Vincent Lambert

Vidéo : Vincent Lambert…

Download PDF

Voici une très courte vidéo (2’ 29”) qui en dit très long sur Vincent Lambert. Elle vient d’être mise en ligne aujourd’hui et a été tournée le 5 juin après la décision abominable de la CEDH. C’est un reportage d’un camarade de lycée de Vincent, qui lui a rendu visite à l’hôpital. Écoutez ce qui se dit et voyez ce qu’elle vous montre. Vous comprendrez tout. À partager largement !

55 comments

  1. Jouart

    Le gouvernement se comporte comme Hltler qui a fait passer a la chambre a gaz les plus grade handicapes .Voila maintenant on en arrive a l euthanasie désires par certaines personnes ,mais pour eux ,pas pour les autre.On sent bien que Vincent ressent tout et on veut tuer cet homme Mon frere a été tetraphlegique 17 ans et heureusementbil s est éteint l an passe dans son sommeil a cote de son epouse

    • Catherine R.

      On peut être tétraplégique sans que le cerveau soit abîmé. Ce qui est affreux, mais un cas bien différent de celui-ci.
      Votre frère avait encore un cerveau en ordre de marche ?

  2. yram

    C’est vraiment de l’acharnement haineux !
    Ce pauvre garçon est traité pire qu’un prisonnier de droit commun. C’est une honte.
    Nous ne sommes pas la propriété du corps médical parce que nous sommes diminués par un handicape lourd.
    C’est déjà très dur pour lui qui a conscience (on le voit) de son entourage et forcément de son état.
    Que nos évêques regardent ce film et interviennent tous afin que ces parents arrivent à obtenir ce qu’ils souhaitent pour leur fils.

    • Vous avez raison, personne n’est la propriété du corps médical. Laissez le retournez chez lui et laissez sa famille lui installer tout le nécessaire : perfusion, sonde, … Allez chercher à la pharmacie tout les médicaments permettant de diminuer sa douleur sans ordonnance parce qu’il ne faut pas laisser le corps médical prendre le contrôle de la situation. Personnellement, je suis pour cette option! Au moins la décision de la justice serait respecté!
      Vous avez raison c’est inhumain de laisser faire ça, de le laisser 6 ans dans un lit branché à une alimentation et une hydratation comme si on cultivais un légume… drôle de vision de l’humanité m’enfin…
      Je vous laisse priez pour un miracle, sur ce bonne journée!

  3. Nicole

    Comment est il possible de voter une loi en rapport avec l’état de Vincent Lambert lorsque l’on voit cette vidéo ! C’est criminel ! Il n’est pas possible que des personnes ayant un pouvoir dans le monde ne réagissent pas ! En définitif cela nous concerne tous ! Comment serons nous demain ? Seigneur ayez pitié de nous !

  4. BAUMEISTER

    UNION DE PRIÈRES ET DE SOUTIENS A MR VINCENT LAMBERT ET TOUTES LES PERSONNES DANS SON CAS..

    COURAGE AU SIENS ET SOUTIENS,nous anonymes CROYANTS OU pas SOMMES AVEC VOUS!

    HONTE A CETTE SOCIÉTÉ!

  5. Bonsoir,
    Je suis très émue devant cette vidéo car elle démontre que Vincent réagit aux paroles de personnes proches et il est vrai qu’une telle décision est terriblement injuste dans ces conditions par contre pourra-t’il un jour à nouveau vivre sans aucune assistance?pourquoi pas,nul ne le sait et le corps est une machine dont personne ne peut en être le maître!!!
    Bon courage à ces parents, je les comprends,j’ai un fils et je me battrais de la même façon avec l’espoir dans mon coeur.

  6. Il faut sauver Vincent, coûte que coûte ! Mais comment faire ? Il y a peut-être une solution qui viendra, qui sait ? Je pleure pour sa pauvre Maman qui subit le « martyre » ainsi que son Père ! C’est vraiment très dur !

    Je vois qu’il réagit et comprend ce qu’on lui dit. Il est handicapé mais faudra-t-il tuer tous les handicapés ? C’est vraiment l’escalade ! C’est un meurtre !

    Les gens qui tuent auront des comptes à rendre ! Croyez-moi ! La médecine ne devrait pas tuer !

    Il faut tout faire pour résoudre ce problème et pour sauver Vincent, car nous devons obéissance aux Commandements de Dieu ! Dans quel monde vivons-nous ? Qui m’aurait dit qu’on en arriverait à tout ça !

  7. heboyan

    je suis hatée , donc je ne crois en aucun dieu , et je suis contre l’arrêt des soins pour Vincent , cette vidéo prouve qu’il faux aidé ses parents sans mettre en avant la religion , car les personnes qui sont pour l’arrêt des soins s’appuient sur la religion des parents pour les stygmatiser et presque les ridiculiser .Vincent n’est pas en fin de vie . La seule religion qui m’importe c’est l’amour de ses parents.

  8. Aminata

    Étant infirmière, je suis amenée a soigner des gens comme Vincent, on ne peut pas arrêter de le nourrir, il mourrait de faim et de déshydratation, c’est juste inhumain et pire que de l’euthanasie active…qui sommes nous pour juger qu’un être humain doit vivre ou mourir ? J’ai conscience que ce n’est plus une « vie » que vit ce jeune homme, mais il est vivant malgré son état quasi végétatif, il a sa place sur terre,même si je comprends en partie son épouse, ce n’est pas à elle de décider , ni même à ses parents d’ailleurs. Sa vie est entre les mai s de Dieu et non des humains.

    • Je ne donnerai pas ma position face à cette problématique même si j’en ai une car, ne connaissant pas tout les tenants de l’affaire, je ne me sens pas légitime pour le faire; je réagirai juste à votre commentaire qui montre un non sens dans son argumentation.
      En effet, si , comme vous le dîtes, et ça n’engage que vous, la vie de Vincent Lambert est entre les mains de Dieu et non pas entre celles des humains , que fait-il dans un hôpital? A moins que quelque chose m’ait échappé, les médecins et tout le corps médical sont bien des humains? Ce sont bien eux qui le maintiennent en vie, n’est-ce pas? deux siècles en arrière , avec Dieu seul, la médecine étant moins avancée, Vincent Lambert serait mort depuis longtemps!
      Vous conviendrez qu’il y a une grosse faille dans votre raisonnement.
      En parcourant d’autres commentaires , je m’aperçois qu’il y en a bien d’autres et que les textes , pour la plus part sont écrits dans l’élan d’une certaine passion et non dans la raison , la réflexion et l’empathie vraie.
      On prête même des sentiments à ce pauvre homme dont on ignore si ils sont vrais ou pas car on ne ce qu’il ressent réellement ; ce ne sont que des projections

      Il s’agit de la vie d’un homme et les passions ne devraient pas avoir leur place ici;
      Je suis autant effrayée par la situation de Vincent Lambert que par les témoignages que je peux lire ici.

      • emi

        Qu’est ce vivre ? Par qui vivons-nous ? Pourquoi ? Qu’est ce qui qualifie une Vie digne ? Quel est le sens de la Vie ?
        Voilà toute la question !
        Pour les catholiques la Vie vient de Dieu, c’est Lui qui créé les êtres et les maintient en cette vie et aucun homme ne doit s’arroger le droit d’y mettre fin.
        Que la vie vécue soit ordinaire, soit la plus belle des vies ou qu’elle soit dans la souffrance même extrême, brève ou très longue : toute Vie, quel qu’elle soit, a de l’importance pour Dieu.
        Je reconnais que pour beaucoup de personnes, même catholiques, c’est loin d’être évident et compréhensible. Cependant, Dieu n’est pas responsable du Mal et tire toujours un plus grand Bien de nos souffrances. La mort atroce de Son Fils sur la croix nous a valu notre rédemption et je crois que la souffrance de chaque vie sur cette terre contribue à sauver des âmes par le mystère de la communion des saints.
        Tout cela est exposé dans la Doctrine et les Dogmes catholiques et réalisé dans la vie des saints. C’est pourquoi les VRAIS catholiques, ceux qui suivent la loi de Dieu ne peuvent pas abandonner Vincent L. aux mains des partisans de la Peine de Mort. Voir un être souffrir est toujours difficile, j’en conviens surtout lorsque cela nous touche de près mais le laisser mourir parce que l’on juge que sa vie n’est plus digne d’être vécue est un jugement arbitraire et anti-chrétien.
        Avons-nous la certitude que sa vie, même en cet état, ne sert à rien ?
        Nous devons l’aider en priant pour lui, pour ceux qui doivent le soigner pour améliorer son état ou soulager sa souffrance, pour ceux qui l’entourent et doivent le protéger d’une société qui ferait disparaître tous ceux qui sont diminués et improductifs.
        Le « laisser » mourir en lui refusant nourriture et hydratation serait plus douloureux pour lui que la piqûre administrée aux condamnés à mort en Amérique, eux meurent en quelques minutes et sereinement.
        (Voir l’exemple cité sur le site de Mme Jeanne SMITS pour le cas similaire à celui de Vincent L.)

  9. Lyle

    Quand j’ai vu cette vidéo, cet homme n’a aucune envie de mourir, qu’elle honte pour sa femme, jeune c’est vrai et qui ne peut refaire sa vie, car il n’y a pas de possibilité de divorce, pour ces personnes qui l’ont condamnés, c’est une honte ainsi que pour ces médecins qui ont fait le serment d’hypocrate….hypocrite.

  10. emi

    C’est une bonne idée d’avoir rendu publique cette vidéo, même pour des non spécialistes on voit bien que ce pauvre garçon à une certaine conscience de ce qui se passe autour de lui et qu’il reconnaît ceux de son entourage.
    Que peut-on faire ? Investir en force l’hôpital pour le sortir de là ?
    Que de temps perdu pour l’aider à développer et retrouver ses forces !
    Ecrivons à nos évêques pour qu’ils voient cette vidéo et qu’ils se bougent pour sauver Vincent.
    UDP avec tous ceux qui se sentent concernés par le sort de Vincent.

  11. brigitte bernard

    Comment un site catholique peut il se faire le véhicule de procédé aussi dégradant !!! Est ce que vous pensez que cela va aider la famille a faire son deuil ?? Je suis moi même catholique et suis trés choquée que vous vous fassiez l’écho des personnes qui ont mis en ligne cette vidéo.

    • Abbé Guillaume

      Vous parlez de deuil ? Mais le deuil commence avec la mort. Pas avant ! Et que je sache, Vincent Lambert n’est pas mort. Il n’est même pas branché. Ce qu’a validé la CEDH, c’est simplement l’arrêt de l’hydratation et de l’alimentation. Je traduis en français courant : on veut le laisser crever de soif et de faim.
      Si vous êtes catholique, rappelez-vous ces paroles de Jésus : « Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli… ». C’est dans l’évangile selon saint Matthieu, chapitre 25, versets 34 et 35.

      • DAVID

        Il est écrit aussi : Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde. Ne croyez-vous pas que laisser Vincent dans cet état, c’est lui refuser la miséricorde ?

        • Anne Lys

          Lui refuser la miséricorde ?
          N’y aurait-il qu’une chance sur dix mille ou sur cent mille pour qu’il soit, quoiqu’incapable de communiquer, conscient, serait-ce de la miséricorde que de le condamner à mourir de soif (une mort épouvantable, dont il a déjà expérimenté l’horreur puisque pendant 31 jours on ne lui a donné qu’une très faible partie de la quantité d’eau dont il avait besoin, et sans la moindre sédation ou calmant – et aucun aliment) sans avoir la certitude qu’il le souhaite ?
          Or il y a une possibilité qu’il soit conscient sans pouvoir communiquer. J’ai personnellement bien connu une personne à qui cela est arrivé et qui me l’a raconté. C’était un médecin assez connu qui se souvenait fort bien des diagnostics de ses confrères, du vocabulaire qu’ils avaient employé, de l’ordre dans lequel ils avaient émis leurs hypothèses sur son état, etc…

          Officielleement, l’euthanasie est interdite en France, mais pourtant c’est une euthanasie que vous réclamez par « miséricorde ».

  12. frangie

    Mon fils qui a 44 ans a subi un choc septique sévère en mars dernier. Curarisé pendant plusieurs jours, dans le coma, sous respirateur, dialyses, transfusion et autres pendant des semaines, nous avons bien cru le perdre. Toute la famille l’a soutenu, nous lui parlions de sa fille de 7 mois qui l’attendait, de nous qui le soutenions par nos prières et notre présence. Au premier sourcillement, nous étions, sa femme et moi auprès de lui, ce fut difficile et un peu désespérant mais peu à peu il s’est réveillé puis il a pu se débarrasser non sans mal de tous ces carcans médicaux qu’il subissait! Actuellement il est pour de nombreux mois en rééducation, il faut tout réapprendre, c’est long et difficile. Il ne sera jamais comme avant. Il est diminué. Cependant nous sommes réconfortés de l’avoir encore.
    L’état de Vincent Lambert est, certes, bien pire mais on ne m’enlèvera pas de l’idée qu’un peu de conscience mérite qu’on garde cette vie. Il réagit aux mots de son frère et à la voix de sa mère même si d’aucun se mêlent d’interpréter indument ces réactions. Ces parents demandent qu’on le transfère dans un centre spécialisé. La polémique familiale est, en la matière, indécente.Je pense au calvaire de sa mère. Vincent doit effectivement sortir de cet établissement pour aller vers un centre spécialisé où son entourage aura d’autres objectifs qu’attendre des décisions de justice pour en finir. Soutien à sa mère.

  13. fatima

    Pourquoi ten d acharnement . Ten quil est toujours en vie ya toujours de l espoir . Personne ne peut decider de lui enlever sa vie c est cruel .

  14. Autret

    Mesdames, Messieurs,

    Avant de porter un jugement sur la vie d’un citoyen Français, je désirerais remettre en place ce petit comité Européen que plus de 50% de la population Mondiale n’est pas en accord avec vos propositions en terme de décision à prendre pour la fin de vie de notre ami Vincent.
    Votre décision est une porte ouverte à un génocide Interplanétaire, rien ne doit dispenser à réfléchir à cette question : Que va-t-on faire du fantastique bénéfice de la vie, si l’on n’a pas les moyens de comprendre le sens propre de son existence.
    Vous acheminez l’humanité vers son extinction.

    Je souhaite bon courage à la famille, aux proches de toutes confessions.

    Philippe

  15. Cassol

    Je viens de voir la video je vois vincent comme une personne vivante et qui comprend tout ce qui se dit autour de lui a la fin du message de sa maman je lis des levres de vincent maman maman il ne peut parler mais comprend comment un medecin peut donner la vie ou la mort j ai dit a mes enfants un jour ou l on parlait de vincent si une chose identique venait a m arriver je ne veux pas l arret des soins je m appercoit que certaine personne proche de vincent ne ferront plus marche arriere pour dire gardons le en vie je dis au papa et a la maman de vincent de garder espoir pour le garder en vie de se battre pour sa vie pour moi vincent doit vivre j ai honte de ses personnes qui disent qu il est honteux de montrer cette video et moi je dit bravo pour cette video car j ai eu ma propre opinion courage courage Je me rappelle d une emision une malade disait que le medecin dans sa chambre avait dit qu elle etait morte et pour verifier on lui avait pincer les tetons elle disait souffrir mais incapable de crier ouvrir les yeux et pourtant bien vivante vincent et bien vivant

  16. FABRE Guy

    Le Pape François nous dit (Audience Générale du mercredi 20 mai 2015) : « il y a une multiplication de prétendus « experts » qui ont pris la place des parents, même dans les aspects les plus intimes de l’éducation »
    Bien pauvres experts qui ne parlent que « de patients » donc de « clients » un jour viendra ou la repentance viendra vous chercher au tréfonds de vous-même, qui oubliez que dans chaque corps de chair il y a « une âme » et vous aujourd’hui en êtes à l’état animal.; Guy

    • Très cher Guy, j’aimerai connaitre votre âge car vos « pauvres experts » vous aide sûrement à rester proche de votre famille! La prochaine fois que vous attraperez la grippe n’allez pas voir ces « animaux », on ne sait jamais peut « âme » s’en sortira..

  17. DUMARTIN

    Je ne pense pas qu’on puisse juger ce dossier sur seulement une vidéo. Il avait exprimé à sa femme et à d’autres auparavant qu’il ne voulait pas finir « comme un légume », qui supporterait cette situation c’est facile de s’indigner qd on est bien portant ? c’est bien dommage qu’il ne l’ait pas écrit, on doit respecter sa décision que je comprends. Mais je suis contre laisser des personne mourir de soif et de faim, c’est inhumain alors qu’il y a des méthodes plus douces et rapides.
    On peut comprendre ses parents aussi qui ne parviennent pas à « laisser partir » leur fils, c’est douloureux pour tt le monde.

  18. JIMENEZ

    Je suis catholique. Mon frère a eu un très grave accident il y a plus de 20 ans : traumatisme crânien grave, infection cérébrale avec hémorragie, plusieurs arrêts cardiaques, intubation, respirateur artificiel, coma de 5 mois. Cette souffrance des familles d’handicapé je l’ai connu et continu de la vivre au quotidien.
    Il s’en est sorti mais à qu’elles conditions : aphasie sévère (il ne parle plus), les 2 nerfs optiques ont été détruits par l’hémorragie (il est resté aveugle), épilepsie. Il a des troubles du comportement, est agressif voir violent, envers lui et envers nous. Pendant 17 ans, faute de structure médicale pour pouvoir l’accueillir, nous avons dû avoir notre frère à la maison et nous en occuper, seuls bien sur. Mon père n’a pas supporté le choc et est mort d’un cancer 5 ans après. Ma mère, n’en parlons pas. Elle est usée physiquement et psychologiquement. Mon frère me demande de « partir », oui il veut mourir car il ne supporte plus sa vie d’handicapé. Nous le voyons avec notre regard de famille donc d’amour. Mais lui sa souffrance, quand il nous l’exprime ce n’est plus que violence et agressivité le tout mêlé à de la haine de l’avoir sauvé.
    Donc parler de Vincent, de son avenir, de la souffrance de la famille. Oui je connais.
    De quel avenir parle t-on ? Quels sont les projets de Vincent ? Il faut arrêter de penser à soi et avant tout penser à lui. La seule chose que j’ai vu dans son visage, dans son regard par ces images: c’est cette souffrance, cette incapacité de ne pouvoir faire ce qu’il pouvait faire avant (bouger, rire, chanter, s’exprimer et ne pas laisser d’autres personnes dire ce qu’il est bien ou mal). Il adorait la moto car cela représentait la liberté, la liberté de voler. Qu’on arrête d’être « égoïste » en pensant à soi mais qu’on pense avant tout à lui, à ce qu’il voulait. Il était infirmier, il connaissait le sort des personnes restant dans le coma pendant longtemps. Les séquelles sont lourdes. La souffrance est lourde pour le patient et pour la famille. On se rassure en se disant : il est là, il est toujours vivant, oui mais à quel prix ? Et pourquoi ? Pour quel lendemain ? Pour quel suivi ? Pour quel acharnement thérapeutique ? Il faut lui rendre sa liberté, sa liberté de « s’envoler » vers d’autres cieux. Mais le plus beau geste d’amour quand il a de la souffrance et aucun avenir pour la personne est de savoir lui dire au revoir et de le laisser partir, même si ça fait mal. Il faut prendre cette colombe dans ses mains les ouvrir et la laisser rejoindre les anges.

  19. Malik

    Bonjour,je ne suis pas catholique mais musulman et je souhaite apporter mon soutient aux parents de cet homme qui est malheureusement considérer comme un simple parasite que l’on veut supprimer et plus un homme.
    Que Dieu vous facilite dans cette souffrance et preserve votre fils,que Dieu lui ouvre les portes de sa miséricorde infinie.
    Je prierai pour son réveil et pour vous ses parents.
    Que Dieu vous garde.

  20. robinet

    je ne voudrai pas etre à la place de son épouse, j’aurai honte de vouloir la mort d’un etre que j’ai aimé. Certes il n’est plus comme avant mais il a le droit de vivre. Dans la vidéo on voit bien qu’il réagit en entendant la voix de sa mère, et ce regard complice qu’il a pour son frère! Je suis moi meme maman de 3 enfants et si une tragédie de ce genre arrivait je me battrais pour sauver mon fils. Que son épouse laisse sa famille de sang l’entourer et l’aimer et qu’elle se retire, ça vaut mieux. Je plains ses parents, je les soutiens et j’espère que leur amour pour leur fils sera récompensé. Tenez bon.

  21. MARTEL

    Bonjour,
    Je suis atterrée par cette nouvelle décision de justice, je ne vois pas en quoi laisser mourir quelqu’un de faim et de soif c’est le faire mourir dans la dignité, pour moi c’est inhumain… c’est non assistance à personne en danger !!!
    J’ai vu le témoignage de la maman de Vincent dans l’émission « c’est au programme », je l’ai trouvée très courageuse…!!!
    En union de prière et… beaucoup de courage à vous et à Vincent……

  22. Odile el khoury

    Ouf… Je ne connaît incent qu’à travers les médias. Je me demandais la cause de l’acharnement de ses parents à le maintenir en vie bien qu’en état végétatif. Après avoir vu cette vidéo et l’avoir vu réagir,je trouve litéralement inhumain et criminel d’arrêter de l’alimenter. Ceci serait carrément lui ôter la vie. Une peu d’éthique et de décence!

  23. Anne Lys

    Une de mes amies, avec son mari, a soigné et aimé, pendant près de vingt ans, je crois, un fils qui était dans l’état de Vincent Lambert. Sans en avoir jamais eu la preuve absolue, elle était certaine qu’il était partiellement conscient et la très lourde charge que représentaient les soins nécessités par son fils ne lui ont jamais pesé. Pourquoi ne pas laisser les parents de Vincent agir de la même manière ?

    Ayant personnellement connu une personne qui après un coma assez long a retrouvé toutes ses facultés et, ce qui est plus intéressant pour le cas de Vincent, s’est souvenue de tout ce qui s’était passé pendant qu’on le croyait inconsciente et en particulier des paroles prononcées qu’on n’aurait jamais dites si on avait su qu’elle les entendait, je pense que tant qu’une personne ne souffre pas (ou que l’on ne peut affirmer qu’elle souffre) et qu’elle peut vivre sans traitement sortant de l’ordinaire, il n’y a aucune raison de la faire mourir de faim et de soif sous prétexte de mettre fin à une vie qui ne serait pas digne d’être vécue. Il n’en irait évidemment pas de même si cette personne avait besoin d’une assistance respiratoire…

    Je comprends difficilement, d’ailleurs, les gens qui invoquent le « droit à la vie privée » de Vincent Lambert pour s’insurger contre les parents qui l’ont filmé et diffusent le film pour faire comprendre que leur fils n’est ni « en fin de vie », ni « un légume » mais qu’il est partiellement conscient et a le droit de vivre. Le « droit à la vie privée » primerait-il le « droit à la vie » tout court ?

  24. jejomau

    Ce sont des Francs-Maçons qui veulent la mort de Vincent. De même que Hitler appartenait à la Loge Maçonnique « la société de Thulé »…

    Ils ne changeront jamais.

  25. « En opposition à ces courants de pensée, je ressens le devoir de réaffirmer avec vigueur que la valeur intrinsèque et la dignité personnelle de tout être humain ne changent pas, quelles que soient les conditions concrètes de sa vie. Un homme, même s’il est gravement malade, ou empêché dans l’exercice de ses fonctions les plus hautes, est et sera toujours un homme, et ne deviendra jamais un « végétal » ou un « animal ».  » (JP II)

    Est-ce vraiment respecter la dignité de Vincent Lambert que de faire une vidéo qui le montre comateux et de la faire passer dans toutes les télés ?

  26. Jade

    Montrez cette vidéo est une honte. Ce n’est pas être catholique que de vouloir à tout prix garder quelqu’un en vie alors qu’il est évident que malgré ces quelques minutes de vidéo, il est évident que si le corps de cet homme est toujours présent son esprit à quitter ce monde depuis longtemps. Garder un corps en vie ne fait que prolonger la souffrance de tous.

    • pm

      Vous trouvez que « cette vidéo est une honte », que « garder quelqu’un en vie… qui n’a plus son esprit » n’est pas catholique, et en tant que catholique qu’il ne faut pas « prolonger la souffrance de tous » ?
      Par « souffrance de tous qu’entendez vous exactement : l’impossibilité d’arrêter les souffrances d’un malade qui nous est cher ou la vue des souffrances qui mettent mal à l’aise et qui gênent les bien-portant ?
      Actuellement ce qui gêne beaucoup les « pro-mort » sont les handicapés qui coûtent à la société parce qu’ils sont improductifs. On retrouve toujours ces gens dans les débats de l’avortement, de l’euthanasie, mais aussi contre la peine de mort des malfaisants, curieux non ?
      « Tu ne tueras pas » c’est un commandement de Dieu.
      Nous ne devons pas nous arroger le droit d’intervenir dans le mystère de la Vie, ni pour l’avortement, ni pour abréger les souffrances (que nous devons soulager du mieux possible), ni arrêter la vie même sur la demande d’un patient ou autre raison.
      Dieu reste en toute chose le Maître de la Vie est cela est catholique.

      • jade

        Je parle non par ignorance et en toute connaissance. Mon frère aîné a souffert d’un manque d’oxygénation a la naissance créant des dommages cérébraux irréversible. Il a vécu 10 ans, j’ai vu ma mère espérer puis se résigner se raccrochant a la moindre lueur d’espoir. Mon frère est mort il y a 22 ans maintenant et il y a quelques mois ma mère m’a dit que sa mort bien qu elle lui ait causé une immense douleur avait été une délivrance. Elle y a trouvé une forme de paix

  27. Crespin-Jaugeart

    Bien d’accord avec vous, Jade. J’espère que Riposte et tous les autres sites qui diffusent cette pantomime verseront bien des droits à l’image à ce garçon qui n’a même plus conscience de ce qui se vit autour de lui. Ses parents auront des comptes à rendre à Dieu, qu’il instrumentalise, par ailleurs.

  28. vessaud J.

    je pense à toutes ses familles qui ont un enfant handicapé et à qui ont risque de leurs faire subir le même sort que Vincent Lambert ,j’ai honte pour ses soi-disant journalistes qui informent uniquement dans le sens d’une femme qui apparemment aurait déjà remplacé Vincent Lambert , qu’elle courageuse femme la maman de vincent que je soutien de tout coeur.

  29. maman

    je n’ai aucun jugement mais je pense que si j’étais dans cet état je préfèrerais que ce s’arrête
    S’il réagit posez lui la question!

  30. Adelaide

    Que faites -vous des directives anticipées?

    « Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, faire une déclaration écrite, appelée des directives anticipées, afin de préciser ses souhaits quant à sa fin de vie, prévoyant ainsi l’hypothèse où elle ne serait pas, à ce moment-là, en capacité d’exprimer sa volonté. On considère qu’une personne est en fin de vie lorsqu’elle est atteinte d’une affection grave et incurable, en phase avancée ou terminale.
    Les directives anticipées permettent au médecin de connaître vos souhaits concernant la possibilité́ de limiter ou d’arrêter les traitements alors en cours. « 

    • Anne Lys

      Les directives anticipées, c’est parfait quand on est en bonne santé. Mais quand on est « au bout du rouleau » et que l’on a la chance (qu’il est difficile d’avoir en France, c’est vrai) d’être bien soigné en « soins palliatifs » à l’hôpital ou à domicile, quand on ne souffre plus, quand on est entouré, par les siens et par le personnel du service, il est rare que l’on demande à ce que l’on abrège les jours qui vous restent.

      Un proche parent vient de mourir dans ces conditions. Il n’a pas demandé qu’on l’endorme définitivement…

      • Adelaide

        Votre parent n’a pas souhaité qu’on l’accompagne vers une fin de vie. Ceci est totalement compréhensible et respectable.En revanche, toute personne qui ne souhaite pas vivre dans ces conditions est tout aussi respectable. Ce n’est ni un manque de courage pour cette personne, ni pour sa famille. C’est un CHOIX! Un choix décidé justement avant d’être confronté à cette horreur car ce n’est ni à la famille ni au corps médical de choisir. Nous sommes LIBRES! Je suis infirmière depuis plus de 10 ans et je peux vous assurer que OUI des malades m’ont déjà supplier , par des mots, des regards tellements poignants de les accompagner vers une fin douce. Mais JAMAIS je ne déciderai pour l’autre d’où l’extrême intérêt des directives anticipées.

  31. Bonjour,

    Je suis sensible à la douleur des parents. Soit Vincent est encore conscient soit il ne l’est pas.Le mieux serait que ses parents le prennent en charge à 100% chez eux.Ce serait assumer pleinement leur fils.Le principal problème se cristallise autour du fait qu’il est interné en hopital.Il n’est plus possible de juger ce qu’il veut lui.Mais ses parents trouvent en son existence une raison de vivre apparemment.Qui est respectable.Laissons -les s’en occuper à domicile..

  32. Francesca Mougin

    Je voudrais m’adresser à ses parents, que je soutiens du fond du cœur.
    Avez-vous pensé à « La Communication Profonde Accompagnée »,
    cette méthode utilisée pour venir en aide à ceux qui ne peuvent plus s’exprimer ni communiquer leurs souffrances et leurs désirs à leur entourage.
    Cf. par ex le site http://www.franceculture-fr/oeuvre-la-communication-profonde-accompagnée.

    Je suis particulièrement émue par la situation de Vincent Lambert qui n’est pas sans me rappeler l’aventure de ma propre nièce à la suite d’un accident de voiture.
    Elle a pu, grâce à la Communication Profonde Accompagnée, communiquer enfin et vivre des moments magnifiques.
    Ce témoignage est relaté dans un ouvrage réaliste et bouleversant :
    « Les Ecrits d’Oriane » préfacé par le Dr. J. J. Charbonnier, aux Editions du Dauphin.

  33. Sarrazin Nicole

    Je soutiens Vincent depuis le début et je comprends ses parents qui se battent pour lui. Mettre fin a la vie est un crime. Bien à vous et en union de prieres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *