes (ou plus) dominicales (y compris les messes anticipées du samedi). Près du tiers de ces messes (29 %) sont célébrées au moins une fois par mois dans une autre langue que l’anglais.
Un tiers des paroisses compte plus de 1 201 familles enregistrées, alors que le pourcentage des paroisses comptant 200 familles enregistrées ou moins, est tombé à 15 % en 2010 contre 24 % en 2000.
En termes de paroissiens individuels, on en compte en moyenne 3 277 par paroisse, ce qui constitue une augmentation de 45 % par rapport à l’année 2000. Il est précisé que 40 % de cette augmentation sont dus à l’arrivée de pratiquants hispaniques (entre 2005 et 2010).
L’étude CARA estime à 77,7 millions le nombre de catholiques aux États-Unis, alors que l’estimation officielle de l’Église est toujours de 68 millions. Utilisant différents outils de projection démographique, CARA estime que la population catholique aux États-Unis en 2050 pourrait se situer entre 95,4 et 128 millions.
L’assistance à la messe qui avait profondément diminué à partir des années 1960, a cessé de plonger : on ne constate plus de diminution depuis 2000, il se pourrait même qu’on assiste à une remontée des messalisants en raison, essentiellement, du gonflement de la population catholique d’origine hispanique.
L’aspect financier de la vie des paroisses américaines est également abordé dans cette étude. Le revenu moyen annuel d’une paroisse se montent à 695 000 $, et ses dépenses moyennes à 626 500 $ laissant donc un excédent de 68 500 $ chaque année (mais pour 30 % des paroisses les dépenses excèdent les revenus).
Le produit des quêtes hebdomadaires a augmenté en moyenne de 14 % en cinq ans : la moyenne est de 9 200 $, soit 9,57 $ par famille enregistrée.
On compte environ 38 000 salariés laïcs dans les paroisses américaines travaillant en moyenne 20 heures par semaine. On estime que 790 nouveaux salariés laïcs renforcent chaque année les équipes paroissiales.
Le nombre total de prêtres, religieux et religieuses, diacres s’élevait à 117 080 en 2010, soit une diminution de 41 % par rapport à 1980. Le nombre de prêtres en activité a diminué de 11 % au cours des dix dernières années.
Plus des trois quarts (78 %) des paroissiens sont des Blancs non Hispaniques, ces derniers comptant pour 13 % dans les paroisses américaines. Viennent ensuite les Noirs, Africains ou Afro-Américains (4 %), les Asiatiques, Hawaïens et autres Insulaires (3 %), puis les Amérindiens et Alaskans (1 %).

1 comment

  1. Pingback: Paparazzi, catholiques aux Etats-Unis, Le Touquet, Grèce, Murdoch « Nouvelles de France | Portail libéral-conservateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *