Vatican : pas de rencontre prévue entre le Pape et Trump

Download PDF

Le Président Donald Trump se rendra à Rome pour le 23ème sommet du G7 (ex G8) qui s’y tiendra les 26 et 27 mai. Lors de précédents sommets, les Président George W. Bush et Barack Obama avaient profité de leurs séjours à Rome pour y rencontrer le Souverain Pontife régnant. Il y a donc eu des spéculations que le passage à Rome de Donald Trump pourrait offrir une occasion au nouveau chef de l’exécutif des États-Unis de rencontrer le pape François. Des sources vaticanes ont fait savoir qu’aucune demande de rendez-vous de Donald Trump avec le Souverain Pontife n’avait été reçue au Saint-Siège. Mais trois mois, c’est long… D’ici là…

3 comments

  1. Il est clair que le pape ignore et méprise ceux qui ne sont pas de son camp. Un qu’il ne méprise pas, par contre, est de toute évidence le cardinal Kasper qui, selon le site Pro Liturgia, a déclaré à la télévision italienne que catholiques et protestants peuvent communier à une même table. Surprenant? Pas tellement quand on sait que François refuse de s’agenouiller à la consécration ou devant le Saint Sacrement, qu’il a brillé par son absence à la procession de la Fête-Dieu et au congrès eucharistique italien et qu’il est allé en suède célébrer les 500 ans du schisme luthérien en compagnie d’évêquesses. Peu à peu, sournoisement mais sûrement, le pontife actuel détruit le sacerdoce, la doctrine et la papauté. Si son successeur veut réparer les dégâts occasionnés par celui qui en avait déjà tant provoqués dans l’Eglise d’Argentine, il y fort à penser son pontificat sera un vrai calvaire. A l’heure où il y a autant de doctrines et de liturgies que de curés, puisse enfin un vrai berger sauver ce qui peut encore être sauvé avant que le catholicisme ne devienne plus qu’un souvenir. Jean-Pierre Snyers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *