PHObee19f18-669c-11e4-b060-34db20fce7bf-805x453

Suite à la provocation, déclaration de Mgr Marc Aillet

Download PDF

Suite à la provocation, Mgr Marc Aillet déclare à Famille chrétienne :

« Il ne faut pas dramatiser. Cet incident a eu lieu dans le cadre d’un carnaval dont l’exercice de style prête à un humour grinçant et à la caricature. Cela dit, on n’imaginerait pas un représentant d’un autre culte victime d’une telle mascarade. Ce qui m’inquiète, c’est que la laïcité devient parfois hyper agressive. Cette dérive est grave pour la laïcité qui implique par définition le respect des croyances et des opinions. Franchement, j’ai mal à ma laïcité ! En France, on devrait pouvoir porter des convictions sans s’excuser.

Que répondez-vous à ceux qui vous accusent justement de tenir des discours « réactionnaires » ?

J’ai la conviction de m’appuyer sur les affirmations très fermes du pape François lui-même. Je pense par exemple à sa réponse aux journalistes dans son avion de retour du Mexique : « L’avortement n’est pas un mal mineur, c’est un crime. »En 2015, le pape avait déjà comparé l’avortement au terrorisme. Cette parole prophétique n’est pas politiquement correcte. Mais je crois qu’il revient à l’Église catholique de prendre la défense des plus vulnérables. Les enfants à naître et tous les autres hommes qui ont besoin de protection. 

En France ou aux États-Unis, la protection de la vie est-elle le fait des conservateurs ?

Cette vision politique ne me satisfait pas du tout. Ce qui importe, c’est d’abord la souffrance à la pensée de tous ces enfants innocents supprimés avant leur naissance. C’est une question qui relève des droits humains et pas du conservatisme !

Pourquoi la parole est-elle interdite en France sur l’avortement ?

Nous, hommes d’Église, nous devons assumer un certain passif. En 1975, lors de la loi Veil, les évêques n’ont pas voulu réagir pour des raisons que je ne veux pas juger. Le légal est devenu moral dans la conscience de beaucoup de Français, y compris parmi les catholiques. Notre silence sur la gravité de l’avortement a suscité beaucoup de méprises. Résultat, l’opinion est sous le choc quand un évêque dénonce la gravité de l’avortement.

Quelle est la réponse de l’Église au-delà de la défense des principes ?

Charité et vérité vont ensemble. Le pape François a raison de comparer l’Église à un hôpital de campagne. J’essaye de soutenir la mise en place d’une maison maternelle dans mon diocèse – naissance et vie 64 – à destination des jeunes femmes qui cherchent un soutien dans leur grossesse. Dans le même esprit, nous avons ouvert un accueil Louis et Zélie avec une quinzaine de bénévoles. Ils reçoivent tous ceux qui souffrent de problèmes de couple, notamment face aux grossesses non désirées.

Comment rester serein face à une attaque ad hominen ?

En pleine année de la miséricorde, il faut aimer ses ennemis, prier pour ceux qui nous persécutent et surtout bénir ceux qui nous maudissent ! Ce n’est pas toujours facile. Cet événement me donne l’occasion de m’y mettre en fixant mon regard sur Jésus. Quand le Seigneur revient dans sa ville de Nazareth, le récit de saint Luc nous montre qu’il allait son chemin au milieu de ceux qui voulaient le précipiter en bas de la falaise. Jésus témoigne d’une grande paix et d’une liberté souveraine. Voilà notre modèle. »

Source Salon Beige

19 comments

  1. Ellena

    Bien sûr que cela n’est pas anodin et relève de la christianophobie qui prospère dans certaines sphères des pouvoirs publics. Pour ma part je ne pardonnerai jamais à ceux qui ne font pas la moindre allusion à Noël alors qu’ils souhaitent un bon ramadan.

    • rocheteau

      Personnellement je pense qu’il y a une saine laïcité qui découle de la liberté de pensée accordée à tout être humain comme l a voulu le Créateur
      Que je sois respecté dans mes opinions et dans mes choix comme je respecte moi même ceux des autres

      • yr

        « J’ai mal à ma laïcité »…
        parce que l’ordre chrétien de ce pays n’est plus respecté !
        Cet évêque, dans l’exercice de sa fonction, ne plait pas à ceux qui prônent une idéologie contraire à la sienne, on s’autorise le droit de brûler son effigie en place publique !

        L’ordre du monde chrétien différencie le Temporel du Spirituel. On nomme laïcité tout ce qui se rapporte au temporel tandis que l’on nomme spirituel tout ce qui se rapporte au domaine des clercs (du clergé).
        (Le pape, chef du clergé étant le garant des oeuvres de Salut (moyens pour aller au ciel) tandis que le Roi – ou responsable politique – est le garant du respect des lois naturelles et spirituelles.
        La laïcité qu’on nous impose actuellement a pour but d’installer autoritairement dans ce pays une autre population appelée à imposer sa loi : par une religion d’état et de faire disparaître toutes traces de la civilisation chrétienne de ce pays.

  2. rhapso

    A l’attention de P de G

    Il n’y a pas la « phrase de trop ». Il y a un humour corrosif et bienvenu à l’intention des suppôts. Et Satan n’aime ni l’humour, ni le rosaire. Donc, Mgr AILLET a largement gagné et mérite toute notre admiration, nos encouragements et nos prières, notre seule arme dans la Ténèbre. Il nous reste quelques évèques. Le « petit reste », justement. Alors, avant de commenter, prenons chacun quelques minutes de réflexion, aidons-les, ils en ont tellement besoin, ou abstenons-nous. Merci.

    • Theo

      Merci Rhapso pour votre commentaire « ajusté ». Trop facile de dénigrer lorsque l’on n’est pas concerné, ou… de loin. OUI, avoir mal à sa laïcité c’est aussi accorder à cette fumeuse LOI de 1905 un droit, mais aussi des devoirs envers ceux qui hurlent contre les Chrétiens, encore heureux que pour le moment, nous ne soyons pas égorgés pour peu que votre voisin n’accepte pas votre « laïcité »… Bon Carême.

  3. santiago64

    Béni soit Mgr Aillet,
    La laïcité – neutralité est un leurre pour nous faire avaler une société SANS Dieu. La laïcité -doctrine morale est un piège pour escamoter, refouler du champ social la doctrine de l’Église.
    La pente naturelle de la laïcité est le laïcisme, comme celle du socialisme est l’étatisme au sommet et l’anarchie à la base. Tout système humain tend à sa dégradation ou sa démesure: la laïcité particulièrement qui repose sur l’exclusion du Christ-Roi.
    « Si le moment n’est pas venu pour le Christ de régner, le moment n’est pas venu pour les gouvernements de durer ». Cardinal Pie à Napoléon III.

  4. je ne sais s’ils paieront au ciel ou en enfer. mais ce sont plus que dés « mécréantsils »qui ne respectent que leur manière de voir et ne savent pasprendre le temps d’analyser… écouter le pourquoi du comment..
    Merci encnore Monseigneur
    il faut reveenir à une civilisation mmoins primate : où chaque homme à sa plaace et sa raison d’être;.et non à une civilisation déliquescente….

  5. Je considére Mrg Aillet avec admiration et grand respect. Cependant je ne peux partager son opinion selon laquelle il ne faut pas dramatiser cet incident en tous points vulgaires et scandaleux ! bien au contraire, loin d’être une séance d’amusement , cet acte est porteur d’un message d’authentique haine idéologique contre la catholicité , et en cela demeure hautement condamnable, si nous rejetons louablement toute attitude de laxisme et de désinvolture !

    • Theo

      Et OUI, pas facile de ne pas suivre une autre « voie » que les autres Evêques qui font silence, alors que 220.000 enfants crient chaque année, lorsqu’ils sont broyés dans l’indifférence totale. Dénonçons comme le fait Monseigneur AILLET cet épouvantable GENOCIDE. Bon et Saint Carême.

  6. « Il ne faut pas dramatiser. Cet incident a eu lieu dans le cadre d’un carnaval dont l’exercice de style prête à un humour grinçant et à la caricature […] »
    Bla…bla…bla…vive le pays des Bisounours !
    Pourquoi on ne brûle pas un imam ou un rabbi ?
    Cet autodafé est indigne d’une république qui voudrait porter au pinacle la « laïcité* » !

    *-Laïcité: Mot trompeur ayant changé de sens à la fin du XXe siècle ; à l’origine, séparation de l’Eglise et de l’Etat ; aujourd’hui, soutien apporté par les collectivités publiques à l’exercice des religions autres que chrétienne (Ex. « laïcité positive »-traduire par : « soutien à l’islam »).

  7. Jacques

    Merci pour votre courage, Monseigneur ! Tout cet acharnement contre vous est la preuve que satan est vert de rage. C’était comme ça aussi pour le saint curé d’Ars. C’est bon signe !

  8. (Matthieu 5, 3-12) « Heureux les persécutés pour la justice,
    car le Royaume des Cieux est à eux.
    Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
    Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux. »

  9. Mgr, qui œuvre pour le royaume des cieux, objectif cardinal de tout chrétien est donc dans le vrai. Tant pis pour tous les politiquement corrects ils s’entendront dire du Seigneur: »Parce que donc tu es tiède, et que tu n’es ni froid, ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. »Apocalypse 3:16

  10. Von Von

    Si l’Eglise avait dit non à la loi en 1975, Simone Veil retirait sa loi.
    Or, l’Eglise n’a RIEN dit, c’est criminel et c’est pourquoi nous en sommes là.

    Mgr Aillet et les signataires de sa lettre sont courageux.
    Ceux qui brûlent son effigie ne risquent rien mais si faisait de même avec un imam ou un rabbin toute la presse serait déjà debout !!!
    C’est de la pure christianophobie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *