GEN-MONSEIGNEUR-TURCOTTE

Décès du cardinal Jean-Claude Turcotte

Download PDF

L’ancien archevêque de Montréal, le cardinal Jean-Claude Turcotte, est décédé mercredi à Montréal à l’âge de 78 ans. La nouvelle a été confirmée en fin de nuit par un communiqué signé de l’archevêché de Montréal que le cardinal Turcotte a dirigé de 1990 à 2012. Il souffrait depuis plusieurs mois de graves complications liées au diabète et le 24 mars dernier, il avait été confié à une unité de soins palliatifs. Samedi dernier, on apprenait que la santé du prélat était désormais très fragile, mais que son état était stable.

Radio Canada a publié cette courte biographie du prélat :

Né à Montréal le 26 juin 1936, Jean-Claude Turcotte a fait ses études classiques au Collège André-Grasset avant d’obtenir une licence en théologie sacrée au Grand Séminaire de Montréal. Il a été ordonné prêtre le 24 mai 1959 à Laval. Il occupera diverses fonctions pastorales avant d’être nommé évêque de Montréal en juin 1982.

Au cours de la visite du pape en 1984, il a été délégué des évêques du Québec auprès du gouvernement provincial, en plus d’avoir assuré la coordination de la visite dans le diocèse de Montréal. Quelques années plus tard, en mars 1990, le pape Jean-Paul II l’a nommé archevêque du diocèse de Montréal.

Mgr Turcotte continue de demeurer actif au sein de l’Église catholique, participant à différents événements un peu partout dans le monde. En octobre 1994, il est nommé cardinal par le pape Jean-Paul II.

L’année qui suit le verra obtenir un doctorat honorifique en théologie de l’Université McGill et être élu vice-président de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Il en deviendra ensuite président en 1997, fonction qu’il occupera jusqu’en 1999 à 2012. De 1996 à 2006, il a en outre été membre de la Préfecture des affaires économiques du Saint-Siège.

En 1996, il a été décoré de l’Ordre du Canada. Il a cependant choisi de remettre son insigne en 2008, après avoir appris que le même honneur serait accordé au docteur Henry Morgentaler, figure de proue de l’avortement au Canada : « Vous en faites un héros national alors que ce qu’il défend heurte très profondément et soulève l’indignation d’une grande partie de la population. Alors là, il y a des limites et il faut protester », avait-il déclaré en conférence de presse. […] Très près des organismes communautaires de son diocèse, Mgr Turcotte en a parrainé plusieurs, en plus de présider la collecte de sang annuelle du Vendredi saint.

Homme de communications, il a tenu une chronique dans le Journal de Montréal de 1995 à 2008, en plus de ses nombreuses interventions tant à la télévision qu’à la radio.

En 2012, à l’âge de 75 ans, il est remplacé par Mgr Christian Lépine au poste d’archevêque de Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *