759px-Father_Damien_on_his_funeral_bier_with_Mother_Marianne_Cope_by_his_side

Toussaint : l’extraordinaire photo de deux saints américains côte à côte…

Download PDF

 

En ce jour de la Toussaint, la photo que vous venez de découvrir s’imposait et elle est proprement extraordinaire puisqu’elle nous montre deux saints côte à côte : saint Damien De Veuster et sainte Marianne Cope. Ce n’est pas, pour ce que je sache, une photo unique montrant deux saints côte à côte – nous avons, par exemple, et peut-être est-ce le seul, une photo célèbre montrant sainte Jacinta et saint Francisco Marto, les deux pastoureaux de Fatima –, mais c’est assurément la plus ancienne car elle a été prise en avril 1889, sans doute le 15 (ou le lendemain), c’est-à-dire le jour de la naissance au Ciel de saint Damien.

Saint Damien De Veusten, baptisé Josef (« Jef »), naquit dans le village de Tremelo (Brabant) en Belgique le 13 janvier 1840. Il entra dans la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie (SS.CC., Picpus) au noviciat de Louvain où il prit le nom religieux de Frère Damien. Il prononcera des vœux perpétuels le 7 octobre 1860 dans la chapelle des Frères rue de Picpus à Paris. Ce missionnaire dans l’âme part pour Hawaï en octobre 1863 et débarque à Honolulu le 19 mars 1864. Il sera ordonné prêtre le 21 mai 1864 par Louis-Désiré Maigret, SS.CC., un Français, vicaire apostolique pour les Îles Sandwich (Hawaï). « Matua Kamiano » (Père Damien en langue hawaïenne) va consacrer, à partir de 1873, son apostolat missionnaire aux lépreux déportés et isolés sur l’île de Molokaï depuis 1866 : il ne les quittera plus pendant size années… Il y sera rejoint, le 14 novembre 1888, par trois religieuses franciscaines de Syracuse (État de New York) dont l’une est… sœur Marianne Cope. Le missionnaire contactera la lèpre en 1885 qui l’emportera le Lundi Saint 15 avril 1889. Son corps, revêtu de ses ornements sacerdotaux, est porté à l’église pour y être exposé. C’est ce « héro et ce martyr de la charité chrétienne » (Mgr Maigret) que l’on voit sur cette photo émouvante où l’on discerne bien sur le visage et les mains du défunt les ravages de la lèpre. En 1965, saint Damien est choisi pour représenter l’État d’Hawaï au Capitole de Washington (la statue sera inaugurée en 1969, et est une réplique de la statue érigée devant le Capitole de l’État d’Hawaï). Béatifié en 1995, saint Damien De Veuster, « le plus grand Belge dans l’Histoire » sera canonisé par Benoît XVI le 11 octobre 2009. Sa fête est célébrée le 10 mai dans l’Église universelle, mais aussi le 15 avril à Hawaï (États-Unis).

À la droite de la photo, dans une attitude sereine qui n’exprime pas la tristesse mais une profonde méditation, voici notre autre sainte : Marianne Cope.

Née le 23 juin 1838 à Heppenheim (dans l’actuel Land de Hesse en Allemagne, Maria Anna Barbara Koob – le patronyme sera américanisé en Cope –, arriva aux États-Unis l’année suivante, ses parents y ayant émigré. La famille s’établit à Utica (États de New York). Sentant en elle et depuis longtemps un appel à la vocation religieuse, elle attendra le décès de son père en 1862 et que les membres de sa fratrie soient en âge de subvenir eux-mêmes à leurs besoins, pour entrer, le 19 novembre, au noviciat de la Congrégation des Sœurs du tiers ordre régulier de saint François à Syracuse (État de New York). Elle prononcera ses vœux perpétuels en 1863. Elle contribua à l’ouverture des deux premiers hôpitaux catholiques dans l’État de New York, et dirigera le St. Joseph’s Hospital, le premier hôpital de Syracuse de 1870 à 1877. En 1883, elle part avec six de ses consœurs pour Hawaï afin de s’occuper des lépreux et se retrouvera dans l’île de Molokaï au côté de saint Damien De Veuster. Elle décédera le 9 août 1918 de cause naturelle à l’âge de 90 ans. Béatifiée le 14 mai 2005, elle fut canonisée par Benoît XVI le 21 octobre dernier. Sa fête est célébrée le 23 janvier dans l’Église catholique.

À noter que tant saint Damien De Veuster que sainte Marianne Cope sont aussi vénérés comme des saints par l’Église épiscopalienne (anglicane) des États-Unis et leur fête est célébrée conjointement le 15 avril.

4 comments

  1. Léa N.

    Le titre de l’article est plus qu’étonnant, lorsque l’on découvre que le Père Damien est [le plus grand] belge et Soeur Marianne allemande ! Ce sont donc plutôt des Saints européens, même si leur formidable apostolat se déroula à Hawaï!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *