Denier et migrants

Download PDF

Suite aux articles sur le denier du culte (ici puis ), un lecteur nous fait parvenir ce message :

Personnellement je ne donne plus au denier du culte du diocèse de Nantes pour exprimer mon désaccord avec la politique de Mgr James qui accueille à bras ouverts les migrants en toute méconnaissance des réalités sociales ; comme je l’ai écrit (sans réponse) à l’Économe diocésain : comment peut-on oser donner de l’espérance à des gens qui arrivent das un pays qui ne donne pas le moindre espoir à 8 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté et à 6 millions de chômeurs ?

Qu’en pensez-vous ? Vous aussi, conditionnez-vous votre denier à certaines exigences de la part de votre évêque ?

maximilienbernard@perepiscopus.org