Vous aimez vos évêques ? Dites-le avec un autocollant…

 

La liberté de parole ou d’expression (free speech) est un droit constitutionnel aux États-Unis garanti par le Premier Amendement, que l’on peut manifester publiquement par exemple en plantant des panonceaux dans son jardin, visibles depuis la voie publique, ou en plaçant des autocollants sur son véhicule. L’infatigable blogueur qu’est l’abbé John Zuhlsdorf propose dans sa boutique plusieurs modèles d’autocollants pour voiture. Une de ces séries propose deux déclinaisons : « Nous aimons notre évêque » (We Love Our Bishop) et « Nous aimons notre prêtre » (We Love Our Priest). « Un petit hommage, précise l’abbé, à ces hommes qui sont dans les tranchées » de la grande bataille engagée en Amérique par l’Église catholique pour la défense de la liberté religieuse et de conscience…

 

 

6 comments

  1. Dr Jacques W. Bailly

    Cher Monsieur Hamiche,

    Vous n’avez pas un autocollant qui dit le contraire?

    Je me demande si dans nos pays il n’aurait pas, bien souvent hélas, beaucoup plus de succès!!!

  2. Pingback: NEW SWAG: “We Love Our Priest” – “God Bless Our Bishop” ETC. | Fr. Z's Blog – What Does The Prayer Really Say?

  3. Cher Monsieur Hamiche,

    Pardonnez-moi, mais je reviens et persiste sur mon message d’hier.

    Vous citez aujourd’hui, notamment, l’abbé de la Morandais.

    Ce pédant, vaniteux et orgueilleux, a déclaré récemment, à la grande joie des merdias, qu’il était pour la contraception et contre l’avortement!

    Il est l’exemple typique du faux pasteur, car s’il ignore que contraception égale avortement, qu’il aie au moins la sagesse de se taire, s’il le sait c’est crapuleux que de le déclarer publiquement.

    Des autocollants pour démasquer des faux pasteurs comme celui-là, oui!

    Fort heureusement, il existe des vrais pasteurs et des vrais séminaristes qui eux suivent à la lettre ce que veut l’Eglise Catholique.

    Ceux-là seuls, qui respectent ce que veut l’Eglise, méritent ces autocollants!

    • Cher lecteur, je n’ai pas parlé de l’abbé de la Morandais aujourd’hui, ni hier, ni avant-hier. Et je n’ai pas l’intention d’en parler demain ou après-demain. Cela a du paraître sur un autre blogue de Riposte Catholique. Je ne traite que de l’actualité du catholicisme… aux États-Unis ! Et c’est dans cet esprit d’information que j’ai signalé les excellentes initiatives de l’abbé Zuhlsdorf. Mais je comprends que s’il est doux d’aimer un bon évêque, il est parfois héroïque d’en aimer de moins bons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>