ascenseur

Avorter en musique, c’est mieux

Download PDF

La très sérieuse revue Contraception (« Journal international de santé reproductive ») rend compte dans son    numéro à paraître publié aujourd’hui en ligne d’une étude sur les effets de la musique sur le « soin d’avortement chirurgical ».

Sept chercheurs menés par Justine Wu, de la faculté de médecine de l’Université du New Jersey, ont réalisé une étude pilote auprès de 26 femmes ayant subi un avortement chirurgical sous anesthésie locale. Une partie d’entre elles a subi la procédure en écoutant de la musique, l’autre devant se contenter de l’anesthésie locale.

Les 26 avortées ont répondu à un questionnaire leur demandant d’évaluer la douleur, l’anxiété et la gestion de la situation ; on a également évalué la « satisfaction du patient ».

Il en est résulté que les avortées en musique ont vu leur « anxiété post-procédurale » diminuer plus vite que les avortées en silence, et géraient mieux la situation. La « satisfaction » était haute dans les deux groupes (on en a déduit que la musique ne la faisait pas diminuer), qui par ailleurs annonçaient des niveaux de douleur similaires.

Bref, la musique adoucit beaucoup de choses, mais pas forcément les mœurs.

Et le cynisme des avorteurs ne connaît pas de bornes…

© leblogdejeannesmits.

2 comments

  1. Les larmes de Mme Jeanne Smits sont des larmes de crocodile vu qu’on sait qu’elle vote pour un parti républicain qui est pro-mort, le Front National, et qu’elle ne vote pas pour le seul parti politique qui est pro-vie : Alliance royale, qui se présente à presque toutes les élections, dont l’élection présidentielle de 2012, à travers Patrick de Villenoisy.
    Quel militant pro-vie peut être crédible quand il vote (et appelle à voter) pour un parti pro-mort ?
    Acta, non verba !

  2. @ Dominique

    Où avez-vous vu que je vote (ou ne vote pas d’ailleurs) pour le FN ? Quand et en quels termes ai-je appelé à voter pour qui que ce soit ?

    Avez-vous vu dans « Présent » que je me suis fréquemment exprimée sur le FN, Marine Le Pen et les « points non négociables » ? Et notamment la question de l’avortement ?

    J’attends vos réponses avec impatience.

    JS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *