L’histoire vraiment étonnante de deux jumeaux moines franciscains

Download PDF

Jerome et Irving Riester naquirent le 27 mars 1919 à Buffalo (New York) dans une famille déjà bénie de cinq enfants mais que des filles… Le papa pria pour avoir enfin des garçons et le Ciel l’entendit au-delà de son attente puisqu’il devint père de ces deux garçons jumeaux monozygotes. Bien des légendes traînent sur les jumeaux monozygotes, mais dans ce cas qui nous occupe aujourd’hui il faut bien admettre que certaines légendes sont vraies même si elles demeurent bien mystérieuses.
Les deux frères furent scolarisés dans le même établissement universitaire, le St Joseph’s Collegiate Institute de Buffalo, puis voulurent, ensemble, s’engager dans l’armée mais furent réformés en raison d’une vue déficiente : l’un avait un mauvais œil droit, et l’autre un mauvais œil gauche… Ils décidèrent de se faire moines et entrèrent chez les franciscains de la province de New York où ils prirent leurs noms religieux : Jerome devint frère Julian et Irving devint frère Adrian. Ils furent un temps séparés étant envoyés dans deux monastères différents mais se retrouvèrent vite au séminaire franciscain St. Bonaventure de New York de 1951 à 1956 et furent ordonnés prêtres. Ils servirent dans différentes paroisses de Buffalo pendant 17 ans, puis, en 1973, retournèrent ensemble au couvent monastère St. Bonaventure où ils demeureront pendant 35 ans s’appliquant à des travaux de jardinage, de menuiserie et de chauffeurs. Bien que vivant dans deux cellules séparées, leurs deux combinés téléphoniques avaient le même numéro de poste : quand il sonnait dans une cellule, il sonnait aussi dans l’autre…
Victimes tous les deux et le même jour d’une insuffisance cardiaque – nos deux franciscains avaient quand même 92 ans passés… –, ils furent transportés au St. Anthony Hospital de St. Petersburg (Floride) où ils décédèrent mercredi dernier : frère Julian le matin, frère Adrian le soir.
Leurs obsèques seront célébrées aujourd’hui même en l’église St. Mary Our Lady of Grace de St. Petersburg, et les deux jumeaux seront inhumés côte à côte au Calvary Cementary de Clearwater (Floride).
C’est vraiment étonnant et bien mystérieux. Qu’en pensez-vous ?

8 comments

  1. klenik

    a la lecture de leur destin, ils n’ont pas souhaite etre separes pendant presque 92 ans, et ils ont ete entendus.. DIEU ne separe pas ceux qu’il a unis… ca c’est la belle histoire, et une question de Foi..

    plus scientifiquement, en effet l’ADN et les alterations possibles de l’activite genetique…

  2. Jean-Marc

    Je crains qu’ils n’attendent un certain temps à la porte du paradis : « après toi », mais non, « toi d’abord » …

  3. Michèle

    Je ne comprends pas où est le pléonasme, pauvre de moi! On peut être moine sans être franciscain, non ? Cistercien, par exemple.. Je lis ici le mot franciscain comme un épithète ..Mais peu importe : quelle belle histoire!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *