Une semaine pour la vie

Download PDF

Parmi les crises, la perte du triple A, les perspectives politiques qui s’annoncent, les révoltes civiles et l’indignation généralisée, des sources lumineuses s’allument. Lorsqu’on est « dans le noir », il faut « allumer une lumière », rappelle le Cardinal Comastri. Cette lumière s’allume, plutôt deux fois qu’une, et correspond exactement à la riposte qu’il faut adopter face aux pulsions destructrices de la civilisation. Voilà la (les) bonnes nouvelles, et elles concernent la VIE. Deux événements pro-vie marquent cette semaine.

D’une part la marche pour la vie, qui aura lieu dimanche 22 janvier, à laquelle sont conviés les Évêques de France, les hommes et femmes politiques (seule Christine Boutin y a confirmé sa présence), et qui hérite du soutien du Pape. Nous y seront évidemment. J’encourage les lecteurs à nous y rejoindre (et à nous y rencontrer).

D’autre part la création récente d’une mutuelle pro-vie (Fidelis-Santé), qui respecte la doctrine de l’Eglise, notamment en ne remboursant ni les contraceptifs, ni l’avortement, et en s’associant à de nombreuses associations caritatives, comme les Orphelins apprentis d’Auteuil ou la Fondation pour l’Ecole.

* La basse et incompréhensible polémique d’un élu socialiste qui a suivit cette belle initiative, alors même que les mutuelles gays ne posent aucun problème, laisse présager de ce qui nous attend si le PS prend le pouvoir : une christianophobie étatisée, et une intolérance strictement orientée. Comment ne pas être désorienté face à cette ingérence éthique ?

© Vivien Hoch, pour Itinerarium 


Itinerarium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *