74f22149d4d0a3e902e5df836bce1cf3_XL

Les 24 heures du Jubilé

Download PDF

«24 heures avec le Seigneur», ou comment remettre au centre l’importance de la prière, de l’adoration eucharistique et le don du sacrement de la réconciliation. Vendredi 4 mars 2016, en fin d’après-midi, le Pape François lancera la troisième édition de cette initiative par une célébration pénitentielle dans la basilique Saint-Pierre, lors de laquelle il se confessera. Les diocèses du monde entier s’uniront spirituellement au Saint-Père pour offrir à tous la possibilité de faire l’expérience personnelle de la miséricorde de Dieu.

Le slogan «Miséricordieux comme le Père» est le fil rouge de cette édition de «24 heures avec le Seigneur», une initiative promue par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation et fortement souhaitée par le Souverain Pontife.

François écrivait dans sa bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la miséricorde, le 11 avril 2015, que cette opération «doit monter en puissance dans les diocèses. Tant de personnes se sont de nouveau approchées du sacrement de Réconciliation, et parmi elles de nombreux jeunes, qui retrouvent ainsi le chemin pour revenir au Seigneur, pour vivre un moment de prière intense, et redécouvrir le sens de leur vie. Avec conviction, remettons au centre le sacrement de la Réconciliation, puisqu’il donne à toucher de nos mains la grandeur de la miséricorde. Pour chaque pénitent, ce sera une source d’une véritable paix intérieure».

L’initiative «24 heures pour le Seigneur» sera ainsi vécue depuis Rome jusqu’au périphéries chères au Pape, avec une attention particulière aux conditions existentielles de l’homme contemporain. «La miséricorde ne se réduit pas au sacrement de la réconciliation, explique Mgr Rino Fisichella, le président du dicastère promoteur. Elle a un horizon beaucoup plus large, qui engage chacun d’entre nous à devenir un instrument de miséricorde pour son prochain.» (AG)

(Tratto dall’archivio della Radio Vaticana)

Source Osservatore Romano

1 comment

  1. toto

    « Les diocèses du monde entier s’uniront spirituellement au Saint-Père pour offrir à tous la possibilité de faire l’expérience personnelle de la miséricorde de Dieu. »
    Offrir à tous?
    Je connais au moins une exception: les Franciscains et Franciscaines de l’Immaculée et leur fondateur , le père Manelli, n’ont pas droit à une seule goutte de cette « miséricorde » qui coule à flots dans l’Eglise. Mais Dieu y pourvoira, avec sa Miséricorde à Lui…
    Les Franciscains et Franciscaines de l’Immaculée et leur fondateur , le père Manelli, souffrent une persécution méthodique, acharnée, avec abus de pouvoir et dénis de justice répétés, par les plus hautes autorités du Vatican. Ceux qui ont osé prendre leur défense ont été scandaleusement écartés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *