Communion à genoux ? Pour les fidèles de Glasgow, ce sera non…

Download PDF

Mgr Mario Conti a 77 ans. Archevêque de Glasgow, il a déjà remis sa démission entre les mains du pape Benoît XVI et son remplacement, selon la presse, pourrait être annoncé d’ici à quelques mois. Il semble en effet qu’il soit temps. Pas plus tard que le 25 août, le prélat a adressé une lettre à tous les prêtres catholiques du diocèse en préparation de la nouvelle traduction du Missel romain (forme ordinaire) à paraître dans le monde anglophone en novembre. Et elle contient une charge contre les fidèles… trop fidèles à Benoît XVI :

« Les fidèles doivent suivre l’Instruction générale du Missel romain, à savoir venir communier en procession et se tenir debout pour recevoir la Sainte Communion. Se tenir debout, dans notre culture occidentale, est une marque de respect : s’agenouiller sur les bancs de communion — là où ils continuent d’exister – n’est pas la pratique envisagée par les Instructions du Missel. »

L’Instruction générale (hélas) précise que « les fidèles communient à genoux ou debout, selon ce que détermine la Conférence des évêques », mais ajoute, ce qui semble favoriser la communion à genoux : « Lorsqu’ils communient debout, toutefois, il est recommandé qu’ils expriment leur révérence d’une manière appropriée, comme cela est demandé dans ces mêmes, normes, avant de recevoir le Sacrement. »

Même si Mgr Conti peut arguer de son autorité, il est clair qu’il n’est pas dans l’esprit de la réforme de la réforme – il avait été d’ailleurs l’un des évêques qui dans le monde avaient accueilli de la manière le plus glaciale le Motu proprio Summorum Pontificum.

A Glasgow, un prêtre qui a désiré conserver l’anonymat a écrit à la Catholic News Agency : « Tout cela est vraiment affreux. L’évêque est bien le modérateur de la vie liturgique du diocèse. Cependant, ce qui inquiète nombre de prêtres à Glasgow est le fait que notre archevêque excède sciemment son autorité légitime dès lors qu’il tente de faire disparaître des libertés prévues par le Missel romain lui-même. »

Il y a un an, Benoît XVI lui-même avait distribué la communion exclusivement à genoux aux fidèles de Glasgow lors de son voyage au Royaume-Uni.

Vous vous demandez peut-être ce que cette histoire vient faire sur un blog pro-vie. Eh bien – pour reprendre une idée de Mgr Ignacio Carreiro Carambula, de Human Life International, comment pouvons -nous respecter la vie si nous ne savons pas honorer la Vérite et la Vie, Notre Seigneur lui-même, dans une liturgie pleine de respect et de révérence ?

Une consolation : un tel sectarisme semble être désormais le fait de prêtres et de prélats qui étaient jeunes en 1977. Aujourd’hui ils sont devenus ringards.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *