syrie_alep_bombardements_cle85eed2

Qui bombarde Alep ?

Download PDF

Dans la guerre de propagande entre la Russie, la Turquie et les Etats-Unis, il n’est pas facile de démêler le vrai du faux. Voici le message du 14 février de Mgr Georges Abou Khazen, Vicaire apostolique d’Alep :

« Je vous écris d’Alep où nous sommes depuis quelques jours sous les bombardements continus sur les civils, causant des morts, des blessés et des destructions, rien que la nuit dernière nous avons eu dans nos quartiers quatre morts et quinze blessés, sans compter les maisons et les appartements endommagés!

Ces bombardements sont effectuées par des groupes appelés «opposition modérée» et en tant que tels défendus, protégés et armés, mais en réalité, ils ne diffèrent pas des autres djihadistes sauf par le nom. 

Ils semblent avoir eu le feu vert pour intensifier leurs bombardements sur les civils. Peut-être veulent-ils faire échouer les négociations de paix?! Ou faire intervenir des forces régionales et empêcher l’armée régulière de progresser et de libérer la région contre le terrorisme et les djihadistes?! Nous lançons un appel pour mettre fin à ces bombardements et encourager les parties à s’asseoir à la table de négociation, et pour que les Syriens résolvent avec le dialogue leurs problèmes entre eux.

Que le Seigneur nous donne la paix. Grâces et salutations. »

Source Le salon Beige

3 comments

  1. Denis F

    Cela a au moins le mérite d’être très clair, puisque nous savons qui arme l’opposition modérée…
    Et ce n’est pas la Russie!
    Mais les USA, la France, etc

  2. Théofrède

    il est évident que les autorités françaises ont décidé de préparer dans les esprits une guerre à Assad et à la Russie : articles de presse où Poutine est très maltraité ou ridiculisé, aviation russe qui se serait spécialisée dans le bombardement des écoles et des hôpitaux, armée régulière syrienne toujours appelée « les troupes de Bachar el Assad », et j’en passe
    depuis que Hollande se prend pour un chef de guerre, on ne sait plus où on va

  3. Hervé Soulié

    La question de l’origine des bombardements est essentielle.
    Un indice pour y répondre peut être trouvé dans l’adage bien connu « À qui profite le crime ? »
    Clairement, la réponse est bien aux rebelles dits modérés du type Al Nostra et similaires.
    En effet, en aggravant ainsi le conflit, ils peuvent raisonnablement espérer provoquer une intervention directe de la Turquie, de l’Arabie saoudite, appuyée par des pays Occidentaux.
    Et la question est vitale pour eux car sinon, leur défaite approche à grands pas.
    Au contraire, l’armée régulière syrienne, appuyée par la Russie et l’Iran, n’a objectivement pas intérêt à pratiquer ces bombardements aveugles sur des civils, car elle se mettrait dans la position inconfortable d’accusée dans l’opinion internationale, et cela sans profit militaire et alors qu’elle est en train de l’emporter, lentement mais sûrement.
    Par conséquent, il est plus que probable que le vicaire apostolique d’Alep dit la vérité en accusant les rebelles de ces bombardements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *