Egalité et non discrimination au Royaume-Uni : les musulmans mieux que les chrétiens ?

Download PDF

Les chrétiens britanniques vont au devant d’une réelle persécution : tel est l’avis de Andrea Minichiello Williams, qui dirige le Christian Legal Centre, association qui se charge de la défense des droits publics des chrétiens au Royaume-Uni. Une persécution qui a déjà une assise dans l’ahurissant Equality Act, dont j’avais abondamment parlé dans ce blog au moment de son adoption.

Cette loi « ressemble à une utopie », observait-elle lors d’une interview publiée le 30 juin : « En réalité, elle conduit vers le début de la tyrannie », car « le laïcisme punit ses dissidents ».

Elle réagissait plus directement à de récentes déclarations faites au Daily Telegraph par
le commissaire britannique à l’Egalité et aux Droits de l’homme, Trevor Phillips, qui assurait entre autres joyeusetés que les immigrés musulmans s’intègrent aujourd’hui à la société britannique que bien des populations chrétiennes, et que les agences d’adoption catholiques (qui refusent de participer au placement d’enfants dans des “foyers” homosexuels) se rendaient évidemment bien plus coupables de discrimination que les tribunaux appliquant la charia.

Trevor Phillips

Certes il reconnaissait que les moqueries et autres atteintes aux religions sont aujourd’hui nombreuses et bien plus audibles parce que leurs responsables ont accès à tous les gros médias, et estimait que la Commission pour l’Egalité devait aussi défendre les droits des croyants, la religion faisant partie de « l’identité ».

Mais si l’on comprend bien, c’est donnant donnant. Les Eglises et autres entités religieuses doivent respecter les lois civiles parce qu’elles  contribuent au service public » à travers leurs organisations charitables – signe des temps, le bien que l’on choisit de faire à autrui est devenu affaire d’Etat. Ainsi en va-t-il donc des agences d’adoption catholiques qui sont soumises à la loi publique anti-homophobe…

Phillips s’en prenait particulièrement au christianisme respectueux d’une morale traditionnelle, alors qu’on l’interrogeait sur  les communautés immigrées d’origine africaine ou des îles des Caraïbes. Là « les attitudes à l’égard de l’homosexualité sont sans ambiguïté, non diluées, elles sont méchantes et dans certains cas homicides », a-t-il déclaré. « Je crois qu’on fait beaucoup de bruit sur la persécution de l’Eglise mais il y a un problème bien plus grave qui se pose aux Eglises conventionnelles : les gens qui donnent l’impulsion à leur renaissance et à leur succès croient en une religion ancienne manière qui à mon avis, est incompatible avec une société moderne multiethnique et multiculturelle. »

Trevor Philliips est lui-même d’origine afro-caribéenne et chrétienne.

Il a terminé son entretien en rendant hommage de nouveau aux musulmans qui font tout ce qu’ils peuvent pour s’arranger avec leur voisinage et pour développer l’idée que l’islam est compatible avec la vie dans une démocratie moderne libérale : vivre par exemple avec des gens qui ont une morale sexuelle plus large que la leur.

« L’intégration, c’est aussi une question de compromis et je pense que la raison pour laquelle vous n’entendez pas beaucoup parler des musulmans sur ce chapitre, c’est qu’ils essaient d’être de bons musulmans d’une manière compatible avec la société où ils vivent », s’est félicité Trevor Phillips.
Des évangélistes et autres chrétiens plus radicaux, il venait de dénoncer la volonté de peser sur la politique…

Le réveil risque d’être dur, M. Phillips !

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *