Etats-Unis : la FDA s’interroge sur les risques associés à certains contraceptifs

Download PDF

Dans un communiqué publié lundi, la Food and Drug Administration américaine fait part de sa « préoccupation » à propos d’un risque potentiellement augmenté de formation de caillots, de thrombose et d’embolie pulmonaire associé aux pilules contraceptives comportant du drospirenone (liste ici) : déjà évoqué fin mai, ce risque 1,5 fois plus élevé qu’avec les autres pilules semble avéré à l’issue d’une nouvelle étude financée par la FDA.

L’institution demeure prudente au vu de résultats contradictoires obtenu lors de six études différentes mais encourage les femmes à aborder cette question avec leur médecin avant de prendre la décision d’utiliser tel ou tel type de contraceptif oral et rappelle les facteurs aggravants associés à l’utilisation de ces pilules. Alors que certaines études ne trouvent pas de risque plus élevé une étude britannique l’évalue au contraire à 2 à 3 fois plus important.

La FDA rappelle que pour les utilisatrices d’autres pilules, le risque se réaliserait chez environ 6 femmes pour 10.000, il passerait donc à 10 pour 10.000 chez les utilisatrices de pilules contenant du drospirenone comme Yaz ou Yasmin de Bayer

Une réunion publique sera organisée par la FDA le 8 décembre pour parler de la gestion de ce risque.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *